RS:X Femmes | Tokyo 2020

22/07/2021

C’est le dimanche 25 juillet que débuteront officiellement les hostilités sur l’eau en RS:X dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec 3 manches par jour prévues, un programme qui, en fonction des conditions météo, se répètera les 26, 28, 29 avec des medal races prévues le 31 juillet, les journées du 27 et 30 juillet ainsi que du 1er août étant des journées de réserve en cas de retard dans le planning. Et c’est à Enoshima dans la baie de Sagami, dans la préfecture de Kanagawa à 50 kilomètres au Sud de Tokyo, qu’auront lieu les épreuves sous l’égide des clubs nautiques Enoshima Yacht Club et Odakyu Yacht Club.

Concernant les forces en présence du côté des femmes, avec 3 titres mondiaux à son actif en 2018, 2020 et 2021, la néerlandaise Lilian de Geus se présente sur cette olympiade comme la femme en forme et elle aura surtout à cœur d’oublier et de faire oublier sa 4ème place à Rio en 2016, échouant à un petit point seulement de la médaille de bronze.
Médaillée d'or à Rio 2016, la française Charline Picon est elle aussi l’une des grandes favorites dans la course au titre, elle qui a fait preuve de constance ces derniers mois avec à la clé une médaille de bronze lors des derniers championnats du monde en Espagne en avril dernier.

Auteure de gros progrès ces 2 dernières saisons, l’israélienne Katy Spychakov est le gros outsider de ces Jeux Olympiques en RS:X, elle qui a brillé en Youth et qui s’est rapidement adapté au niveau sénior et a remporté le printemps dernier la médaille d’argent lors des championnats du monde RS:X
Parmi les habituées en RS:X et presque vétérante de la discipline, la polonaise Zofia Noceti-Klepacka, l’espagnole Blanca Manchon ou encore la canadienne Nikola Girke seront présentes au rendez-vous avec une épreuve qui fera également la part belle aussi aux jeunes visages comme l’anglaise Emma Wilson et l’italienne Marta Maggetti.

Concurrente pour le moins discrète ces 2 dernières années, elle qui n’a plus participer à aucune compétition internationale depuis 2019, la chinoise Yunxiu Lu sera enfin l’une des concurrentes les plus solides, s’imposant par 2 fois à Enoshima lors des 2 derniers événements qui ont eu lieu sur place en 2019, le Ready Steady Tokyo suivi des Hempel World Cup Series, avant de devenir championne du monde RS:X en Italie quelques semaines plus tard.
Sur un plan d’eau d’Enoshima où la météo peut être très différente d’une journée à une autre avec du vent léger comme des typhons possibles, la polyvalence sera le maître-mot avec une compétition qui débutera le dimanche 25 juillet à partir de 15 heures, heure locale (8 heures, heure de Paris) avec 12 courses prévues au total et une medal race afin de décider des places sur le podium le samedi 31 juillet.

 

Voir la liste des inscrits

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : www.olympics.com

 

Source : World Sailing
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Tokyo 2020

Articles similaires

7 questions à Hélène Noesmoen

Lors de la journée presse organisée par la FFVoile en avril dernier, nous avons eu...

7 questions à Nicolas Goyard

A l’occasion de la journée presse organisée par la FFVoile à la...

Une journée à la Marina olympique de Marseille

Au cœur de l'effervescence préolympique, le monde du windsurf se tourne vers la...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer