Tout reste possible !

13/08/2016

Entre le retour héroïque de Pierre Le Coq et la descente aux enfers de Charline Picon vendredi lors de l’avant-dernière journée des Jeux Olympiques de Rio 2016, tout reste possible pour la médaille de bronze chez les hommes comme pour les femmes alors que le néerlandais Dorian van Rijsselberghe et l’anglais Nick Dempsey peuvent eux déjà sabrer le champagne !
Vent léger et longue attente sont au programme de cette 4ème journée de compétition, une journée qui sur le papier devrait consolider les positions des leaders avant la medal race prévue dimanche… Chez les femmes, le scénario en est pourtant tout autrement avec 3 manches dominées par la chinoise Peina Chen mais surtout la contre-performance notable de la française Charline Picon. Victime d’une disqualification dans la 1ère manche du jour, d’une manche de 3ème puis de 10ème, la française voit successivement la russe Stefaniya Elfutina et l’espagnole Marina Alabau la doubler et se retrouve à égalité de points avec Peina Chen et l’israélienne Maayan Davidovich. Disqualifiée pour un départ prématuré, Charline Picon peut se mordre les doigts longtemps de cette erreur mais c’est un scénario insolite qui se dessine puisqu’elles sont désormais 6 filles pour 3 médailles et avec une medal race qui s’annonce comme l’une des plus intenses dans l’histoire du sport.
Du côté des hommes avec 2 nouvelles victoires en ce vendredi, ce qui porte son score à 7 sur 12 manches courues, le néerlandais Dorian van Rijsselberghe s’offre un bis repetita des JO de Londres 2012 en remportant la médaille d’or à une journée de la fin, imité par l’anglais Nick Dempsey qui est lui aussi garanti de mettre de l’argent autour de son cou. Impérial une bonne partie de la semaine même s’il a été bousculé par Nick Dempsey en tout début de compétition, Dorian van Rijsselberghe prouve qu’il est décidément l’homme fort en RS:X en s’offrant un doublé historique. Avec notamment des manches de 2ème puis 3ème, le français Pierre Le Coq s’offre pour sa part un superbe retour et pointe 4ème à 2 points du polonais Piotr Myszka avec une vraie chance encore d’arracher la dernière médaille possible chez les hommes.

 

Cédric Leroy, entraîneur de Charline Picon : "Aujourd’hui a été une journée difficile pour Charline. C’est dur pour elle, elle a été au coude à coude avec l’Italienne toute la semaine, entre la première et la deuxième place et à l’issue de la dernière journée elle rétrograde 5ème. Mais rien n’est joué, elle est à 2 points de la médaille de bronze, deux points il suffit juste de mettre quelqu’un derrière soi. Elle est à 5 points de la médaille d’or. Il y a six filles qui vont jouer la médaille d’or sur la finale. C’est donc un beau challenge qu’il va falloir relever."

 

Pierre Le Coq (RS:X) : "Je fais une remontée presque inespérée. Hier soir je savais que mathématiquement c’était encore jouable, mais avec les clients qu’il y avait devant, je n’imaginais pas revenir à ce point-là. Je suis à 2 points pour une troisième place, je suis dans le coup pour une médaille et c’est génial. Je vais pouvoir vivre ça à fond, ça va être un truc de dingue dimanche. Le grec n’est pas loin derrière, donc cela sera une manche de fou ! Je n’ai qu’une envie c’est de tout donner pour pouvoir finir en beauté. Physiquement je me sens bien, j’ai encore la patate et je vais tout donner. Le hollandais et l’anglais ont fait une semaine de dingue, Dorian qui gagne juste avant la Medal Race, c’est juste fou, l’anglais pareil, ils ont été intouchables tout au long de la semaine, ils ne volent vraiment pas leurs places."

 

Dorian van Rijsselberghe : "En quelque sorte, j’ai de la chance que Nick Dempsey ait fait ce début de compétition, cela m’a permis de me dire : "OK, cela ne va pas être si facile". Rie n’est jamais gagné d’avance mais cela m’a montré que si je voulais à nouveau ce titre, je devais me battre et travailler dur. C’est vraiment super de naviguer avec des gars de ce niveau qui vous poussent encore et toujours à vous surpasser. Concernant cette victoire à 1 journée de la fin, c’est juste irréel ! Je l’ai fait à Londres mais je ne m’attendais pas à ce que cela se reproduise à Rio."

 

Voir le classement femmes après 12 manches

 

Voir le classement hommes après 12 manches

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques Rio 2016 : www.sailing.org/olympics/rio2016/home.php

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Rio 2016 Stefaniya Elfutina Charline Picon Dorian van Rijsselberghe Pierre Le Coq

Articles similaires

Thomas Goyard sélectionné pour Tokyo 2020

Sans tambour, ni trompette, c’est donc ce 20 mars que l’information (fortement...

3 questions à Svein Rasmussen

Présent ce week-end au Nautic, le Salon Nautique de Paris, afin de présenter en...

L'iFoil en avant-première au Nautic à Paris

Projet que nous avons suivi de près (cf nos news de ces derniers mois), c’est une...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer