Publicité:

La fille du mois - Marion Dusart

18/11/2015

Après un mois d’octobre particulièrement chargé en termes d’actualité sportive, notre rubrique mensuelle reprend du service. Et honneur est logiquement donné aux dames en ce mois de novembre puisque c’est à Marion Dusart que nous ouvrons nos colonnes, elle qui fait partie des meilleurs slalomeuses françaises…

 

Fiche signalétique
Nom : 
Dusart
Prénom : Marion
Date de naissance : 26 octobre 1990
Début en windsurf : 2002
Lieu de pratique habituel : Plage de l'Almanarre (Hyères) et la plage du Brusc (Six-Fours-les-Plages)
Disciplines : Slalom et vitesse
Sponsors : Gun Sails, Patrik, Vector Fins, IslandTribe

 

Windsurfjournal.com : Quand et comment as-tu découvert le windsurf ?
Marion Dusart : Mes parents ont toujours fait de la planche à voile quand je partais en vacances au Club Med quand j'étais petite mais je n'ai jamais voulu essayer. Je n'appréciais  pas la plage, le sable qui colle à la peau, le vent qui décoiffe. Ch'ti de naissance, le froid ne me motivait pas forcément à commencer la planche à voile. Puis, en 2001, mes parents ont déménagé sur Aix-en-Provence et m'ont poussé à commencer. Du coup, j'ai fait mes premier pas sur une planche au Jaï au Club Nautique Marignanais avec mon frère qui savait déjà en faire en 2002. 

 

WJ : Qu’est-ce qui t’a rendu définitivement passionnée ?
MD : Ce sont les premières navigations avec les footstraps et surtout, la découverte du planing. Cette sensation de vitesse, de voler au-dessus de l'eau en toute légèreté m'a rendu définitivement addict.

 

WJ : Trouves-tu que le milieu du windsurf est macho ?
MD : Pour moi, oui bien sûr que le monde du windsurf est macho mais c'est assez réaliste. Nous sommes une vingtaine de filles pour une soixantaine de garçons sur la coupe du monde et une dizaine de filles pour une quarantaine de garçons sur le championnat de France. Malgré tout, je trouve dommage que les marques ne prêtent pas plus d'attention aux filles car à cause de ça, beaucoup d'entre nous perdent la motivation à suivre les compétitions et les plus jeunes ne l'a trouvent pas en se disant pourquoi débuter si je ne vais pas avoir d'aide ?

 

WJ : Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille qui voudrait débuter le windsurf ?
MD : Quelle navigue surtout pour s'amuser ! 

 

WJ : Quel rapport as-tu par rapport à la compétition et penses-tu que cela soit une finalité en soi ?
MD : Je fais la coupe du monde PWA le championnat de France AFF et d'autres petites compétitions locales. Pour moi, la compétition n'est pas une finalité. Beaucoup de personnes naviguent très bien et ont largement le niveau pour faire de bon résultats en compétition mais ce n'est pas quelque chose qui les motive. Ils préfèrent naviguer pour le plaisir que pour s'entrainer. Personnellement, j'ai commencé la compétition car il me manquait quelque chose. J'ai commencé par des compétitions locales, les AFF et enfin la PWA. J'aime les sensations que me procure la compétition, le bon stress, l'adrénaline etc... J'en ai besoin même si c'est un monde très difficile. Pour moi, c'est un moyen de me dépasser, de me confronter aux meilleures et pour me sentir bien. Je ne m'entraine pas pour la compétition, mais je participe aux compétitions pour me sentir bien et me dépasser. Je m'entraine pour le plaisir et non par obligation. 

 

WJ : A toi de terminer cette phrase : "S’il y avait plus de filles en windsurf…"
MD : S'il  avait plus de filles en windsurf, les marques nous prendraient plus au sérieux.

 

Pour en savoir plus sur Marion Dusart : www.mariondusart.org

 

Source : Marion Dusart
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: la fille du mois Marion Dusart

Articles similaires

La fille du mois - Annie Fouarge

Rentrée oblige, notre rubrique mensuelle reprend du service. Et honneur est logiquement...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer