La belle revanche de Thomas Goyard

03/06/2019

Malheureux au Japon quelques semaines plus tôt avec une 4ème manche, synonyme de discard, qui n’est jamais venue et qui lui aurait sans doute permis de remporter l’épreuve nippone, le français Thomas Goyard prend sa revanche en Espagne lors de la Catalunya PWA World Cup et remporte la 1ère épreuve PWA de sa carrière devant Julien Bontemps et Matteo Iachino.
Après une matinée marquée par un vent calme, c’est aux environs de 12h que le thermique catalan se lève enfin pour la 6ème et dernière journée de cette Catalunya PWA World Cup à Sant Pere Pescador. Entamée la veille, la manche n°9 peut reprendre dans un vent oscillant entre 7 et 14 nœuds avec toujours au programme un parcours de type slalom en W. Comme déjà remarqué samedi, les ténors de la discipline slalom sont beaucoup plus à l’aise et c’est Matteo Iachino qui empoche la 1ère manche du jour devant Antoine Albeau et Gonzalo Costa-Hoevel alors que Julien Bontemps, 6ème, fait la preuve d’une grande polyvalence sur ces parcours abattus comme sur ceux plus classiques quelques jours plus tôt… En tête du classement général, Thomas Goyard a visiblement plus de mal et voit ses principaux rivaux revenir doucement mais sûrement.
Comme un symbole sur cette épreuve qui lui a souvent souri en slalom les années précédentes, Antoine Albeau remporte la 10ème et dernière manche de la semaine, toujours en slalom, devant Sebastian Kördel et Amado Vrieswijk avant que la brume ne s’empare du spot et sonne la fin de cette épreuve. 8ème seulement de la finale perdants, Thomas Goyard peut pousser un grand ouf de soulagement, lui a qui la victoire semblait promise au Japon quelques semaines plus tôt si Eole n’en avait pas décidé autrement et qui remporte la 1ère épreuve PWA de sa carrière du haut de ses 27 ans !!! D’une régularité tout simplement impressionnante, toujours dans le top 10, Julien Bontemps monte logiquement sur la 2ème marche du podium suivi de Matteo Iachino qui fait la bonne opération lors de ce dernier jour de course.
Au classement annuel de la discipline après 2 étapes, c’est ce même Matteo Iachino, 7ème au Japon et 3ème en Espagne, qui mène désormais la danse devant Pierre Mortefon qui sauve les meubles en Espagne (9ème) et qui reste au contact, le podium provisoire étant complété par Amado Vrieswijk, le freestyler de Bonaire toujours aussi étonnant de polyvalence.
Prochain rendez-vous en foil en septembre prochain à Sylt en Allemagne, largement de quoi laisser le temps aux experts de la discipline de s’entrainer et de peaufiner leurs réglages…

 

Pour en savoir plus sur le PWA World Tour : www.pwaworldtour.com

 

Source : PWA World Tour
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: PWA World Tour Catalunya PWA World Cup Thomas Goyard Julien Bontemps Matteo Iachino

Articles similaires

3 questions à Matteo Iachino

3ème de la Fuerteventura PWA World Cup à Sotavento aux Canaries fin juillet et de...

Ricardo Campello sur la Tenerife PWA World Cup

Leader en vagues après sa victoire sur le Gran Canaria Wind & Waves Festival à...

3 questions à Pierre Mortefon

2ème de la récente Fuerteventura PWA World Cup à Sotavento, Pierre Mortefon...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer