Publicité:

Test NeilPryde Flight F4 EVO 2019

27/05/2019

Après le Flight AL présenté et testé dernièrement dans les colonnes de Windsurfjournal.com (cf notre test du 6 mai 2019), Mathieu Bonno s’est intéressé cette fois au foil NeilPryde Flight F4 EVO, un modèle plus typé freerace et compétition. Découverte, test et bilan…

 

Présentation du produit
La collection foils chez NeilPryde s’est bien étoffée ces derniers mois avec un panel de foils qui va du modèle pour l’apprentissage de la pratique jusqu’au modèle de course pur et dur. Le Flight F4 EVO a été développé avec F4 USA et a profité de quelques évolutions, notamment un allongement du fuselage et un changement du système de réglage et de fixation du stabilisateur pour devenir un foil freerace performances alors que le F4 RACING sera le modèle dédié à la course. Ces évolutions doivent lui donner plus de stabilité et de performances sur les remontées au vent ou en descente en vent arrière en mode course, mais aussi sur les jibes en vol.  Il reste construit en carbone prepreg pour un monobloc mât + fuselage avec de belles finitions et un accastillage de qualité. C’est bien sûr, un talon Deep Tuttle qui équipe ce foil. Il est livré dans son carton avec la place pour chaque partie du foil mais qui n’est pas pratique ensuite pour le transport.
 

Montage et mise en place du foil, conseils éventuels de la marque
NeilPryde fournit quelques informations sur le montage que vous pouvez également retrouver sur leur site Internet. La partie la plus compliquée de la mise en place étant le réglage d’inclinaison du stabilisateur. C’est un windfoil monobloc, de plus en plus rare aujourd’hui (Lokefoil Envol 2017, LK1, AFS2 parmi nos produits testés) et cela permet d’avoir une mise en place très rapide avec seulement 4 vis pour le plan porteur et 2 autres pour les vis de pont. Nous avons dû poncer légèrement le talon Deep Tuttle pour qu’il s’adapte au mieux à nos flotteurs. Il y a toujours ce système d’encoche sur l’aile pour favoriser son alignement avant de fixer les vis. Vous ne pourrez donc pas vous tromper ! C’est au niveau du stabilisateur qu’il y a le plus de changements puisqu’il y a désormais 2 vis seulement dont 1 que vous pourrez laisser à poste pour que votre réglage d’inclinaison du stabilisateur soit reproductible à chaque séance. Une fois que vous avez compris le fonctionnement (simple), vous pourrez aller rapidement sur l’eau pour profiter de votre navigation ! Nous avons pu tester de nombreux réglages de cette inclinaison en jouant sur des tours de vis pour l’affiner jusqu’à trouver le bon suivant les conditions de mer.

 

Plage d’utilisation
Foil freerace/course tout en carbone, il est fourni avec une seule aile en 2019. C’est évidemment dans les conditions légères à médium que vous pourrez profiter au mieux de ce nouveau jouet performant. Mais nous avons été surpris par sa facilité dans le vent fort, malgré une aile de taille importante. Vous pourrez pousser ce foil très loin. Il accélère tant que vous tenez bon, et avec la vitesse, vous aurez plus de facilité à tenir le gréement. Grâce à cette vitesse moyenne très importante, nous avons pu, en général, naviguer avec une voile assez proche de ceux qui naviguaient en slalom dans le vent fort, tout en gardant une voile plus petite dans le vent léger. Le foil est léger sous les pieds, le pomping est facilité et la vitesse nécessaire au décollage peut rapidement être atteinte. Ce n’est pas le foil qui décolle le plus rapidement, son aile reste de taille moyenne par rapport aux autres modèles destinés au décollage dans le vent très léger, mais vous pourrez tout de même voler rapidement (7/8 nœuds pour nos 83 kg en 7.7 m²).

 

Sécurité
Comme nous l’écrivons à chaque test de foil, nous conseillons un équipement de protection avec casque, gilet et chaussons. La marque NeilPryde affiche directement sur le mât du foil une mise en garde sur la nécessité de bien prendre en compte les risques de la pratique windfoil. Comme une majeure partie des foils, les ailes sont noires et difficilement visibles sous l’eau. Nous conseillons donc de relever le gréement au tire-veille pour ne pas risquer de donner un coup de pied dans une des ailes. En navigation, sa stabilité est bonne et nous n’avons eu que de très rares chutes (parce que nous voulions pousser la vitesse au maximum). Les ailes ne sont pas trop acérées et les risques de grosse coupure sont tout de même réduits. Avec un bon équilibre latéral, il est très rassurant mais il est très vif sous les pieds et il faudra suivre physiquement pour ne pas se faire sanctionner ! La hauteur de vol se maintient facilement et nous n’avons pas eu de décrochages. Avec ce mât de 95 cm vous aurez du temps pour réagir même à pleine vitesse ou dans le clapot.

 

Les conditions du test
Reçu il y a environ 2 mois, nous avons enchaîné un maximum de navigations. Plus de 15 heures passées à naviguer avec ce foil performant dans du vent léger (6/7 nœuds) pour tester ses limites mini jusqu’au vent fort (35 nœuds) pour aller chercher des performances maxi. Nous n’avons utilisé que 2 flotteurs pour ce Flight F4 EVO, la JP Australia Hydrofoil 150 et la Fanatic Stingray 125, un modèle typé performances avec de la largeur au pied arrière, un modèle typé freerace plus accessible. Utilisé lors d’une course à Toulon avec du vent fort, nous avons même navigué avec des voiles entre 4.7 et 6.1 m², sans cambers ainsi que nos V8 entre 6.7 et 7.7 m², avec 2 cambers, pour plus de stabilité. Comme son petit frère le Flight AL, nous avons navigué au Mourillon et à l’Almanarre dans de la petite houle, du clapot ou sur le plat.

 

Comportement général
Ça va vite, très vite, c’est le foil le plus rapide que nous ayons testé cette année. Et il vaut mieux maîtriser le support pour dompter ce windfoil qui est parmi les plus vifs du marché. Avec de franches accélérations et une vitesse de croisière plus élevée que bon nombre d'autres foils, il est rapidement grisant. Nous avons souvent pu nous tirer la bourre avec les autres navigateurs en freerace voire en slalom grâce à ses très bonnes performances. Par rapport aux autres foils que nous avons déjà pu tester, il est résolument typé performances voire course. La contre-gîte est facile à maîtriser et nous avons pu tirer de longs bords, à fond, bien calé sur le foil. Il offre des remontées au vent, au plus proche du vent grâce à cet appui et à sa vitesse importante. Ce n’est pas le plus stable de tous mais l’évolution de son fuselage, plus long, lui donne un meilleur équilibre que le modèle précédent. Cette évolution permet une navigation plus sereine avec un regard qui se relève sur le plan d’eau. Le réglage de l’inclinaison du stabilisateur est, aujourd’hui, facilement reproductible et une fois que nous avons trouvé notre réglage, nous avons pu nous concentrer sur la conduite du flotteur. Lors de nos navigations par vent fort, dans le clapot, nous avons tenté de remettre le stabilisateur plus droit mais nous étions trop souvent au contact de l’eau. Il devenait plus physique pour lever l’avant du flotteur. Nous avons donc choisi de reprendre notre angle d’incidence habituel et de jouer ensuite sur la position de la plaquette de pied de mât pour ajouter du poids sur l’avant du flotteur et jouer avec notre poids de corps en fonction de l’arrivée des risées. Sur un plan d’eau plat, nous avons pu remettre le stabilisateur plus droit pour tenter d’accélérer encore et encore jusqu’à près de 30 nœuds avec une voile sans camber et la Stingray qui manque un peu de largeur sur l’arrière pour maîtriser toute la puissance de ce F4 EVO. Les descentes en vent arrière se font à grande vitesse, avec une position plus droite et l’équilibre longitudinal est bon pour passer le clapot sans risquer de décrochage. C’est une belle évolution par rapport au F4 de l’an passé. La navigation travers/travers se fait à grande vitesse en appui contre-gîte pour maîtriser la puissance du foil. Vous pouvez bien évidemment naviguer plus à plat mais n’hésitez pas alors à diminuer la taille de voile. Il reste plus physique que bon nombre d’autres produits du marché et les pratiquants les moins à l’aise risquent de subir un peu leur foil, au départ, mais ils pourront rapidement le faire évoluer. La marge d’utilisation est vraiment intéressante. Nous avons pris énormément de plaisir à l’utiliser dans toutes les conditions et c’est impressionnant comme de longs raids se sont transformés en petite balade !

 

Les + 
Des performances impressionnantes autant en mode course qu'en mode travers/travers. Reproductibilité simple du réglage d'inclinaison du stabilisateur 

 

Les -
Talon Deep Tuttle un peu fort qu'il faut poncer pour s'adapter aux boîtiers des flotteurs. Plus physique que d'autres modèles en raison des performances élevées 

 

Modèles équivalents déjà testés
Lokefoil Lk1, Starboard Team Set
 

Conclusion, placement de la marque dans le marché du foil
Prix public :
  2099  €  
NeilPryde propose une gamme complète de foils pour permettre de s’initier, progresser, se faire plaisir ou se présenter sur des lignes de départ. Il y en a pour tous les goûts et la marque à la cible affirme son intention de faire partie des animateurs de ce secteur en pleine expansion. Ce Flight F4 EVO se place idéalement dans le créneau pour des navigateurs à la recherche de performances, de vol avec des voiles de slalom sans aller chercher des voiles de 10 m² pour naviguer dans le vent plus léger voire pour ceux qui veulent faire quelques compétitions de temps en temps. Pour les autres ? Vous trouverez votre foil dans la gamme Glide, l’AL EVO ou le tout nouveau Flight F4 RACING
 

Mesures techniques
Poids de l’ensemble :
3,8 kg
Longueur du mât (entre boîtier et fuselage) : 92 cm (95 cm avec fuselage)
Longueur du fuselage : 83 cm
Largeur du mât à 5 cm du haut : 15 cm
Largeur du mât à 5 cm du bas : 12 cm
Distance entre début fuselage et le mât : 29 cm
Envergure de l’aile avant : 80 cm
Largeur max de l’aile avant : 12 cm
Envergure du stabilisateur : 38 cm
Largeur du stabilisateur : 7,2 cm

 

Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

tags: NeilPryde Flight F4 EVO 2019

Articles similaires

Hadou Brunner - NeilPryde Flight F4 EVO 2019

Après ses 3 premières productions qui mettaient à l’honneur le foil...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer