3 questions à Pascal Boulanger

25/10/2021

Figure bien connue du paysage windsurf, Pascal Boulanger vient de s’offrir un beau cadeau lors du récent Prince of Speed à La Palme dans le Sud de la France en montant sur la 3ème marche du podium de l’épreuve, prouvant au passage que l’on peut s’exprimer à tout âge dans la discipline de la vitesse. Au micro de Windsurfjournal.com, il revient sur cette belle performance à l’aube de ses 60 ans, même s’il n’aime pas qu’on lui rappelle cette anniversaire symbolique à venir !

 


Windsurfjournal.com : Comment résumerais-tu ces 2 journées sur le Prince of Speed à La Palme ?
Pascal Boulanger : Ces 2 journées de course ont été parfaites pour moi, aussi bien pour les conditions que pour l’organisation. Un plan d’eau très propre et un vent présent, un peu capricieux en rafale le premier jour mais dans l’ensemble rien à dire. Nous avons pu courir 4 manches sur les 2 jours, l’organisation attendait les meilleures conditions pour nous envoyer à l’eau... Au programme, une belle ambiance vitesse avec un plateau de coureurs au niveau et quand tu commences à être au-dessus des 40 nœuds sur 500 mètres, il faut bien regarder devant ! Et si tu sais bien conduire (comme dirait mon copain Olive Augé), tu te régales !



WJ : Cette épreuve de vitesse est la dernière encore existante à ce jour, qu'est-ce que cela t'inspire ?
PB : C’est bien dommage qu’il n’y ait plus d’épreuves. Bien sûr, celle-là est la seule cette année et avec le Covid, ça a été long d’attendre. La vitesse est la base du windsurf pour moi car tout le monde peut le faire, c’est facile à comprendre et à mettre en place... La preuve avec les GPS qui sont de plus en plus performants et il y a aussi beaucoup de clubs qui font leurs challenges grâce à ça. Il faudrait juste faire des challenges sur 500 mètres plutôt que des virgules, ça serait plus cohérent car la vitesse pour les vrais, c’est 500 mètres !



WJ : A bientôt 60 ans (à la fin de l'année), tu t'offres un podium aux côtés des meilleurs, c'est la preuve que cette discipline permet de s'exprimer à tout âge ?
PB : Pour l’âge, on va oublier, l’important est d’être dans le coup pour moi. Le windsurf est le seul sport que tu peux pratiquer longtemps et qui donne des sensations hors du commun. Et quand tu as la passion, c’est le top. Et en plus, quand tu arrives à faire un beau podium avec un petit 42,50 nœuds (sur 500 mètres !) aux côtés des meilleurs mondiaux en slalom et en vitesse comme Matteo Iachino, Ben van der Steen, Cédric Bordes, etc… c’est Noël ! Un grand merci à l’organisation avec Andrea Baldini, Vanessa et Thierry Bielak aussi qui aident beaucoup. Andrea Baldini est un garçon qui aime la vitesse et qui fait tout pour que tout se passe bien. C’est important de le signaler je pense car sans lui il n’y aurait pas d’événement, tout simplement…

 

Pour en savoir plus sur Pascal Boulanger :  www.funboardcenter-almanarre.com
 

Source : Pascal Boulanger
Photos : Prince of Speed

tags: Pascal Boulanger Prince of Speed

Articles similaires

Dossier windfoil - 3 questions à Pascal Boulanger

On ne présente plus Pascal Boulanger, visage incontournable du windsurf français !...

Pascal Boulanger à la maison

Aussi loin que nous pouvons nous en souvenir, nous avons toujours connu Pascal Boulanger, alias...

Du soleil, des slalomers et un drone

Après un 1er test des plus concluants la semaine dernière mais sous un ciel bas et...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer