Test JP Australia Super Sport Pro Edition 113 2019

08/07/2019

Modèle freerace qui passe les années sans sourciller, la JP Australia Super Sport est passée sous les pieds de Mathieu Bonno ces derniers mois pour une revue de détails et un test des plus complets de l’un des meilleurs modèles dans sa catégorie…

 

Présentation du produit
La plus rapide des planches de freeride chez JP Australia. Puissantes et sérieusement rapides, ces planches vous font survoler l’eau. Elles sont destinées aux navigateurs sportifs, de bon niveau, qui ont la capacité de libérer tout leur potentiel d'accélération et de vitesse. Dérivées des planches de slalom, elles sont adaptées à la demande des windsurfers de loisir orientés vers la performance. Avec une accélération explosive et une vitesse électrisante, comme les planches de slalom de coupe du monde, elles sont plus faciles et plus confortables. Le pont concave autour du rail de pied de mât permet d’améliorer le contrôle. L’épaisseur de l’arrière du flotteur donne une position très puissante pour pousser la planche à une vitesse maximale. Les cut out permettent de libérer rapidement la planche de l’eau pour accélérer dès que le vent le permet. Plusieurs positions de footstraps permettent aux navigateurs de tout niveau de trouver leur réglage idéal entre accessibilité et performance. La gamme Super Sport doit permettre aux freeriders de naviguer avec plus de longueur d’aileron et moins de surface de voile pour faciliter l’accès aux performances impressionnantes de ces flotteurs. C’est du Super Sport ! Elle est livrée avec son aileron en G10 et talon Tuttle de 40 cm et elle est équipée d’un boîtier Deep Tuttle Foil Ready pour donner un maximum de polyvalence à ses acheteurs.

 

Le test Windsurfjournal.com
Nos impressions

Au premier regard, il n’y a aucun doute elle ressemble beaucoup à sa grande sœur, la Slalom. Outline général ressemblant, pont concave, cut outs prononcés, arrière épais, c’est assurément un flotteur orienté vers la recherche de performances. Et nous nous en sommes rendus compte rapidement dès les premiers bords. Un point très positif est le fait qu’elle soit fournie avec son aileron G10 qui permet de se mettre à l’eau tout de suite et avec de belles performances. Nous avons ensuite basculé sur des ailerons plus petits pour la pousser encore plus loin. Nous ne sommes pas parmi les plus rapides du plan d’eau mais nous avons réussi à mener la vie dure aux slalomeurs du coin. Elle en a dans le ventre cette Super Sport ! Nous avons testé 2 positions différentes pour les footstraps. Une position avant qui permet effectivement de trouver facilement le strap en étant en contrôle et en confort, puis la position tout à l’arrière pour avoir des appuis très puissants sur le rail et accélérer dans les risées. C’est plus sportif et donc moins confortable, surtout dès qu’il y a du clapot. La planche est assez raide, il ne faut pas hésiter à jouer avec les jambes pour absorber le clapot. En revanche, elle est très sécurisante car elle ne va jamais chercher le nez qui enfourne. Dans le vent modéré à fort, avec du clapot serré, c’est très intéressant de pouvoir relever le regard et ne plus être concentré sur l’avant du flotteur. Elle est plutôt légère sous les pieds, dans cette construction Pro Edition, et elle est très facile à maîtriser pour la conduite du bout des pieds. Dans les vents légers, nous n’avons pas trop lutté pour trouver le planing mais nous utilisions l’aileron de série qui a un très bon appui. Avec la NeilPryde V8 en 7.7 m², nous arrivions à trouver le planing dans un vent de 10 à 12 nœuds par vent d’Est à l’Almanarre avec un plan d’eau tout plat. Il nous a fallu un peu plus de vent sur le plan du Mourillon en raison du petit clapot serré qui ne facilite pas la prise de vitesse au pomping. Nous avons donc basculé sur du windfoil avec le Taaroa Noe 80 qui n’est pas un foil très puissant et qui nous a permis de naviguer dans des vents plus légers malgré la largeur plutôt étroite à 30 cm de l’arrière (48 cm). Nous n’avons pas voulu essayer avec des foils plus puissants car ce manque de largeur nous aurait sûrement donner un peu d’inconfort. Avec ce foil de 80 cm, cela s’est très bien passé. C’est notre flotteur étalon pour toutes les voiles de freerace et slalom et nous avons donc beaucoup navigué avec les V8 lors du test du quiver de ce modèle, mais également avec d’autres voiles sans cambers. Elle est très agréable et performante et même si elle n’est pas toujours évidente dans les courbes de jibe, (il faut bien appuyer en milieu de courbe pour continuer à tourner), nous avons vraiment pris beaucoup de plaisir à chercher les meilleures performances possibles ! Hâte de faire évoluer nos Vmax avec les futures voiles freerace et slalom !

 

Cette planche est-elle faite pour vous ?
Elle est racée cette Super Sport ! Elle est destinée à tous les navigateurs qui aiment les navigations sportives, avoir de véritables sensations de vitesse, sans forcément aller acheter la bête de course ultime. Elle se place idéalement dans son programme freerace entre une planche facile d'accès et des planches ultra performantes. En construction Pro Edition, et équipée de son aileron de série en G10, elle offrira la possibilité de se mettre dans le rouge dès la sortie du magasin. Dans ce volume de 113 litres, c’est une planche de milieu de quiver pour ceux qui auront les moyens d’avoir plusieurs flotteurs. Elle est idéale pour des navigations vent léger à medium avec des voiles entre 6.7 et 7.7 m². Mais grâce à son boitier Foil Ready, elle peut également devenir une planche de vent plus léger pour les gabarits moyens qui veulent diminuer le nombre de flotteurs dans le garage.

 

Les conditions du test
Vent :
Entre 10 et 35 nœuds voire plus lors d’une navigation, par vent d’Est, il y a quelques jours à l’Almanarre
Etat de la mer : Testée sur le billard de l’Almanarre par vent d’Est ou dans le clapot par vent d’Ouest modéré à fort
Spots : Almanarre et Mourillon
Ailerons : Gasoil CHR X 35 et 39, Select S1 37 et 39 et l’aileron de série en 40cm
Foil : Taaroa Noe Freeride 80
Voiles : NeilPryde V8 (7.7 / 7.2 / 6.7), Phantom Iris F 6.1, NeilPryde X-Ryde 5.7
Temps effectif de navigation sur le produit : 7h45 sur 10 navigations

 

Les + 
De très bonnes sensations de vitesse
L’aileron de série qui permet de jolies performances
Confortable (sécurisante) à haute vitesse même dans le clapot

 

Les -
Un peu plus "raide" que d’autres flotteurs freerace
Courbe de jibe pas toujours évidente à lancer

 

Modèles équivalents déjà testés par Windsurfjournal.com : RRD X-Fire V10 114

 

Les caractéristiques techniques
Longueur :
237 cm
Largeur : 70 cm
Volume : 113 litres
Largeur à 30 cm de l’arrière : 48 cm
Poids flotteur : 7.9 kg flotteur équipé des footstraps
Boîtier aileron : Deep Tuttle Foil Ready, aileron slalom 40cm en G10 fourni
Existe aussi en : 101, 113, 125 et 137 litres avec 3 constructions différentes disponibles selon les tailles (Gold Edition, Pro Edition et Full Wood Sandwich)
Prix : 2299 €


Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

tags: JP Australia Super Sport Pro Edition 113 2019

Articles similaires

Live streaming Pozo Izquierdo - Jour 9

En partenariat avec le PWA World Tour et les organisateurs du Gran Canaria Wind & Waves...

Les jeunes français brillent en Pologne !

Alors que leurs aînés se préparent déjà pour les Jeux...

Charline Picon en stage pour Tokyo 2020

Toute 1ère sélectionnée française pour les Jeux Olympiques de Tokyo...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer