Un début parfait pour Charline Picon !

09/08/2016

Sur un plan d'eau réputé peu venté, les windsurfers en RS:X ouvrent le bal de ces Jeux Olympiques lundi dans un vent modéré et 3 belles manches, l’occasion pour la française Charline Picon et l’anglais Nick Dempsey de prendre les commandes de l’épreuve.
Un grand soleil et un vent entre 10 et 14 nœuds, tel est le décor de cette 1ère journée des épreuves RS:X avec pour l’anecdote le champion olympique en titre, le néerlandais Dorian van Rijsselberghe qui a décidé de se raser la tête comme lors des JO de 2012 à Londres ! Dans des conditions planantes, Charline Picon ne rate pas son entrée en matière et avec des manches de 1, 2 et 1, devancée une seule fois par l’italienne Flavia Tartaglini. Alors que l’on attendait les grandes favorites comme Marina Alabau ou encore Bryony Shaw, celles-ci ne pointent que 5ème et même 10ème pour l’anglaise alors que, la plus régulière du jour avec Charline Picon,la russe Stefaniya Elfutina pointe 2ème au classement général après 3 manches devant l’italienne Tartaglini.
Chez les hommes, les 3 manches sont particulièrement disputées et voient les favoris et habitués des épreuves olympiques se démarquer comme l’anglais Nick Dempsey empochant 2 manches, le néerlandais Dorian van Rijsselberghe vainqueur d'une autre, tous les 2 suivis au classement par le très expérimenté grec Byron Kokkalanis. Avec 2 départ loupés puis une manche durant laquelle, 2ème, il se prend un sac plastique et perd 7 places, le français Pierre Le Coq reste dans le coup avec une 8ème place au classement général mais il n’a désormais plus droit à la moindre erreur s’il veut espérer figurer sur le podium.
Mardi, 3 nouvelles manches sont au programme sur le rond Escola Naval, une zone situé à la sortie de la Guanara Bay, propice à des manches plus tactiques…

 

Charline Picon : "Cela a été une super journée, c’est vrai qu’hier, j’imaginais cela dans les scénarii idéaux, de commencer par deux victoires et une manche de 2, c’est bien. C’est la journée parfaite. Après, j’ai en tête les conseils que nous avons reçu d’anciens médaillés olympiques et il ne faut pas être dans l’euphorie. J’ai tout de même un peu d’émotions et de pression qui retombent un peu. Car nous savons tous que le premier jour est important, mais on sait aussi que la compétition est longue. Je vais rester concentrée, 3 manches sur 12, c’est loin d’être fini. La journée m’a rassurée sur ma vitesse, sur le fait que je suis à l’aise sur ce plan d’eau et notamment au regard des deux premiers mauvais départs que je prends et que malgré tout j’ai réussi à traverser la flotte. Même quand je suis dans des situations difficiles, j’ai montré que je pouvais m’en sortir."

 

Pierre Le Coq : "Cette première journée n’a pas été simple, les deux premières manches je prends deux départs catastrophiques. Je pense néanmoins que j’ai la meilleure vitesse de la flotte et j’arrive à faire des gros retours. Sur la 3e manche, j’essaie de m’appliquer sur les départs, je prends l’un des meilleurs de la flotte, je passe en seconde position à la première bouée au vent, et là, coup du sort : je me prends un sac plastique dans l’aileron, donc je perds 7 places sur la manœuvre. Cette dernière manche a donc été un peu gâchée, car tout allait bien. Je crois que le point à retenir est que ma vitesse est bonne, je suis l’un des plus rapides. A partir de demain, il faut réussir à remettre les choses dans l’ordre."

 

Nick Dempsey : "J’étais nerveux le matin-même, très nerveux même. Les entrainements s’étaient bien passés, je savais que j’avais une bonne vitesse mais j’étais nerveux à l’idée que cela ne se passe pas bien mais au final ça a été tout l’inverse. Dans la dernière manche du jour, le vent a un peu baissé, cela a défavorisé certains, avantagé d’autres et je suis parvenu à rester 2ème. C’est le meilleur départ possible sur une compétition, lorsque l’on va vite et que l’on gagne, il y a juste àse préoccuper de la course et de ses adversaires et de faire en sorte que tout se passe bien…"

 

Voir le classement femmes après 3 manches

 

Voir le classement hommes après 3 manches

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques Rio 2016 : www.sailing.org/olympics/rio2016/home.php

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Rio 2016 Charline Picon Nick Dempsey Pierre Le Coq

Articles similaires

Thomas Goyard sélectionné pour Tokyo 2020

Sans tambour, ni trompette, c’est donc ce 20 mars que l’information (fortement...

3 questions à Svein Rasmussen

Présent ce week-end au Nautic, le Salon Nautique de Paris, afin de présenter en...

L'iFoil en avant-première au Nautic à Paris

Projet que nous avons suivi de près (cf nos news de ces derniers mois), c’est une...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer