Test JP Australia Freestyle Wave Pro 94 2018

06/04/2018

Après une longue campagne de tests dédiée au matériel autour de l’univers windfoil, retour à des produits plus classiques avec la découverte sur l’eau dernièrement de la nouvelle JP Australia Freestyle Wave Pro 94 2018. Présentation, revue de détails et test de la bête !

 

Présentation du produit
Dernière version de l’un des best sellers de chez JP Australia, cette nouvelle Freestyle Wave bénéficie des avancées d’un autre modèle de la marque, la Wave Slate avec une évolution dans le shape pour proposer une planche rapide, plus étroite sur l’avant et avec un outline plus parallèle. Elle existe en 2 constructions : Full Wood Sandwich (FWS) avec 4 planches entre 86 et 113 litres et en construction Pro avec une planche supplémentaire en 79 litres. Le modèle FWS est rouge sur le dessus et sous la carène alors que le modèle Pro est un dégradé d’orange et de gris. C’est le modèle Pro que nous avons eu en test, il est normalement livré avec un set d’ailerons en thruster alors que la version FWS bénéficie d’un single fin. Nous n’avions pas reçu le pack de thruster nous l’avons donc testée avec l’aileron de série en single et deux de nos ailerons en thruster.

 

Le test Windsurfjournal.com
Nos impressions
Cela faisait quelques temps que nous n’avions plus navigué avec une planche de freestyle wave. Cette 94 litres est plutôt petite par rapport au volume annoncé. Elle a une largeur dans la moyenne puisqu’elle mesure 61 cm au maître bau mais la première sensation que nous avons eu était ce petit manque de volume dans les périodes d’absence de vent. Dès que le vent est suffisant, le départ au planing se fait rapidement en mode aileron unique grâce à l’appui important et cette largeur sur l’arrière du flotteur. Testée majoritairement dans le clapot et les petites vagues, elle a été très confortable et surtout très rapide pour se promener sur le plan d’eau et ainsi aller chercher les petits pics pour sauter. C’est d’ailleurs dans les sauts et le passage du clapot que nous avons préféré cette planche. En mode thruster, le départ au planing se fait de manière un peu plus poussive et la planche est moins rapide mais le surf bénéfice d’une trajectoire rétrécie. Il ne faut pas hésiter à mettre le corps en avant pour maintenir la vitesse pour des gabarits un peu lourds ou passifs mais l’arrière de la planche permet de jouer avec les petites vagues en ayant la possibilité d’appuyer fort. L’avant de la planche est bien épais et elle n’enfourne pas, l’arrière est plus fin et permet d’appuyer pour rentrer dans les courbes. Avec sa belle vitesse, c’est dans les courbes longues que nous avons été le plus à l’aise. Les spots où ce genre de courbes sont possibles avec des vagues qui déroulent ne sont pas les plus nombreux. Mais en bump & jump, sur le spot de l’Almanarre ou au Passe-Pied, c’est encore et toujours cette belle vitesse qui nous a permis de naviguer avec aisance et en prenant du plaisir. Nous avons pu exploiter la moindre petite vague pour sauter ou surfer alors que les autres navigateurs avec leurs planches de vagues étaient parfois obligés d’attendre qu’une série arrive. A Brutal Beach à Six-Fours, dans des vagues un peu plus grosses mais avec un vent très irrégulier, la largeur du flotteur nous a permis de varier les plaisirs entre surfs rapides et sauts devant la digue. Elle n’est pas très encombrante sous les pieds mais quelques fois un peu instable quand le vent est vraiment faible. Et puis d’un coup, elle part au planing et se transforme. Elle passe plutôt bien le clapot, assez fine sur l’arrière, le poids du corps permet de bien faire passer le nez au-dessus du clapot, le tout sans stress. Dans les sauts, le positionnement de la planche est facile pour prendre son envol et l’avant épais permet de faciliter les réceptions. C’est une planche passe partout plus typée vers les plans d’eau bump & Jump parce qu’elle est tout de même petite, les modèles avec plus de volume serviront plus facilement avec un aileron de freerace et le 4ème footstrap. Nous n’avons pas testé cette planche avec le 4ème footstrap mais sa vitesse générale laisse présager de bons passages voile bordée à fond dans le clapot comme quand nous descendions de l’Almanarre vers le Passe-Pied pour profiter de ce spot plus régulier que le rocher de l’Almanarre. Nous l’avons également testée avec un aileron de freestyle maison et, avec cet avant un peu large, il y a de l’appui pour les rotations en appui sur l’eau mais elle reste un peu étroite pour du vrai freestyle. C’est une belle planche accessible pour tous les plans d’eau.

 

Cette planche est-elle faite pour vous ?
Planche très rapide et plutôt agréable dans les courbes, elle sera adaptée à tous ceux qui recherchent un flotteur passe-partout. Attention tout de même, en navigation, elle fait plus petite que le volume affiché. Prévoyez une taille de plus qu’habituellement pour pouvoir naviguer dans toutes les conditions suivant votre gabarit avec les tailles en dessous de 94 litres plus typées freewave et les 103 et 113 litres vers des planches à tout faire.  

 

La marque a-t-elle tenue ses promesses ?
La gamme Freestyle Wave de chez JP Australia est parmi les best sellers du marché depuis des années et ce modèle ne devrait pas déroger à la règle. Plus typée que ces prédécesseurs, elle reste facile, rapide et polyvalente. En modèle Pro, elle offre cette possibilité d’être montée en single ou thruster et pourra donc permettre à ceux qui veulent naviguer en freeride ou en vagues de n’avoir qu’un seul flotteur vagues petit temps et freeride vent fort.

 

Les conditions du test
Ce n’est pas la planche que nous avons pu tester le plus longtemps puisqu’elle a rapidement dû repartir. Mais nous avons pris le temps de la tester dans les vagues et le bump & jump entre Brutal Beach, l’Almanarre et le Passe-Pied. Utilisée dans des vents assez forts, nous n’avons pas testé la planche avec des voiles au-dessus de 4.7 m² mais plutôt avec des voiles plus petites de 3.7, 4.2 et 4.7 m². Nous l’avons utilisée avec l’aileron d’origine le plus souvent mais aussi avec un aileron de freestyle et en thruster avec des mini Tuttle 10 cm Select que nous avions dans notre quiver.

 

Caractéristiques techniques
Longueur :
230 cm
Largeur : 61 cm
Volume : 94 litres
Surfaces conseillées : 4.5 à 6.7 m²
Poids du flotteur : 7,1 kg équipée avec 3 footstraps
Existe également en 79, 86, 94, 103 et 113 litres en construction Pro et 86, 94, 103 et 113 litres en la construction FWS
Prix :  2249 €

 

Une question ou peut-être un avis sur ce produit, n’hésitez pas à en parler dans la rubrique dédiée du forum.

 

Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

tags: tests JP Australia Freestyle Wave Pro 94 2018

Articles similaires

Test Simmer Style Cortex 84 2019

Nouveau modèle au shape atypique dans la collection Simmer Style, la Cortex 84 est...

Test NeilPryde Combat 4.2 et 4.7 2019

Modèle qui fait ses preuves saison après saison, la NeilPryde Combat version 2019...

Test Fanatic Grip TE 89 2019

Fusion de la TriWave et de la Quad depuis maintenant 2 saisons, la Fanatic Grip TE version 2019...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer