Publicité:

3 questions à Hélène Noesmoen

25/08/2021

Pour la 2ème année consécutive, la française Hélène Noesmoen s’impose sur le plan d’eau de Silvaplana en Suisse et remporte les très disputés iQFOil World Championships. Pour Windsurfjournal.com, elle revient sur cette épreuve qui la propulse comme la favorite pour la sélection des prochains Jeux Olympiques de Paris 2024 et sur le format de course des medal races qui reste encore à peaufiner…

 


Windsurfjournal.com : Quelles différences as-tu trouvé entre ces iQFOil World Championships et ceux de l'an dernier ?
Hélène Noesmoen : Le niveau général de la flotte a énormément monté depuis l'année dernière. La flotte est plus nombreuse et plus dense. On sent que tout le monde pousse fort. Ça se sentait énormément sur les départs qui étaient vraiment chauds !!! 80% des départs gagnants de la semaine étant des départs bâbord face à une flotte compacte lancée en tribord. Aux vitesses que l'on a en foil, et avec les variations d'angle de remontée au vent à chaque différence de pression, tout se passe très vite. Adrénaline garantie !

 


WJ : La medal race à élimination directe reste un sujet controversé qui ne reflète pas toujours la régularité de la semaine, que penses-tu de ce format ?
HN : Ce format de finale est assez cruel sportivement et pas très fairplay. Il laisse beaucoup de place à l'opportunisme et à de grosses prises de risques de la part des outsiders... C'est plutôt du show que du sport ! Quand on rajoute les aléas de la régate, ce sont des manches difficiles à gérer en étant leader. Arriver à gagner "malgré" ces formats, en étant leader, c'est une victoire encore plus grande ! Je trouve ça vraiment dommage que l'on teste ces formats sur les évènements majeurs de l'année (européen et mondial) et non pas sur les autres compétitions internationales uniquement. Sur ce mondial, Lola Sorin et Clément Bourgeois ont fait une magnifique régate et malheureusement leurs performances ne se reflètent pas suite aux finales. Ils méritaient vraiment leurs top 5 ! Pour ma part, j'essaie simplement de capitaliser sur cette phase de test de format et de tirer un maximum d'expérience de ces finales aux enjeux décuplés, en attendant que les formats deviennent plus raisonnables et respectueux des sportifs !

 


WJ : Qu'est-ce qui est le plus difficile, remporter un titre mondial en iQFOil ou le conserver comme tu viens de le faire ?
HN : Un titre mondial ça ne se perd pas, on l'a à vie. Je ne cherchais pas à conserver mon titre mondial. Je voulais en gagner un nouveau ! Et ce sera aussi mon objectif l'an prochain ! Avec le niveau de la flotte qui ne cesse de monter, ça va être de plus en plus dur, mais c'est toute la beauté du défi. Je sais que j'ai encore une marge de progression énorme d'ici aux JO de Paris 2024 ! Je suis vraiment heureuse de ma victoire cette année. Il y a ce que l'on voit sur les classements, ma domination au classement sur la semaine, et la réalité de la régate, parfois bien différente... La victoire finale a été bien plus dure que ça en a eu l'air. J'ai pris un gros crash le samedi soir sur la dernière manche avant la finale, une collision avec un amateur qui n'avait rien à faire sur la zone de course, juste devant la ligne d'arrivée. C'était heureusement sans gravité physique mais j'ai eu vraiment peur et je suis restée sous le choc un moment. Ça m'a sorti complètement de la régate, et arriver à me remobiliser pour la finale du lendemain a été un vrai défi. Je suis contente et très fière de ce nouveau titre mondial, cela représente l'aboutissement d'une année d'entraînement intense ! Je remercie tous ceux qui m'ont aidé à aller décrocher ce titre mondial !

 

Pour en savoir plus sur Hélène Noesmoen : www.facebook.com/HeleneNoesmoen

 

Source : Hélène Noesmoen
Photos : Sailing Energy

tags: Hélène Noesmoen iQFOil World Championships Silvaplana

Articles similaires

4 windsurfers nommés pour le Marin de l’Année 2021

Traditionnel événement de fin d’année, mis entre parenthèses...

Les sacres d'Hélène Noesmoen et Nicolas Goyard à Marseille

Alors que l’actualité sportive est particulièrement dense en ce moment, une...

Le Grand Chelem pour Noesmoen et Goyard !

En inaugurant un nouveau format de course jeudi sur les iQFOil European Championships avec 3...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer