10 questions à Lucie Hervoche

03/07/2020

Figure du windsurf féminin tricolore et parmi les meilleures slalomeuses de l’hexagone, Lucie Hervoche est une passionnée comme on en rencontre peu… L’occasion de lui tirer le portrait au travers de notre traditionnel "10 questions à" !

 

Windsurfjournal.com : Pourquoi es-tu si passionnée par le windsurf ?
Lucie Hervoche : C'est sans doute une histoire de famille... mes parents sont des passionnés de la première heure. Pour autant ils ne m'ont jamais forcée à en faire et je pense que c'est pour ça que j'aime autant ça. J’aime ce sentiment de liberté que le windsurf procure ! 

 

WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
LH : Dur de n'en choisir qu'un mais parmi ceux que je garde le plus ancrés en moi il y a mon premier planing en fun et mon premier planning en Bic 293, mon premier voyage à l'autre bout du monde pour naviguer à Saint-Barth pour la Saint-Barth Fun Cup, toutes les sessions en famille, une de nos sessions de vague cet hiver où il y avait une taille de mât et un bon 35/40nds et je ne pensais jamais un jour pouvoir naviguer dans de telles conditions 


WJ : Et le pire ?
LH : Mon accident où j'ai perdu mon matériel au large de la baie de La Baule, j'en ai d'ailleurs fait une vidéo…

 

WJ : Quelle serait pour toi la journée idéale ?
LH : Yoga au réveil, petit déj’ et café (essentiel !). Pas de vent : Session de surf. Lunch break. Vent qui monte : session de slalom ou de vague. Footing de récup’. Apéro. Dodo et repeat !

 

WJ : Quel est le meilleur endroit où tu es allé ?
LH : Dur de choisir j’ai vu tellement d’endroits incroyables... Peut-être Saint-Barth car c’est le plus exotique où je suis allée. Mais naviguer à la maison reste mon plaisir absolu !

 

WJ : Quelle destination rêves-tu de découvrir ?
LH : Les îles Fidji, c’est mon rêve absolu 

 

WJ : Quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
LH : En course, ce ne sont pas ceux de derrière, qui risquent de te rattraper, qu’il faut regarder mais ce sont ceux de devant pour les rattraper.

 

WJ : Quelle est ta plus grande crainte ?
LH : De ne plus avoir la possibilité de pouvoir profiter de l’océan et de cette liberté qu’il m’apporte…

 

WJ : Qu’aurais-tu aimé faire si tu n’avais pas découvert le windsurf ?
LH : Du ski, j’en fais déjà mais je parle en terme de compétition là ! Je pense que j’aurai été skieuse si je n’avais pas été windsurfeuse.

 

WJ : Première application ouverte le matin ?
LH : YouTube pour ma session de Yoga ou Instagram (ça dépend des matins et de ma motivation !

 

Pour en savoir plus sur Lucie Hervoche : www.facebook.com/luciehervochefra42

 

Source : Lucie Hervoche
Photos : Lucie Hervoche - Pierre Bouras



Apportez votre contribution à Windsurfjournal.com en cliquant ici

A l'instar des annonceurs qui permettent à Windsurfjournal.com d'exister depuis 15 ans, vous, fidèles lecteurs, pouvez vous aussi nous apporter votre support et votre contribution financière (au niveau de votre choix à partir de 2 €, le prix d’un café !)  et nous aider ainsi à continuer à faire "tout simplement" notre travail et vous faire vivre quotidiennement l'actualité du windsurf.
D’avance merci !

PayPal - Vous pouvez également apporter votre contribution par PayPal à The Aloha Company Eurl, société éditrice des sites Windsurfjournal.com, SUPjournal.com et Wingsurferjournal.com

 
tags: Lucie Hervoche

Articles similaires

3 questions à Lucie Hervoche

Petit bout de femme qui commence à se faire un nom dans le monde du slalom féminin...

Un vent de fraîcheur sur l'AFF !

A l’instar de la récente élection présidentielle, c’est un vent...

De nouveaux visages en terre bretonne

En l’absence des têtes de série habituelles, en Corée du Sud pour la...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer