Le windfoil n'est pas (encore) olympique…

06/11/2018

Réunie à Sarasota en Floride aux Etats-Unis du 27 octobre au 4 novembre pour sa traditionnelle conférence annuelle, la World Sailing, la fédération internationale de voile, vient de passer une longue semaine entre discussions, réunions, débats et votes afin de déterminer les supports voile qui seront présents sur le site de Marseille en France lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le support windsurf ayant été confirmé en main dernier lors de la réunion de mi-année à Londres (cf notre news du 16 mai 2018), restait donc à plancher sur le support qu’utiliseront les athlètes lors de cette olympiade dans l’hexagone.
Conscient que le support windsurf se doit d’évoluer au sein des épreuves olympiques en voile et de l’évolution exponentielle du foil, la commission de l’Equipment Committee préconisait en début d'assemblée générale un nouvel équipement qui pouvait être composé de 2 planches, de 3 gréements, d’un foil et de 2 ailerons, offrant ainsi 2 options de course en fonction des conditions météo, l’une orientée foil pour les plages de vent allant de 6 à 15 nœuds et une autre plus typée slalom pour des vents de 12 à 30 nœuds. Autre nouveauté notable, l’Equipment Committee était favorable à une "Box Rules", à savoir un matériel libre et de série proposé par plusieurs marques dès lors que l’équipement sélectionné rentrait dans une jauge stricte et prédéfinie. Côté format de course, l’Equipment Committee préconisait enfin des parcours de type banane en foil et des slaloms downwind avec le plus petit matériel, à l’instar de ce que nous connaissons déjà sur le PWA World Tour… Une proposition intéressante abondée par la commission de l’Events Committee dès le lendemain et donc soumise au vote du conseil de la World Sailing prévu dimanche dernier.
Si les espoirs étaient plutôt minces, en raison notamment de gros investissements pour un tel équipement de la part des fédérations et des clubs à travers le monde, c’est fidèle à sa réputation de "classicisme" que les "sages" de la World Sailing ont finalement joué la carte de la sécurité et opté pour la reconduction de la RS:X, un support qui pourra être "subject to separate equipment re-evaluation" (en anglais dans le texte), comprenez sous réserve d'une réévaluation distincte de l'équipement, un terme encore plutôt flou pour beaucoup à cette heure.
Si les chances de voir du windfoil devenir une discipline olympique à partir de 2024 s’amenuisent donc réellement après ce vote, de l’autre côté, le kitesurf (discipline olympique confirmée elle aussi en mai dernier) fait pour sa part une entrée "fracassante", en mixte certes, mais en foil et ailes à caissons avec un support autrement plus spectaculaire et dans l’air du temps, un support d’autant plus "attractif" dans 8 ans quand on connait les évolutions actuelles dans ce domaine…
Un dernier espoir subsiste, même si les infos restent assez floues à cette heure, avec de possibles trials, des séances de tests, qui pourraient avoir lieu en mai 2019, des tests organisés par la World Sailing lors desquels le windfoil pourra encore abattre ses dernières cartes. Dans le même temps, en raison de l’"anti-trust regulation", une nouvelle règle apparue en janvier dernier visant à mettre un terme aux situations de monopole, l’équipementier officiel de la RS:X, NeilPryde, pourrait ne plus être le seul à pouvoir proposer la RS:X, sauf s’il parvient à la fabriquer dans 2 usines différentes…
Vous l’aurez compris, les ferveurs défenseurs de la cause windfoil entendent bien défendre encore les dernières chances qu’il reste même si du côté de la World Sailing l’affaire semble désormais entendue…

 

Pour en savoir plus sur la World Sailing : www.sailing.org

 

Source : World Sailing
Photos : Jesus Renedo/Saling Energy/World Sailing

tags: World Sailing Jeux Olympiques Paris 2024 RS:X windfoil

Articles similaires

La RS:X désavouée mais pas encore coulée

Processus aux épisodes aussi nombreux que mouvementés, le choix du support...

La Windsurfer LT candidate pour les JO de 2024 !

Alors que l’incertitude est toujours de mise quant au support windsurf qui sera...

Chasing Dreams | Charline Picon

Championne olympique en titre après sa victoire lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, la...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer