Publicité:

3 + 1 questions à Philippe Bru

10/11/2021

Alors que vient tout juste de s’achever le Défi Wind SuperStars à Gruissan, Philippe Bru, son emblématique organisateur, fait le point sur cette édition particulière qui était d’abord l’occasion de se retrouver après de longs mois d’absence en raison de la crise sanitaire. Au micro de Windsurfjournal.com, il revient sur l’événement, l’arrivée en force des concurrents en foil, et les interrogations que cela pose pour la suite, et enfin sur le récent partenariat avec le PWA World Tour…

 


Windsurfjournal.com : Ça fait du bien de revoir des courses en longue distance sur le spot de Gruissan ! Quel bilan à chaud tires-tu de cet événement après 8 jours, 3 courses validées lors des qualifications et 7 lors du SuperStars ?
Philippe Bru : Longue distance, longue distance, c’étaient des "petites" longues distances ! J’étais parti pour faire du bien plus lourd mais nous avons été bloqués par une étrange Tramontane, plutôt capricieuse avec peu de vent sur une partie du plan d’eau et une barrière d’algues de l’autre côté, ce qui nous a contraint de n’évoluer que sur une zone réduite. J’étais bien chaud pourtant d’envoyer tout ce joli monde aller se promener ! Ce qui a fait un bien énorme, c’est de revoir tout ce monde, jeunes, amateurs, pros, public, partenaires, exposants, équipes, la plupart du temps avec un sourire trop longtemps masqué et un sentiment dégagé, ça y est, on y est. Rien que ça, c’était bon, c’était l’un des objectifs… Une Tram’ donc un peu capricieuse mais au final 10 manches posées. Il y aurait même pu en avoir 1 de plus, la première du SuperStars. Toutes n’étaient pas dingues, ni parfaites. On a fait avec ce que l’on avait et les 3 dernières, je les ai encore dans la tête.

 


WJ : Il y a eu une belle passe d'armes entre les foilers et ceux en aileron avec des conditions qui ont favorisé les premiers au début puis les second par la suite ?
PB : Je ne sais pas s’il y a vraiment eu une passe d’armes… Le foil à haut niveau est une réalité, c’est-à-dire que les top guns savent très bien qu’aujourd’hui, le support est extrêmement efficace dans quasi toutes les conditions et permet de limiter beaucoup d’erreurs, la molle de vent, l’angle de vent, la relance au jibe, l’économie d’énergie… Et oui, au début, il n’y avait pas "photo"… Sur le niveau intermédiaire, pour ceux qui n’avaient, soit pas assez d’expérience en foil ou les bons « jouets » ou soit pas du tout fait le choix de courir en foil, ça a été bien sûr plus compliqué… Certains ont probablement été déçus de ne pouvoir s’exprimer à armes égales… Mais le résultat aurait été le même, pire, il n’y aurait quasi pas eu de manches validées… Et ça, c’est hyper important de l’entendre et le comprendre ! Le foil nous permet et va permettre de produire du résultat, de valider des épreuves et de donner une nouvelle vitrine au sport… Il n’est plus pensable d’organiser des manifestations où tu as un peu de vent et il ne se passe rien ! Le regard extérieur ne peut pas comprendre. Ensuite, quand tu navigues tout seul, c’est facile, ça plane facile, tout le temps… En compétition de ce niveau, avec quelques centaines de participants, on n’est plus dans le loisir. Dès lors que Dame Tram’ a bien voulu être un peu plus poussive, oui les ailerons sont revenus dans le jeu et tant mieux. Une grande majorité des pratiquants n’est pas encore vraiment prête ou n’a pas vraiment switché ou complété leur quiver. Mais encore une fois, on y est… C’est juste l’évolution de notre sport et la voie annoncée du windsurf moderne. Les dernières manches ont vraiment été intéressantes et il y a eu de très belle bagarres et du plaisir glissant. Aux avant-postes, le foil est encore là et au passage la performance de Nicolas Goyard est dingue ! On était sur du très très haut niveau, du SuperStars, il ne faut pas l’oublier. Gruissan 2021 aura été et sera l’épreuve qui a montré ce qui allait se passer dans les semaines et mois à venir. C’est comme ça. Après, Gruissan et les autres spots archi ventés n’ont pas de soucis à se faire, l’aileron restera le king.

 


WJ : Quels enseignements tires-tu de ce mixte sur le même parcours et cela va-t-il t'amener à voir les choses autrement pour les autres Défi Wind et Défi Wind SuperStars à venir ?
PB : J’ai un peu plus de 40 ans de windsurf dans les pattes, j’ai dédié ces 5/6 dernières années à la pratique du foil, j’ai navigué sur le support durant la période Covid, certainement plus que n’importe quel autre rider à Gruissan… Je suis équipé, engagé et performant. Je te dis ça parce que, en tant que passionné, le foil est une évidence. Il est source de progression technique et il permet de naviguer plus souvent, plus loin et tu sais quoi, sans vraiment de danger… Tu flottes et c’est facile ! Aussi quand je bascule sur mon métier, celui de gestionnaire du sport, qui doit et engage une vision de l’évolution du sport, plus celui d’organisateur de manifestation à finalité promotionnelle, et bien il n’y pas débat ! Le foil va là encore permettre d’aller plus loin. Plus loin, c’est faire des manches, créer du spectacle, faire évoluer l’image. Pour revenir à la question initiale et à voir les choses autrement, pour le SuperStars, c’est du haut voire très haut niveau et sur un format de longue distance exceptionnelle, voire démesurée (je veux aller aussi chercher du Marin…), c’est facile, c’est ouvert et au choix des compétiteurs. Jusqu’à 25 nœuds, 90% de la flotte sera en foil. Pour le Défi Wind classique, c’est un tout autre débat qui se pose… Un peu comme si les participants lambda qui naviguent en vagues disaient : "Mais non, faut pas de matos de slalom !" et ils sont nombreux et ils ont aussi fait pleinement le succès du Défi Wind… La sécurité de 1500 loulous dans l’eau n’est pas la même que 200 et c’est aussi pour cela que la bouée n°1 du Défi Wind classique est juste posée sur un banc de sable avec 1 mètre de fond… Mais si tu as 15 nœuds de vent et qu’il ne se passe rien officiellement, est-ce que le projet est viable ou en accord avec la réalité ? Bref, ce n’est pas tranché, c’est une vraie question et en même temps, le Défi Wind, c’est pour le windsurf, pour tous et peu importe le support, l’idée est de se retrouver au même endroit, au même moment et sur une même ligne de départ. 20 ans de Défi en 2022 … Le Défi Wind, le gagner c’est bien, le faire c’est mieux !

 


WJ : Au tout début de l'événement a été officialisé le partenariat entre le Défi Wind et le PWA World Tour, que faut-il en attendre dans un futur proche et plus lointain ?
PB : Le projet 2021 et son ambition était de réactiver tout à la fois l’écosystème, la pratique, les riders, le très haut niveau, les équipes, les institutions, l’évènementiel avec un grand E, et tout cela avec une pointe de très haut niveau, le SuperStars pour aussi mélanger les genres et offrir l’opportunité d’un partage global souvent difficile à réaliser. Le Défi à cette force et sur cette édition spéciale, il l’a juste démontré et exprimé… Qualifications amateurs, waveriders, freestylers, moins de 21 ans, pratiquants en RS:X, en iQFOil ou en PWA, jusqu’à la présence de la Fédération Française de Voile, de son président et de son vice-président sur place, sans oublier l’Equipe de France. Le partenariat avec la PWA est donc juste un élément de plus dans le souhait de faire briller le sport ou en tout cas de le tirer vers le haut, tous ensemble. C’est aussi simple que ça. Les autres interprétations ne sont que des fantasmes…

 

Pour en savoir plus sur le Défi Wind SuperStars : www.defiwind.com

 

Source : Philippe Bru
Photos : Jean Souville/Defiwind.com - JM Cornu/Defiwind.com

tags: Philippe Bru Défi Wind SuperStars Gruissan

Articles similaires

Le PWA World Tour et le Défi Wind unissent leurs forces !

Organisateurs d’événements de windsurf qui se sont souvent regardés...

Défi Wind World Series 2022 - Sud Corse

Dans l’un des secteurs qui a sans doute le plus souffert au plus "fort" de la...

3 + 1 questions à Philippe Bru

Evénement annoncé fin août, c’est du 29 octobre au 5 novembre...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer