Publicité:

Test Severne Nano 87

23/12/2019

Présentation du produit
"Après de nombreux tests, la Nano version 2 bénéficie de nouvelles évolutions : rocker, forme des rails, répartition des volumes et l’emplacement des ailerons. Elle est plus stable et encore plus radicale grâce aux channels et son arrière en queue d’hirondelle qui lui permettent de faire des virages serrés. Inspirée du concept Tomo en surf, le nose et le plan de pont ont été revus pour lui donner encore plus de polyvalence. Elle n’est pas seulement une planche de vagues, elle est désormais une planche de surf, et pas uniquement dans les petites vagues. Grâce à ses rails parallèles et son volume bien réparti, elle est plus étroite qu’une planche traditionnelle sans en impacter la stabilité. Elle peut être utilisée en thruster pour plus de puissance ou alors en quad pour la maniabilité. Ce nouveau shape autorise des virages prononcés et les rails qui s’épaississent sur l’avant permettent de passer les vagues en confort alors que l’arrière fin permet d’être incisif. C’est un flotteur idéal pour les amateurs de planches compactes."

 

Nos impressions
Cette Nano est la dernière planche que nous ayons reçue en fin d’automne. Nous avons bénéficié de bonnes conditions pour enchaîner quelques tests sur une courte période. Au premier coup d'œil, c'est un produit sympa, au graphisme plein de contraste, qui intrigue avec ses 5 boîtiers d'ailerons, les channels sur l'arrière et son rocker prononcé. Le pont est plutôt plat sur toute la partie avant qui est bien moins large que sur la version 1 que nous avions testé en petit volume (73 litres). Une clé est fournie par la marque pour la mise en place du set d’ailerons. La tige de la clé est plutôt grande et il faudra donc respecter un ordre de mise en place des ailerons. Il faut penser à mettre les ailerons de l’arrière (ou les caches boîtiers) avant de positionner les ailerons latéraux. Dans le cas contraire, la clé touche l’aileron déjà en place. C’est un détail mais cela permet de s’organiser avant et de ne pas perdre de temps au moment d’aller à l’eau. Il n’y a plus de vis de décompression puisque c’est une auto-valve et vous n’aurez donc plus à vous soucier de la refermer ou non lors de l’utilisation ou du stockage de votre flotteur. Nous l’avons essayée directement après l’avoir récupérée et nous l’avons testée pratiquement à chaque session avec les 2 configurations possibles, quad ou thruster. Nous n'avons pas eu de souci de flottaison malgré nos 82 kg et son maître-bau plutôt étroit. Elle a une bonne largeur sur l’arrière et sur l’avant, des rails parallèles, et même dans les conditions de vent du Nord à l’Almanarre, dans un vent très irrégulier, nous gardions du confort dans le déplacement sur le plan d’eau. Pas de problème non plus dans le passage des mousses, sans vent.  Ce n’est pas la plus rapide pour prendre le planing mais en nous écartant du vent, il était plus facile de prendre de la vitesse nécessaire (appui plus à plat en s’écartant du vent) avant de remonter sur le plan d’eau dans une position plutôt confortable. La première version était plus large encore et pouvait parfois manquer de confort pour les chevilles dans le clapot. Cette Nano 2 est vraiment très confortable. Elle est vendue, au choix, avec plusieurs sets d’ailerons. Nous avons eu la chance d’avoir les 2 pour notre test. La configuration quad fonctionne très bien et c’est dans les surfs que cette Nano s’exprime le mieux. Nous avons beaucoup apprécié sa capacité à autoriser des courbes serrées et engagées. Elle est très agréable dans cette configuration et nous n’avons pas ressenti de manque de vitesse. Bien sûr, nous n’avons navigué que sur le spot de l’Almanarre qui est loin d’être un spot radical mais les conditions de navigation obligent à être tonique et réactif afin de trouver des vagues en saut et en surf. Grâce à cette largeur sur l’arrière et des rails épais et biseautés sur l’avant, nous arrivions à nous projeter vers l’avant justement et ne pas perdre trop de vitesse en attaquant le premier roller. Cela laisse présager de très bonnes dispositions pour de vraies vagues qui déroulent et nous avons hâte de la tester sur les spots de la Coudoulière ou des Sablettes. En mode thruster, nous avons gagné un peu de vitesse sur la prise de planing et la préparation des sauts mais nous avons eu quelques spin outs. L’aileron central est très reculé, et cela peut expliquer la finesse des appuis nécessaire dans cette configuration d’origine. Un aileron plus droit, avec 2 ailerons latéraux de 8 cm, pourrait être une super alternative, en thruster, sur des sessions de sauts. Dans les 2 configurations, c’est l’accroche au surf qui a été intéressante et il y a une vraie évolution de la Nano vers une planche de vagues efficace et confortable. Il est très facile de basculer d’un rail sur l’autre et la position du pied arrière permet de bien appuyer pour faire tourner la planche rapidement. Cette nouvelle Nano est une très belle surprise !

 

Cette planche est-elle faite pour vous ?
Elle est stylée et bien équipée cette nouvelle Nano. Elle saura ravir tous les gabarits moyens qui cherchent une planche pour s’exprimer dans les vagues. Cette 2ème version de la Nano bénéficie de belles évolutions pour être encore plus performante en surf et les amoureux de courbes radicales sauront forcément comment faire fonctionner cette belle planche. Avec plusieurs tailles disponibles, où que vous habitiez, vous pourrez trouver la planche qui saura vous faire tourner la tête !

 

Les conditions du test
Vent :
Entre 10 et 30 nœuds
Etat de la mer : Petites vagues
Spots : Almanarre
Ailerons : Thruster et quad de série
Voiles : Severne Blade 4.7, Severne S-1 4.8
Temps effectif de navigation sur le produit : 5 heures sur 4 navigations

 

Les +
Très agréable dans les surfs
Possibilité d’avoir un set de 5 ailerons

 

Les -
Un peu étroite dans les conditions légères d’où un léger manque de départ planing

 

Les caractéristiques techniques
Longueur :
218 cm
Largeur : 57.5 cm
Volume : 87 litres
Boîtier(s) aileron(s) : 5 boitiers Slot Box avec encoche sur l’avant, 2 ailerons de 10 cm + 2 autres de 15 cm en quad et 2 ailerons de 10 cm + un de 19cm central
Existe aussi en : 72, 77, 82, 87, 92 et 102 litres
Prix : 2199 €



Source : Mathieu Bonno/Windsurfing Solutions
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfing Solutions

tags: Severne Nano Mathieu Bonno Windsurfing Solutions

Articles similaires

Philip Köster full Severne en 2020 !

Au cours d’un mercato particulièrement animé cet hiver, voici une...

Test Severne S-1 4.8 2020

Présentation du produit "La Severne S-1 est une voile de vagues hautes...

Test Severne Blade 4.7 2020

Présentation du produit "La Severne Blade 2020 est une voile de vagues à 5...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer