Publicité:

La fessée olympique !

05/08/2012

Si depuis le début de ces Jeux Olympiques de Londres 2012, Eole s’est montré particulièrement généreux, changement de programme en ce dimanche avec un courant de Sud/Sud-Ouest bien plus léger et qui peine à dépasser les 13 nœuds. Dans ces conditions changeantes et un vent instable en force comme en direction, la compétition prend alors un tout autre visage avec la promesse de belles bagarres.
Particularité de cette épreuve femmes, chaque journée a vu une concurrente se démarquer en particulier et ce dimanche ne fait pas exception à la règle. Déjà en verve la veille avec une manche de 2ème, la finlandaise Tuuli Petäjä fait une bonne première manche de 5 mais surtout elle s’offre une victoire au nez et à la barbe des meilleures, elle qui a débuté le windsurf la même année que le choix de la RS:X en tant que support olympique, soit il y a 7 ans à peine ! Derrière cette petite finlandaise qui étonne décidément son monde, les leaders sont à la peine avec une Marina Alabau qui s’en sort finalement plutôt bien alors que Lee Korzits fait sa plus mauvaise journée avec des manches de 9 et 11, une aubaine pour Alabau qui a désormais 14 points d’avance. Derrière, l’allemande Moana Delle revient bien tout comme la polonaise Zofia Klepacka qui se mord encore les doigts de son erreur de la veille. Avant la medal race mardi, seuls 11 points séparent la 3ème, Tuuli Petäjä, de la 7ème, Bryony Shaw, et tout reste donc possible encore pour les 2 dernières places sur le podium avec des points qui compteront double. Avec des manches de 11ème puis 6ème et une 8ème place au classement général, Charline Picon n’a plus d’autres choix mardi que de se battre pour garder sa place avec une Alessandra Sensini lancée à ses trousses…
Chez les hommes, Dorian van Rijsselberge a l‘occasion de creuser l’écart en cet avant-dernier jour de course et le néerlandais ne va pas s’en priver avec une course n°9 tout simplement époustouflante. En tête dès la 1ère bouée, il accélère et accélère encore, au point de s’offrir une avance considérable. C’est en effet avec plus de 3 minutes d’avance sur le second, l’espagnol Ivan Pastor, qu’il coupe la ligne d’arrivée, son concurrent le plus direct, l’anglais Nick Dempsey, arrivant lui 6 minutes plus tard en 9ème position. Alors que la course n°10 part dans la foulée, les calculettes elles s’affolent avec un résultat unanime pour toutes, Dorian van Rijsselberge est mathématiquement champion olympique et n’a plus aucune chance d’être rejoint. Coup du sort, ce dernier fait une sortie pour le moins originale dans cette manche en cours en serrant trop près la bouée n°1, s’emmêlant dans le mouillage de longues secondes et préférant finalement abandonner. Alors que l’israélien Shahar Zubari l’emporte pour l’honneur, l’intérêt est lui bien ailleurs, Dorian van Rijsselberge a clairement mis une fessée à tous ses adversaires avec 6 manches de 1er, 2 de 2ème et une de 3ème, seul cet abandon faisant fausse note. Alors que Nick Dempsey s’en sort bien et voit la médaille d’argent se rapprocher à grands pas, derrière, les 2 prétendants au bronze, Przemyslaw Miarczynski et Toni Wilhelm s’écroulent le même jour, l’un ne profitant pas de la faiblesse de l’autre et tout se décidera mardi entre les 2 hommes. 8ème puis 6ème de cette journée et 6ème au général, il faudrait désormais un miracle à Julien Bontemps pour monter sur le podium.
Si mathématiquement Dorian van Rijsselberge est sacré 48 heures avant l’heure fatidique, une seule erreur pourrait le voir pourtant dégringoler au classement, l’idée saugrenue de ne pas participer à la medal race et de s’installer avec les spectateurs dans les gradins du Nothe pour admirer le spectacle. Mais la medal race est obligatoire et la fête promet d’être belle au Pays-Bas avec une épreuve qui sera diffusée en direct à la TV pour sacrer comme il se doit la médaille d’or du porte-drapeau de la nation sur ces Jeux !!!

 

Voir les classements après 10 manches

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques Londres 2012 : www.london2012.com/fr et www.sailing.org/olympics/london2012/home.php

 

Source : ISAF
Photos : Jean-Marie Liot/DPPI/FFVoile - onEdition 2012

tags: olympisme Jeux Olympiques Londres 2012 Marina Alabau Lee Korzits Tuuli Petäjä Charline Picon Dorian van Rijsselberge Nick Dempsey Toni Wilhelm Julien Bontemps

Articles similaires

Olympisme : Une session sans un bruit

Autre avantage non négligeable du foil, le silence sur l’eau, la preuve avec...

Olympisme : Clap de fin à Hyères

Un vent capricieux et très irrégulier dimanche à Hyères pour la...

Olympisme : 3 manches samedi à Hyères

3 nouvelles manches validées samedi à Hyères sur la Sailing World Cup...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer