Une journée très riche en émotions !

04/10/2018

Au terme d’une journée à la dramaturgie aussi intense que rare, Victor Fernandez et Jose Gollito Estredo sont sacrés champions du monde en vagues et en freestyle lors de la 6ème journée du Mercedes-Benz Sylt PWA Super Grand Slam, un mercredi durant lequel Thomas Traversa fait chavirer également le clan tricolore en s’imposant en vagues !
Avec jusqu’à 60 nœuds à l’anémomètre au plus fort dans la nuit, c’est un véritable chaudron dans lequel les waveriders entrent en lice en ce mercredi avec le 1er heat du jour de ce Mercedes-Benz Sylt PWA Super Grand Slam lancé avant même 8h30 du matin ! Vainqueur la veille face à Marcilio Browne, Antony Ruenes est encore chaud au moment d’affronter Philip Köster aux premières heures du jour. Le vent est de nouveau de tendance tribord, Köster est loin d’être à son aise et le waverider marseillais l’a bien compris, enchaînant les surfs et son fameux air chachoo en saut. Résultat logique et implacable, Ruenes passe laissant Köster à son amertume. De son côté, Victor Fernandez continue sa remontée dans le tableau et élimine ce même Ruenes, Jaeger Stone et Alex Mussolini jusqu’à tomber sur un gros morceau, Thomas Traversa. Dans ces conditions typiquement européennes, le français est fort, très fort. Fernandez le sait et l’enjeu est d’autant plus important pour l’espagnol qu’il est sacré champion du monde s’il passe. Dans un heat très serré jusqu’à la dernière seconde, Fernandez mène… A son retour à terre, le clan Fernandez exulte et les bouchons de champagne sont prêts à sauter, un peu trop tôt visiblement puisque, les résultats définitifs tardant à sortir, c’est finalement Traversa qui s’impose par la plus petite des différences, 0,07 points !!! Le destin d’E-42 est désormais dans les mains du waverider marseillais qui doit s’imposer par 2 fois. Spectateur forcé pendant plus de 30 minutes, Victor Fernandez peut remercier Thomas Traversa qui bat un Ricardo Campello, en demi-teinte malgré l’enjeu, une 1ère puis une 2ème fois…
A peine le temps de se remettre de leurs émotions et les spectateurs ont droit à la fin du tableau en freestyle qui doit, là aussi, déterminer le champion du monde de la discipline. Amado Vrieswijk remonte la bagatelle de 6 heats avant de buter sur Gollito Estredo, un Estredo qui n’a désormais pas d’autres choix que de s’imposer par 2 fois face à Adrien Bosson s’il veut décrocher une nouvelle couronne mondiale. La 1ère finale du jour, serrée, voit V-10 l’emporter avec 1,3 points d’avance, obligeant ainsi à une revanche qu’Estredo survole cette fois, lui qui remporte un 9ème titre mondial dans la discipline, un record ! Forcément déçu d’être passé si près du but, Adrien Bosson n’en savoure pas moins son plaisir lui qui est vice-champion du monde de la discipline.
Jeudi, retour à des conditions plus "calmes" à Sylt avec des slalomers qui devraient reprendre possession du plan d’eau pour d’autres courses riches, elles aussi, en émotion !

 

Pour en savoir plus sur le PWA World Tour : www.pwaworldtour.com

 

Source : PWA World Tour
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: PWA World Tour Mercedes-Benz Sylt PWA Super Grand Slam Sylt Thomas Traversa Victor Fernandez Jose Gollito Estredo

Articles similaires

PWA World Tour, des précisions pour 2019 et après…

Après avoir communiqué sur son calendrier 2019 fin janvier (cf notre news du 26...

Du nouveau en freestyle pour 2019

Les saisons passent et logiquement les règles de course évoluent… En 2019,...

Kiri Thode de retour aux affaires

Sacré champion du monde PWA de freestyle en 2013, Kiri Thode a longtemps et...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer