Portrait d’abonné - Jean-Marie Degueldre

17/05/2022

Windsurfjournal.com continue de donner la parole à ses abonnés et ses fidèles lecteurs en tendant cette fois le micro à Jean-Marie Degueldre. Originaire et domicilié en Haute-Saône et donc loin du littoral, il parcourt les spots de France et de Navarre dès qu’il en a l’occasion !

 


Fiche signalétique
Prénom :
Jean-Marie
Nom : Degueldre
Année de naissance : 1977
Lieu de résidence : Vesoul en Haute-Saône !
Profession : Enseignant
Début en windsurf : 1987
Lieux de pratique habituels : À la maison (Vesoul), Bretagne, Sud, partout !
Disciplines pratiquées : Slalom, vagues et foil


Windsurfjournal.com : Comment as-tu découvert le windsurf ?
Jean-Marie Degueldre : C’était à l’occasion d’un stage de voile dans le club juste à côté de chez mon père. J’avais 10 ans et j’ai immédiatement accroché.

 

WJ : Qu’est-ce qui a été le déclic et qui a fait de ce sport une véritable passion ?
JMD : Je pense un peu comme beaucoup de monde, les premiers planings, premiers jibes… Mais aussi la découverte des vagues à Cabourg, c’était en 1996, premiers surfs, premiers sauts et depuis, j’ai été définitivement piqué…

 

WJ : Quel est ton matos fétiche et pour quelles raisons ?
JMD : La réponse n’est pas simple lorsque tu navigues aussi bien en vagues qu’en slalom ! Je dirais en vagues, une 80 litres avec 4.7 m², c’est vraiment un combo idéal à mes yeux pour rester mobile sur le spot et exploiter pleinement les conditions, surtout si le spot est un peu compliqué. Et puis, dans les conditions glassy, une board pas trop volumineuse reste le top pour lacérer la vague ! En slalom, j’apprécie ma 7.0 avec un flotteur de slalom de 110-115 litres max…

 

WJ : Quel est ton spot préféré, pourquoi et peux-tu nous le présenter ?
JMD : Arghh… C’est compliqué comme question !! De la Coudoulière, à Sainte Barbe/Kerhilio, en passant par le Dossen ou encore Embrun ! Je bouge pas mal donc je ne suis jamais réellement fixé, mais j’avoue avoir un faible pour les spots bretons : Sainte Barbe et Kerhilio peuvent être des spots magiques lorsque les bonnes conditions se combinent ! J’apprécie aussi la Coudoulière pour le vent fort et la chaleur du Sud !

 

WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
JMD : Il y en a beaucoup, mais j’avoue que le spot du Morne sur l’île Maurice m’a bien marqué… Quand tu te décales, avant d’arriver sur One Eye, tu as la vague de Chameaux, déjà bien creux et bien rapide. La 1ère fois, le take off est tellement raide et rapide que je me suis dit, ce n’est pas possible, je vais finir le nose planté dans le reef !

 

WJ : Pourquoi avoir décidé de s’abonner et supporter Windsurfjournal.com ?
JMD : J’ai toujours suivi WJ et il faut l’avouer, nous avons noué pas mal de liens durant mes 6 ans passés à travailler à temps partiel pour Simmer Style ! Certes, WJ a besoin des marques de windsurf pour exister, mais le site reste aussi un appui indéniable pour ces mêmes marques. C’est un réel travail de partenariat et j’ai particulièrement apprécié pendant toutes ces années la franchise et la droiture du contenu éditorial, ainsi que sa revendication à l’indépendance. Alors si aujourd’hui, je peux justement y contribuer au maintien de cette indépendance, je fonce !

 

Source : Jean-Marie Degueldre
Photos : Jean-Marie Degueldre

tags: Jean-Marie Degueldre

Articles similaires

My endless crush

Du haut de ses 16 ans, la guadeloupéenne Lisa Wermeister incarne la nouvelle...

Portrait d'abonné - Pascal Malcoste

Windsurfjournal.com continue de donner la parole à ses abonnés et ses...

The Windsurf Project - Project 5 - Cabo Verde

Projet animé par l’anglais Jamie Hancock, The Windsurf Project s’est...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer