3 questions à Antoine Albeau

12/10/2018

Auteur d’une saison exemplaire durant laquelle il n’est sorti qu’une seule fois du top 2 en 6 épreuves au total, Antoine Albeau remporte le titre de champion du monde PWA 2018 en slalom, le 25ème de sa riche carrière et le 10ème dans la discipline sur ces 12 dernières années… Pour Windsurfjournal.com, FRA-192 revient sur ce nouveau titre, ô combien symbolique.

 

Windsurfjournal.com : 25 est un chiffre plus symbolique que 22, 23 ou 24 lorsque l'on parle de titres mondiaux, est-ce c'est quelque chose auquel tu pensais ces dernières années dans un coin de ta tête ?
Antoine Albeau : Non pas vraiment car si tu te donnes un objectif que tu ne peux pas atteindre, je pense que ça peut être très frustrant et je ne voulais pas me porter la poisse aussi. Mais c’est clair que c’est un bon chiffre, un quart de siècle de titre de Champion du Monde, c’est vraiment top !!!

 

WJ : Comment résumerais-tu cette épreuve à Sylt en quelques mots et comment as-tu vécu la longue matinée d'attente dimanche avant que le coup de sifflet final ne soit donné ?
AA : L’épreuve s’est vraiment bien passée pour moi, nous avons quand même eu des bonnes conditions pour Sylt et durant le même jour nous avons fait 2 manches en foil et 2 autres slalom. J’avais une très bonne vitesse avec ma 144 RRD et mes NeilPryde 8.6 et 7.8. J’étais super confiant, j’ai essayé de ne pas faire de bêtises et d’erreurs, c’était primordial pour cette finale. Pour le dernier jour, on peut dire que c’est vrai, j’espérais ne pas courir mais au final j’étais confiant dans ma vitesse et je pense que de faire ce slalom aurait été bon. Mais on ne sait jamais, le vent était annoncé tombant rapidement vers 12h et c’est ce qu’il s’est passé.

 

WJ : Ta longévité au plus haut niveau est exceptionnelle, as-tu un message à transmettre à tes adversaires qui attendent de te voir partir "à la retraite" un de ces jours ?
AA : Je ne pense pas qu’ils espèrent me voir partir en tout cas pas un vrai compétiteur ! Si je m’arrête ce serait trop facile pour eux au final, mais je pense tout de même qu’ils me prennent pour un riders comme un autre qu’il faut battre et c’est ce qu’il me plait.

 

Pour en savoir plus sur Antoine Albeau : www.antoinealbeau.com

 

Source : Antoine Albeau
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Antoine Albeau PWA World Tour Mercedes-Benz Sylt PWA Grand Slam

Articles similaires

3 questions à Antoine Albeau

Au terme d’une épreuve qui restera dans les mémoires, Antoine Albeau...

Un grand moment de windsurf

Au terme de 2 nouvelles et ultimes manches courues lundi sur la Fuerteventura World Cup, Antoine...

Antoine Albeau… met le turbo !

Une seule et unique manche validée dimanche à Sotavento aux Canaries permet...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer