Publicité:

Une journée passionnante

30/09/2022

Après la belle journée de lundi suivie par 2 jours de pause, l’action est de retour jeudi sur la Mercedes-Benz Windsurf World Cup Sylt avec du slalom en foil et de grosses bagarres sur l’eau qui voient Maciek Rutkowski et Pierre Mortefon en tête et, en embuscade, Amado Vrieswijk et Matteo Iachino.

Les prévisions météo allemandes sont généralement plutôt fiables et elles se confirment en cette fin de matinée de jeudi pour la 6ème journée de cette Mercedes-Benz Windsurf World Cup Sylt en Allemagne avec un vent de secteur nord qui prend doucement des tours. C’est en début d’après-midi que le décor se met enfin en place et que les concurrents partent à l’eau avec un vent qui oscille entre 14 et 18 nœuds (et quelques rafales à 20 nœuds) et un plan d’eau agité. Avec un 1er tour, des demi-finales puis des finales (perdants et gagnants), les courses s’enchaînent avec 3 vainqueurs différents cette fois, Johan Soe, Amado Vrieswijk et Nicolas Goyard, ce dernier revenant enfin à son meilleur niveau.

Dans la 1ère finale du jour, le danois Johan Soe et la fougue de ses 19 ans font la différence face à Maciek Rutkowski et Pierre Mortefon, tous les 2 qui ne peuvent que constater que la nouvelle génération a déjà les dents longues. Sur un plan d’eau de plus en plus technique et des surfaces de voile qui se réduisent au fil des heats, un parfait contrôle de sa monture mais aussi une véritable anticipation du plan d’eau sont nécessaires pour ne pas commettre la moindre erreur. À ces vitesses élevées en foil, la moindre touchette est en effet fatale pour tous que l’on s’appelle Matteo Iachino ou Nicolas Goyard.

Dans la 2ème course du jour, Amado Vrieswijk fait preuve d’une stabilité et d'une vitesse impressionnantes sur l’eau et s’impose en finale, finale pour laquelle s’est qualifiée son compatriote Taty Frans (mais hélas éliminé pour départ prématuré), l'un des rares concurrents à s’être élancé en aileron ! Lors de la 3ème et dernière course du jour, Antoine Albeau, qui souffre de maux de dos depuis le début de la semaine, et Nicolas Goyard font leur retour dans le top 8, une occasion de que ce dernier ne laisse pas passer pour s’imposer et montrer qu’il est toujours là.
Après 7 éliminations disputées et 2 discards, Pierre Mortefon est lancé aux trousses d’un Maciek Rutkowski impressionnant de régularité qui a à son actif 7 qualifications en finale et une plus mauvaise place de 8ème. 1,3 points séparent seulement les 2 hommes alors que derrière, en embuscade, Amado Vrieswijk et Matteo Iachino restent au contact et à l’affût de la moindre faute…

 

Pour en savoir plus sur le PWA World Tour : www.pwaworldtour.com

 

Source : PWA World Tour
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: PWA World Tour Mercedes-Benz Windsurf World Cup Sylt Maciek Rutkowski

Articles similaires

3 questions à Maciek Rutkowski

Au terme d’une ultime journée au Japon qui restera dans les annales du PWA World...

3 questions à Marion Mortefon

Victorieuse de la Fly! ANA Yokosuka World Cup au Japon la semaine dernière, la...

Au bord de la crise de nerfs

Au cours d’une journée d’une rare intensité émotionnelle, la...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer