Publicité:

La chronique hawaiienne de Thibaut Imbert

02/11/2017

A l’occasion de la Aloha Classic, c’est Thibaut Imbert qui est le reporter privilégié de Windsurfjournal.com sur cette dernière épreuve de l’International Windsurfing Tour IWT) afin de nous faire suivre de l’intérieur cette compétition unique de fin de saison…

 

"Quelques jours sont passés depuis la soirée de confirmation des inscriptions, voici les highlights de ces derniers jours.
On y est ! L’event a démarré avec la cérémonie d’ouverture qui s’est tenue dimanche matin sur la plage d’Hookipa. Il est 9h du matin, 25°C, superbe soleil avec les vagues qui cassent sur l’ensemble du spot et les drapeaux qui flottent, malgré le peu de vent. Chaque rider a reçu son collier de fleurs fraîches avant de se mettre en rond pour avoir la danse de la troupe de Paia et la bénédiction des dieux hawaiiens. C’était assez dépaysant de les voir exécuter leurs chorégraphies sur une musique typiquement du coin, ça met dans l’ambiance si ce n’était pas déjà le cas !
Il s’en est suivi de 2 jours sans vent avant que les choses sérieuses ne démarrent aujourd’hui (mercredi) !
Sur la plage, les derniers préparatifs sont bouclés : tablettes pour les juges chargées, talkiewalkies réglés et distribués pour l’ensemble de l’organisation, et le live broadcasting est enfin en place (juste à temps) pour le skipper meeting à 11h.
Le swell est bien présent, 2 mètres de vagues en moyenne, avec quelques sets de 3 voire 4 mètres dans les plus belles séries. Les premières annonces de heats à venir s’enchaînent, pendant que les premiers riders vont sur l’eau pour tester les conditions, avec 5 à 12 nœuds à peine.
Le premier concurrent à partir à l’eau a fini dans les rochers sans avoir pu prendre une seule vague… ça refroidit un peu ! A l’inverse, Camille Juban est allé à l’eau et a littéralement déchiré le spot pendant 30 minutes avec de gros aerials et des rollers dans la "pocket" de la vague.
A 13h, au vu des conditions et le vent qui se stabilise, Ducan Coombs prend la décision de lancer le tableau des femmes. Avec 5 à 10 nœuds au bord et une quinzaine au large, la durée des heats est alors rallongée et passe à 30 min. Parfait pour avoir le temps de s’exprimer sur le spot.
Selon moi, les riders marquants du jour sont Boujmaa Guilloul et Fiona Wylde. Boujmaa a été au-dessus du lot avec son style bien à lui et toujours bien placé sur la vague. Quant à Fiona, j’ai été impressionné par la qualité de son engagement dans son waveriding. Une chose est sûre, elle va au charbon en utilisant parfaitement la puissance de la vague, chapeau madame !
Pour ma part je me suis entrainé au rôle de juge. Entre le choix de vague, la verticalité des rollers et la cohérence entre tous les surfs qu’il faut garder en tête pendant 30 minutes, cela laisse pas mal la place à la subjectivité… Pas si évident finalement, on comprend d’autant plus l’importance des critères de notations instaurés par le tour.
De son côté, Sophie, ma douce, était en charge du chrono et de la levée des drapeaux. Une première aussi pour elle ! Rendez-vous demain (jeudi), pour le démarrage du tableau Amateurs."

 

Pour en savoir plus sur l’Aloha Classic : www.alohaclassicmaui.com

 

Source : Thibaut Imbert
Photos : Sophie Swierkos

tags: Thibaut Imbert International Windsurfing Tour Aloha Classic

Articles similaires

La chronique hawaiienne de Thibaut Imbert

A l’occasion de l’Aloha Classic, c’est Thibaut Imbert qui est le...

La chronique hawaiienne de Thibaut Imbert

A l’occasion de l’Aloha Classic, c’est Thibaut Imbert qui est le...

La chronique hawaiienne de Thibaut Imbert

A l’occasion de la Aloha Classic, c’est Thibaut Imbert qui est le reporter...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer