Publicité:

3 questions à Pierre Le Coq

02/05/2018

Si l’autre français Louis Giard a été aux avant-postes de la discipline l’an dernier, Pierre Le Coq, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Rio 2016, se rappelle à notre bon souvenir cette saison en remportant dernièrement les World Cup Series Hyères. Pour Windsurfjournal.com, FRA-77 revient sur cette belle victoire avant le long chemin encore vers Tokyo 2020…

 

Windsurfjournal.com : Cette victoire sur les World Cup Series à Hyères vient confirmer ton bon début de saison après ta 3ème place à Miami en janvier dernier, comment s'est déroulée cette semaine varoise que tu as globalement dominée ?
Pierre Le Coq : Après un gros bloc de travail cet hiver, j’étais arrivé en forme sur cette étape de Hyères et c’était un objectif important fixé par la fédération. Nous avons rencontré des conditions difficiles lors de cette semaine, le vent a souvent eu du mal à s’établir et nous avons eu seulement 2 belles journées de planning dans 10-12 nœuds mais trois journées très faibles de 4-6 nœuds. Ce sont des conditions où la flotte est vraiment très dense, les mètres perdus peuvent coûter très cher et ça a été très difficile pour tout le monde. Quand on regarde les classements, on voit que ça a bien brassé. J’ai réussi à rester régulier tout au long de la semaine, à placer de belles manches régulièrement et à limiter la casse quand ma stratégie n’était pas la bonne. Mentalement et physiquement, ça a été une semaine bien éprouvante et je suis super heureux d’avoir pu garder le maillot jaune jusqu’à la fin.


WJ : C'est un podium inédit qui vient clôturer cette épreuve avec 2 autres français à tes côtés, Louis Giard et Thomas Goyard, cela prouve la qualité du collectif français, qu'est-ce que cela t'inspire ?
PLC : Ce n’est pas vraiment une surprise pour moi, on s’entraine ensemble depuis plusieurs années et on se tire tous vers le haut, il y a un gros niveau et un gros savoir-faire dans le windsurf français, ça fait plaisir de le voir encore ici. C’est une belle récompense pour tout le travail d’équipe mené par notre entraineur Stéphane Jaouen. Maintenant il faut rester mesuré, les équipes étrangères n’ont pas forcément les mêmes objectifs sur les différentes épreuves de la World Cup, c’est impossible de dire que tout le monde était à bloc et on voit bien que beaucoup d’étrangers n’ont pas encore réattaqué sérieusement depuis leur reprise post JO. Pour tout le monde, l’objectif majeur cette année c’est le championnat du monde à Aarhus au Danemark début août.

 

WJ : Le chemin vers Tokyo 2020 est encore long, quelles sont les prochaines échéances importantes et comment les abordes-tu ?
PLC : Il y aura donc le championnat du monde à Aarhus début août qui sera l’objectif numéro 1 de cette année 2018. D’ici là, il y aura de nouveau un gros bloc de travail physique pour ma part, alterné avec des blocs de navigation en Bretagne et une participation à la coupe du monde de Marseille début juin. L’étude du plan d’eau de Tokyo va également être un autre point important en fin de saison et ensuite il sera temps de souffler avant de se projeter à nouveau en 2019 qui va être une année sûrement décisive pour la suite de l’aventure Tokyo 2020 !

 

Pour en savoir plus sur Pierre Le Coq : www.pierrelecoq.fr

 

Source : Pierre Le Coq
Photos : Tomas Moya/Sailing Energy/World Sailing - Richard Langdon/Sailing Energy/World Sailing

tags: Pierre Le Coq World Cup Series Hyères World Sailing

Articles similaires

Yunxiu Lu et Kiran Badloe s'imposent à Torbole

Au terme d’une dernière journée où l’attente aura...

Pierre Le Coq persiste et signe

3 nouvelles manches disputées mercredi sur les RS:X Windsurfing World Championships en...

Top départ à Torbole

3 courses mardi sur les RS:X Windsurfing World Championships en Italie permettent à...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer