Laurent Fesquet à l'assaut de The Line !

22/11/2021

Alors que le Lüderitz Speed Challenge en Namibie s’achèvera le dimanche 28 novembre prochain avec des conditions qui ont été particulièrement propices la semaine dernière, dans le même temps ou presque, Laurent Fesquet alias FRA-66 a eu l’occasion d’apprécier dernièrement un canal bien français celui-ci intitulé "The Line"…
Les plus fidèles lecteurs de Windsurfjournal.com s’en souviennent sûrement, c’est il y a bientôt 9 ans (cf notre article du 28 janvier 2013) que Pierre Mortefon et Sébastien Bonhomme-Allaire avaient à l’époque défricher ce spot éphémère en Occitanie dans le Sud de la France avec un canal artificiel qui se crée après de fortes précipitations dans la région.
Habitué du spot du Rouet, et à la faveur de grosses pluies et d’une Tramontane omniprésente ces 15 derniers jours dans l’Aude, Laurent Fesquet a décidé de faire une reconnaissance sur ce spot pour le moins atypique avec au programme une session qu’il nous résume en vidéo et en récit écrit pour un souvenir visiblement mémorable sur ce canal qui ne s’offre que rarement…

 

"Cela faisait plusieurs jours que la Tramontane soufflait bien mais il y avait beaucoup de houle qui générait de nombreuses vaguelettes. Du coup, le spot de vitesse du Rouet n’était pas rapide. Comme j’avais fait le déplacement, au lieu de rentrer sans naviguer, j’ai eu envie de reconnaître à pied tout le run de The Line. Comme il a bien plu dernièrement le canal semblait navigable. En fait il y a moins de deux mètres de large de navigable (avec aileron de 20,5 cm) sur un peu plus de 500 mètres de long.
La zone de départ est un peu plus large mais il fallait rentrer dans le run par un passage de moins de 1 mètre de large. Une fois parti dans le run, il n’y a pas beaucoup de marge de navigation et les bouts de bois que j’avais mis au vent n’étaient visibles qu’à moins de 20 mètres. De plus, il n’y avait aucune échappatoire pour s’arrêter...
Comme le vent était carré et rafaleux, je n’ai pas pu faire plus de 39 nœuds en Vmax et 36 nœuds sur le 500 mètres sur le passage navigable et avec les rafales. La zone d’arrivée était très courte si on poussait à fond le run. Par rapport au canal de Lüderitz, The Line est vraiment plus chaud car il est beaucoup plus étroit et plus difficile compte tenu des zones de départ et d’arrivée.
Mais c’est un super kiff de le prendre dans 35 à 45 nœuds sur une bande de navigation si étroite. Palpitant à fond et heureux de la finir sans casse ! C’est un bon truc de débile à refaire par un vent plus Nord mais dangereux tout de même, à pratiquer par des "connaisseurs"... Côté matos, j’étais en Carbon Art Speed de 45, aileron Gasoil de 20,5 et voile NeilPryde EVO XI en 4.8 m². Heidi Ulrich n’a fait qu’un run et demi, le premier sur les freins et elle a pris la berge sous le vent lors du second avec un crash à la clé, un wish cassé mais pas de bobos. Grâce à Heidi et Christian son compagnon, ma sécu était assurée et on se sent moins seul !"

 

Pour en savoir plus sur Laurent Fesquet : www.facebook.com/Laurent.Fra66

 

Source : Laurent Fesquet

tags: Laurent Fesquet The Line

Articles similaires

Du speed au Rouet avec Laurent Fesquet

Situé dans le Sud de la France à 2 pas de Leucate dans l’Aude, et où...

Un run en immersion au Rouet avec Laurent Fesquet

Les caméras embarquées de nouvelle génération de type GoPro Max ou...

La compilation speed de Laurent Fesquet

Au rendez-vous en avril dernier sur l’épreuve de La Palme Speed Challenge et de...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer