3 questions à Sarah-Quita Offringa

17/04/2018

Déjà auréolée de quelques 14 titres mondiaux du haut de ses 26 ans, Sarah-Quita Offringa a décidé cette saison entre parenthèses la discipline du slalom cette saison (cf notre news du 13 avril 2018) afin de se consacrer à une discipline qui lui tient visiblement à cœur, celle des vagues. Récente 2ème de la Morocco PWA World Cup au Maroc, elle revient avec Windsurfjournal.com sur ce nouveau virage dans sa (déjà riche) carrière…


Windsurfjournal.com : Pourquoi avoir décidé de prendre ce nouveau virage dans ta carrière, avais-tu envie de plus de fun ?
Sarah-Quita Offringa : Ces dernières années, j’ai surtout eu le sentiment que j’en faisais trop et je n’ai pas pris de plaisir l’an dernier sur le circuit car j’avais toujours l’impression de courir d’une épreuve à une autre… Je veux juste essayer d’en faire moins cette année car j’ai besoin de me poser un peu et parce que j’ai envie de me concentrer plus sur la discipline des vagues.


WJ : Est-ce que ça a été une décision difficile à prendre ?
SQO : Oui et j’y pensais depuis un moment car j’adore le slalom et me battre sur le tour mondial. Mais la discipline du slalom est également celle dont je suis sûre que je pourrai y revenir plus tard dans ma vie. C’est pour cette raison que je veux désormais plus me concentrer sur celle des vagues !


WJ : Après tes titres mondiaux en freestyle et en slalom, est-ce que la couronne mondiale en vagues est désormais ton objectif principal dans ta carrière ?
SQO : Mon objectif principal est tout d’abord de progresser en vagues. Et si j’y parviens, alors le titre mondial sera en effet une possibilité. Mais le but est d’abord de devenir meilleure et de prendre du bon temps sur l’eau !

 

Pour en savoir plus sur Sarah-Quita Offringa : www.sarah-quita.com


Source : Sarah-Quita Offringa
Photos : Artmando Multimedia - Carter/Pwaworldtour.com

tags: Sarah-Quita Offringa PWA World Tour

Articles similaires

La messe est loin d'être dite

3 nouvelles manches chez les femmes et 2 chez les hommes vendredi permettent d’affiner les...

Pierre qui rit et Antoine qui pleure

2 nouvelles manches validées jeudi au Danemark sur la Hvide Sande PWA World Cup voient...

Coup de tabac à Hvide Sande

Dans des conditions particulièrement difficiles, l’Hvide Sande PWA World Cup au...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer