Une journée piégeuse à souhait

19/04/2019

Un vent irrégulier entre 7 et 17 nœuds permet de lancer (enfin !) jeudi le début des hostilités sur la Marignane PWA World Cup avec, comme à Bonaire en freestyle quelques jours plus tôt, de grosses surprises au programme et certains favoris déjà au tapis…
Après la journée de retrouvailles et de reconnaissance du plan d’eau mercredi, les slalomeuses et slalomers de cette Marignane PWA World Cup entrent enfin dans le vif du sujet en ce jeudi, le vent de secteur Sud-Est annoncé daignant enfin montrer le bout de son nez en début d’après-midi. Soufflant de terre et hésitant encore entre les secteurs Sud et Sud-Est, le choix du bon matériel devient rapidement un sérieux casse-tête, l’option pour beaucoup étant d’opter finalement pour le gros quiver, même si certaines rafales titillent parfois les 20 nœuds.
Dans ces conditions techniques et dans lesquelles le départ est tout simplement crucial, les 2 premiers tours se passent à peu près sans encombre avec certains garçons qui se font déjà remarquer comme les français Damien Arnoux, Basile Jacquin, Valentin Brault ainsi que Nicolas Goyard. Avec le début des quarts de finale et l’entrée en lice des têtes de série, le vent donne déjà ses premiers signes de faiblesse et c’est un Finian Maynard inspiré, et toujours très rapide, qui s’impose lors d’un 1er heat durant lequel Pierre Mortefon se fait une belle frayeur. Mal parti, F-14 revient à la 4ème place, la dernière place qualificative, et doit contenir jusqu’au bout Ross Williams et Maciek Rutkowski pour se qualifier au tour suivant, in extremis. Les favoris sont prévenus et c’est lors du 2ème quart de finale, le fameux heat 10, que les premières grosses surprises de la journée tombent. Sur la ligne de départ tout d’abord, Pascal Toselli est éliminé sans même pouvoir se battre après un contact avec l’allemand Sebastian Kördel, la poignée arrière du wishbone de ce dernier touchant le nez de la planche de F-916 et le déséquilibrant. Les protestations de Toselli n’y changeront rien et le français fait la cruelle expérience du no rules et de ses limites… Pendant que devant Marco Lang s’envole vers la qualification, suivi de Nicolas Goyard, de ce même Kördel et de Malte Reuscher, derrière Matteo Iachino et Tristan Algret sont à la peine et ne parviennent pas à revenir. Pourtant serein et se plaignant rarement auprès de la direction de course, ITA-140 ne peut contenir cette fois sa colère estimant que le vent est bien en deçà des limites. Le comité de course ne fléchit pas mais le 3ème quart de finale annulé et dominé de bout en bout par Julien Quentel, donne en quelque sorte raison à l’italien, les relances au jibe devenant de plus en plus difficiles, décision étant finalement prise d’en rester là le vent ne revenant plus par la suite…
Chez les femmes, au nombre de 29 et qui doivent passer par des quarts de finale puis des demi-finales, le 1er tour offre lui un scénario plus classique avec les qualifications sans problème des favorites telles que Lena Erdil, de retour de blessure et inscrite à la dernière minute, de Delphine Cousin, de Marion Mortefon ou encore de Maëlle Guilbaud.
Vendredi, suite probable de ce slalom n°1
avec des prévisions météo qui restent cependant très incertaines jusqu’à la fin de l’épreuve, plusieurs modèles météo n’étant visiblement pas d’accord sur l’intensité d’Eole dans les jours à venir…

 

Pour en savoir plus sur le PWA World Tour : www.pwaworldtour.com

 

Source : PWA World Tour
Photos : Souville/Pwaworldtour.com

tags: PWA World Tour Marignane PWA World Cup Marignane Le Jaï

Articles similaires

3 questions à Maëlle Guilbaud

A 23 ans, la française Maëlle Guilbaud vient compléter le trio féminin...

Le 1er titre mondial de Pierre Mortefon

Fin novembre (cf notre news du 23 novembre 2019), le français Pierre Mortefon...

3 questions à Matteo Iachino

En tête du classement annuel avant la Bureau Vallée Dream Cup, la dernière...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer