Picon s'accroche et Dempsey confirme

10/08/2016

A la faveur de conditions un peu plus légères mardi sur les Jeux Olympiques de Rio 2016, Charline Picon s’accroche mais perd une place au classement général alors que Pierre Le Coq revient dans la course, une course dominée par les 2 hommes forts de début de semaine, Nick Dempsey et Dorian van Rijsselberghe.
C’est un vent léger qui accueille les concurrents de cette épreuve RS:X pour cette 2ème journée de course, un vent obligeant même le comité de course à retarder le 1er départ avant qu’Eole ne se réveille et autorise des conditions planantes par moment.
Si la journée de lundi a été celle de la française Charline Picon, celle de mardi tourne à l’avantage de l’italienne Flavia Tartaglini qui effectue presque un sans faute avec 2 victoires et une manche de 4ème, le tout dans des conditions techniques, du courant et même un vent faiblissant dans la 3ème et dernière manche du jour. Malgré une belle résistance et des manches de 4, 5 et 10ème, Charline Picon ne résiste pas au retour de la transalpine qui prend la tête de l’épreuve avec un peu d’avance alors que derrière, la russe Stefaniya Elfutina se montre de plus en plus dangereuse. Respectivement 6ème et 11ème après 6 manches, revenir dans le jeu devient en revanche de plus en plus compliqué pour les 2 grandes favorites, l’espagnole Marina Alabau, championne olympique en titre, et l’anglaise Bryony Shaw.
Chez les hommes, comme attendu, c’est un superbe mano a mano que se livrent l’anglais Nick Dempsey et le néerlandais Dorian van Rijsselberghe, une bagarre qui tourne à l’avantage du champion olympique en titre avec 2 victoires contre 1 seule pour l’anglais, ce dernier restant en tête avec 1 petit point d’avance. Au cours d’une journée compliquée pour tous, le polonais Piotr Myszka chipe la 3ème place au grec Byron Kokkalanis alors que bien dans sa course cette fois, le français Pierre Le Coq réalise une bonne journée avec notamment 2 dernières manches de 3ème et 2ème et revient en 5ème position.
Après une journée de repos bien méritée ce mercredi, c’est jeudi que la compétition reprendra en RS:X sur le rond Niteroi, une zone située à la sortie de la Guanabara Bay et un plan d’eau là aussi technique et piégeux à souhait…

 

Charline Picon : "Grosse journée aujourd’hui, les manches étaient très longues, du coup trois manches qui ont fait plus près de 45 minutes que de nos 25 minutes habituelles, ça commence à tirer. J’ai pris des bon départs, des super portants, des petites décisions difficiles sur les près, ce qui ne me permettait pas de passer super bien positionnée à la bouée en haut, j’ai donc dû m’employer à bien faire sur les bords de travers et bords de portant pour revenir. La vraie seule erreur faite aujourd’hui est sur la dernière manche au bord de près, où j’attaque un peu alors que j’aurais dû rester avec la flotte."

 

Pierre Le Coq : "Une bonne journée pour moi, mais tous les bons sont aussi dans le match ! L’Anglais prend une mauvaise manche sur la fin, mais sinon, tous les concurrents sérieux sont présents. On va sûrement se détacher un petit peu au classement. J’ai réussi à naviguer simplement et de manière efficace. J’ai pris des départs corrects, j’ai pu exploiter ma vitesse, qui était bonne aujourd’hui de nouveau. Quand on part en même temps que les autres, c’est tout de suite beaucoup plus simple ! Au niveau stratégique sur notre zone de navigation, c’était assez simple par rapport à d’habitude. Escola Naval est un rond où il y a pas mal de courant habituellement, aujourd’hui il n’y en avait pas du tout. La vitesse était donc l’élément clé. La dernière manche, en revanche, était complètement folle ! Le vent a tournée fortement à gauche et ça a rebasculé significativement à droite sur le 2e près. Une journée qui me remet un peu dans le match avant notre journée de repos."

 

Flavia Tartaglini : "Pour dire la vérité, je ne m’attendais pas à avoir d’aussi bons résultats. Avant la compétition, je me sentais prête mais sur d’autres régates, c’était souvent le cas également et finalement les choses ne se déroulaient pas comme je le souhaitais. J’essaie de prendre les choses jour après jour et course après course. Nous avons encore plus de la moitié des courses à faire pour finir cette olympiade mais ce soir, je suis contente de mon parcours. Charline Picon menait lundi et ce mardi elle est derrière moi après ces 3 nouvelles courses. Cela veut juste dire que c’était mon tour d’avoir une bonne journée. Elle est l’une des grandes favorites et sans doute en suis-je devenue une également et j’espère continuer comme cela le reste de la semaine. J’ai la vitesse, l’entrainement et nous sommes partis pour une belle bagarre !"

 

Voir le classement femmes après 6 manches

 

Voir le classement hommes après 6 manches

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques Rio 2016 : www.sailing.org/olympics/rio2016/home.php

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Rio 2016 Flavia Tartaglini Charline Picon Nick Dempsey Pierre Le Coq

Articles similaires

Thomas Goyard sélectionné pour Tokyo 2020

Sans tambour, ni trompette, c’est donc ce 20 mars que l’information (fortement...

3 questions à Svein Rasmussen

Présent ce week-end au Nautic, le Salon Nautique de Paris, afin de présenter en...

L'iFoil en avant-première au Nautic à Paris

Projet que nous avons suivi de près (cf nos news de ces derniers mois), c’est une...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer