Le retour des vieux démons

21/05/2018

Sur un plan d’eau rendu technique, voire périlleux, en raison d’algues et d’objets flottants non identifiés, seules 2 manches (1 femmes et 1 hommes) sont validées lundi à Ulsan en Corée du Sud sur l’Ulsan PWA World Cup. Delphine Cousin Questel et Matteo Iachino en profitent pour s’échapper au classement général alors que les prévisions de vent sont désormais moins optimistes pour la suite…
Mouvementées voire sportives la veille, les conditions ont baissé d’un cran en ce lundi pour la 3ème journée de l’Ulsan PWA World Cup. Seul souci, et non des moindres, déjà jonché la veille d’algues et parfois d’objets flottants non déterminés qui ont d’ailleurs empêchés de boucler la finale hommes du slalom n°4, le plan d’eau devient un véritable jeu de roulette russe à qui passera au travers… ou pas.
Chez les femmes, Lena Erdil, de peur d’être distancée au classement général, se montre plus incise mais une chute fatale à l’avant-dernier jibe à raison d’elle et de sa détermination… En embuscade, Delphine Cousin Questel remporte sa 3ème course de la semaine et s’envole au classement général. 2ème, Marion Mortefon ne parvient pas à distance Maëlle Guilbaud qui, 3ème de cette finale, monte sur la 3ème marche du podium provisoire et confirme sa bonne forme de ces derniers jours.
Du côté des hommes, restée en stand-by la veille, la finale du slalom n°4 est enfin lancée même si le problème des algues sur la zone de départ et sur le parcours est loin d’être réglé. Si le meilleur départ est pour le français Cédric Bordes, c’est bien le polonais Maciek Rutkowski qui jibe en tête et alors que POL-23 semble bien parti pour empocher sa 1ère victoire en finale du tour PWA, ce dernier s’offre un vol magistral sur le 3ème bord, arrêté net dans son élan… Banc d’algues, objet flottant non identifié ou encore nez qui plante dans le clapot, il est difficile de dire la raison exacte de cette chute spectaculaire mais heureusement sans conséquences graves… Juste derrière, Matteo Iachino ne rate pas l’occasion de s’emparer de la tête de la course, suivi de l’étonnant brésilien Mateus Isaac, de Pierre Mortefon et enfin d’Antoine Albeau, ce dernier étant parti surtoilé et en retrait en raison d’algues au départ.
De retour à terre, s’en suit alors une longue période de flottement et de discussions durant lesquelles le comité de course hésite un moment à classer tous les concurrents de cette finale ex-aequo avant de finalement valider la course.
Le plan d’eau ne s’améliorant pas au fil des heures, décision est finalement prise d’en rester là dans le courant de l’après-midi avec un spot d’Ulsan qui, décidément, n’en a pas fini avec ses vieux démons et un lieu toujours pour le moins hasardeux pour une épreuve d’envergure internationale… Et avec un vent annoncé plus léger pour les jours à venir, le classement général a désormais moins de chance d’évoluer, qui plus est si le spot reste aussi compliqué à naviguer pour toutes et tous.

 

Pour en savoir plus sur le PWA World Tour : www.pwaworldtour.com

 

Source : PWA World Tour
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: PWA World Tour Ulsan PWA World Cup Delphine Cousin Questel Matteo Iachino

Articles similaires

3 questions à Pierre Mortefon

Sur une épreuve attendue, le Français Pierre Mortefon ne déçoit pas...

3 questions à Benoît Merceur

Connue pour sa vitesse et ses qualités de glisse, le Français Benoît Merceur...

Un grand cru

La Gran Canaria Gloria Windsurf World Cup à Pozo Izquierdo offre, une fois de plus, un...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer