Publicité:

Taty Frans, quel talent !

28/06/2011

A force de nous suivre depuis un peu plus de 6 ans, vous commencez à nous connaître un peu chez Windsurfjournal.com et généralement vous savez que nous ne faisons pas dans la condescendance, ni dans le contemplatif mais nous parlons des faits, seulement des faits, tout simplement…
Mais petite exception pour une fois car si l’Aruba Hi Winds Grand Slam 2011 qui vient de se clôturer a été sportivement une des épreuves les plus riches et les plus haletantes de ces deux dernières années, elle a aussi mis en exergue un garçon au talent exceptionnel, j’ai nommé Taty Frans !
Parmi les meilleurs freestylers au monde, 4ème mondial actuellement dans sa discipline de prédilection, NB-9, que l’on savait être aussi un bon slalomer, a bien failli réaliser le hold up parfait lors de cette épreuve de slalom à Aruba. Lui qui ne monte qu’une dizaine de fois par an sur une planche de slalom termine en effet à la 9ème place de l’épreuve, une performance exceptionnelle quand on connaît le niveau on ne peut plus relevé dans cette discipline exigeante.
Naviguant la plupart du temps avec un m² de moins que tout le monde, généralement sa 6.6 m² Maui Sails TR-7 fétiche, quand les plus lourds avaient parfois 2 m² de plus que lui, Taty Frans se sera qualifié au final des 8 manches courues à 3 finales gagnants et 4 finales perdants. Mais plus que tout, c’est surtout son style félin qui aura impressionné.
Surnommé "la guêpe qui est toujours là" par le parc coureurs au bout de quelques jours, synonyme de l’insecte que l’on pensait avoir chassé mais qui est toujours là, NB-9 a donné du fil à retordre aux meilleurs et s’est aussi fait calmer parfois dans sa générosité et sa fougue par quelques départs prématurés mais, par-dessus tout, il a véritablement mystifié, et le mot est faible, quelques-uns aux jibes, gagnant souvent deux à trois places décisives à une bouée.
Si Taty Frans avoue préférer le freestyle et continuera ainsi à participer à des épreuves de slalom en "dilettante", l’intéressé aura cependant donné à Aruba une grande leçon du windsurf à tous, prouvant que, plus que le matériel et beaucoup l’ont sans doute oublié, le talent du windsurfer reste le plus important !!!

 

Photos : PWA/John Carter

tags: compétition people PWA World Tour Aruba Hi Winds Grand Slam 2011 slalom Taty Frans

Articles similaires

Du foil… en Chine !

Roberto Hofmann, speaker sur le PWA World Tour et infatigable passionné qui organise...

L'épreuve AWT au Maroc en images

Du 15 au 21 mai derniers, l’American Windsurfing Tour (AWT) faisait escale à Moulay...

PWA Ulsan : La dernière journée en vidéo

Le résumé en vidéo de la 6ème et dernière journée de...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer