Publicité:

Test Starboard Windsurfer LT

17/09/2018

Apparue dans le courant de l’été, la Starboard Windsurfer LT est passée sous les pieds de Mathieu Bonno pour des retrouvailles avec un support à dérive qui s’est refait une jeunesse à l’occasion de ses 50 ans d’existence. Revue de détails et impressions sur cette Windsurfer version 2.0.
 

Présentation du produit
Dans les années 70, ce flotteur a permis à la pratique windsurf de se populariser et c’est l’ambition de cette nouvelle version que de revenir aux basiques de la pratique avec une planche à dérive qui offre la simplicité et la possibilité de naviguer dans toutes les conditions pour prendre du plaisir ou faire du freestyle oldchool. Une classe Windsurfer a même vu le jour pour que des compétitions puissent avoir lieu à travers le monde. Cette Windsurfer LT existe en deux versions : One Design en version typée compétition avec une plus grosse dérive et un puits de dérive ouvert, et une version Flat deck avec une dérive école plus petite et un puits de dérive recouvert pour offrir un pont plat sur toute la longueur du flotteur. L’aileron Power Box et le système de fixation sans outil doivent permettre d’offrir un maximum de simplicité d’utilisation. Un rail de pied de mât est également en place pour que chacun puisse gérer la mise en place du gréement.


Le test Windsurfjournal.com
Nos impressions

Souvenirs, souvenirs ! Des années après, nous avons pu profiter de nouvelles navigations sur cette mythique Windsurfer remise au goût du jour, et très bien équipée. Véritable planche de collection puisque développée il y a près de 50 ans, l’ancien modèle, récupéré ici ou là, nous servait encore il y a quelques années pour apprendre le stand up paddle ou tirer des bords avec un gréement d’époque. Aujourd'hui, elle est à nouveau présentée, légèrement modifiée, pour offrir plus de confort et de légèreté. Sa taille encombrante ne la rend pas plus facile à transporter mais elle permet d’aller chercher des sensations différentes, comme enfouies après des années sans utiliser de dérive. Elle doit toujours permettre de la polyvalence pour le SUP. En navigant dans des conditions de vent médium, nous avons rapidement retrouvé nos marques. Armé d’un gréement école, très basique, tirer des bords a été un régal, avec le sourire figé sur le visage. La glisse de cette Windsurfer LT est absolument impressionnante et nos navigations dans une belle houle ou dans le clapot nous ont offert des prises de vitesse en surf, des passages à la gîte pour remonter au vent en appui sur la dérive. Relever la dérive pour partir au planing, sans straps, sans harnais, c’était une navigation au plus simple, à l’ancienne, et c’est top. Dans ce vent médium, nous aurions vraiment aimé avoir des footstraps, un rail qui permette d’avancer ou reculer le pied de mât pour pousser cet ancêtre un peu plus loin. Mais malgré tout, les performances sont vraiment intéressantes. Vous avez, bien sûr, la possibilité d’utiliser n’importe quel gréement sur cette planche et nous avons choisi notre gréement école pour naviguer en toute simplicité. L’avant est assez large et plutôt fin et la conduite du flotteur dans le clapot est simple. Sur du plat, cela devient un jeu d’enfant. Bien évidemment, il faut s’habituer à la spécificité des appuis lors de l’utilisation d’une planche à dérive. La planche n’est pas très large au maître bau et elle reste sensible aux appuis sur l’axe latéral. Sur le plat, nous n’avons pas hésité à pousser sur la dérive pour monter légèrement à la gîte alors que ce même appui sur la dérive nous permettait de bien passer au-dessus des clapots. Les souvenirs de navigation sur les régates sont vite revenus mais cette fois-ci c’est une planche axée sur le plaisir de navigation que nous avons pu essayer. Dans le vent plus fort, nous n’avons pas hésité à nous reculer pour prendre le planing. La position des pieds est importante pour le maintien de l’équilibre général du flotteur. Sur les bords abattus nous avions les pieds de chaque côté de la dérive, légèrement en décalage, devant derrière, pour maîtriser les passages à la gîte ou à la contre gîte. Quel plaisir de prendre le flotteur en main en quelques instants même si la longueur importante donne de l’inertie. Nous avons également apprécié de pouvoir s’amuser à faire du freestyle sans saut, en utilisant les appuis sur le vent et la voile. En quelques minutes nous étions posés sur la tranche du flotteur ! C’est un véritable jouet pour les nostalgiques ou les aventuriers qui aiment se promener sur le plan d’eau, en sécurité. La qualité des équipements permet de se projeter vers des raids, des challenges avec les copains… Cela se lit dans le test mais nous avons vraiment pris du plaisir à retrouver cette Windsurfer LT et il est compréhensible que des rendez-vous conviviaux voient le jour ici et là à l’initiative de la classe Windsurfer.

 

Cette planche est-elle faite pour vous ?
Vous êtes nostalgique des années freestyle oldschool, des balades en flotteur raceboard en toute simplicité mais vous souhaitez également vous mesurer à d’autres navigateurs avec les mêmes ambitions que vous alors cette Windsurfer LT vous permettra d’écumer les plans d’eau sans barrière de vent ou d’état de la mer. Vous n’aurez plus qu’à choisir entre la version Flat deck, la plus simple, ou la One design qui vous permettra de vous présenter sur des lignes de départ en monotypie !

 

Les conditions du test
Reçu il y a 15 jours, nous avons tout de suite mis les pieds sur ce flotteur facile à tester. Des années de pratique de la Tiga Aloha et de la Mistral One Design ne s'oublient pas comme ça, et nous avons navigué dans du vent faible comme du vent plutôt fort, 20 à 25 nœuds, avec une seule et même voile de 5.5 m². Elle nous a offert plusieurs navigations grâce à la simplicité d'utilisation de ce flotteur qui nous a permis de prendre beaucoup de plaisir.

 

Les caractéristiques techniques
Longueur :
365,9 cm
Largeur : 73.9 cm
Volume : 227 litres
Poids : 14,9 kg
Prix : 1299 €

 

Une question ou peut-être un avis sur ce produit, n’hésitez pas à en parler dans la rubrique dédiée du forum.


Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

tags: tests Starboard Windsurfer LT

Articles similaires

Test Severne Mako 91 2019

Nouveau modèle apparu dans la collection Severne, la Mako est la planche de vagues...

Test NeilPryde V8 6.7, 7.2 et 7.7 2019

Modèle best-seller réapparue en 2017 dans la collection NeilPryde, la V8 est...

Test Simmer Style Cortex 84 2019

Nouveau modèle au shape atypique dans la collection Simmer Style, la Cortex 84 est...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer