La RS:X désavouée mais pas encore coulée

21/05/2019

Processus aux épisodes aussi nombreux que mouvementés, le choix du support olympique en windsurf est un sujet maintes fois débattu ces derniers mois au sein des instances de la World Sailing, la fédération internationale de voile, et qui, jusqu’à présent, tenait bon, la NeilPryde RS:X comptant déjà 3 olympiades à son actif et une 4ème à venir prochainement à Tokyo au Japon en 2020… Mais c’était sans compter sur le Mid-Year Meeting, la conférence de mi-année de la World Sailing, qui avait lieu à Londres en Angleterre du 17 au 19 mai, et durant lequel le pack proposé par la marque à la cible a cette fois été désavoué.
Le comité exécutif avait tout d'abord recommandé au conseil de la World Sailing de conserver la RS:X pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 (cf notre news du 6 novembre 2018). Une proposition de nouveau débattue à Londres il y a quelques jours mais rejetée tout d'abord par l'Equipment Comittee puis par le conseil de la World Sailing à 23 voix contre 19. Concrètement, des essais vont donc être mis en place dans les mois à venir pour permettre au comité exécutif de faire une nouvelle proposition et la décision finale est donc repoussée au mois de novembre pour l'Annual Conference de la World Sailing, l'assemblé générale annuelle.
Médaillé d'or aux Jeux Olympiques de Londres 2012 et de Rio 2016, le néerlandais Dorian van Rijsselberghe, fervent défenseur du support foil, s’est félicité de cette décision lui qui dans une lettre publique publiée sur le web quelques jours plus tôt avait des mots parfois durs pour le support sur lequel il s’est pourtant illustré par 2 fois, la qualifiant de "trop chère pour ce qu'elle est, pas assez solide et beaucoup trop exigeante physiquement, lourde à la fois sur l'eau et hors de l'eau", affirmant également que "le passage du niveau élite des jeunes au niveau élite senior prend de 6 à 8 ans". Dorian van Rijsselberghe concluait sa lettre ouverte en exhortant la World Sailing à "faire ce qui est juste, à penser à l'avenir et à penser aux enfants".
Si à cette heure aucune décision n’est prise quant à un nouveau support olympique, ce revirement de situation devrait logiquement amener les défenseurs du support windfoil à se remobiliser avec des essais auxquels pourra également candidater la RS:X et, qui sait, peut-être revenir sur le devant de la scène…

 

Pour en savoir plus sur la World Sailing : www.sailing.org

 

Source : World Sailing
Photos : Sailing Energy/CNA/RS:X Class - World Sailing

tags: World Sailing Jeux Olympiques Paris 2024 RS:X windfoil

Articles similaires

3 questions à Rémi Vila

Développeur et metteur au point de longue date chez Starboard, c’est à...

Le support Starboard iFoil retenu !

Sujet passionnant que nous suivons attentivement (cf nos news de ces dernières semaines),...

3 questions à Hélène Noesmoen

Française qui évolue au plus haut niveau en RS:X depuis quelques années,...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer