Recherche
» News | Archives » L?honneur est sauf !
28.04
2011

L?honneur est sauf !

L’honneur est sauf !

Après une belle journée de course la veille, le comité de course de cette Orange Speed Crossing a décidé d’abandonner le principe des qualifications en ce mercredi afin de lancer tout le monde d’une seule traite sur le run avec des manches de 45 minutes à une heure… Le vent est encore solidement installé et la première manche voit un nouveau mano a mano entre les kitesurfers Alexandre Caizergues et Rob Douglas, ce dernier en profitant pour réaliser d’entrée de jeu la meilleure performance de la semaine, pour le moment, avec 42,15 nœuds. Chahutés la veille, les windsurfers subissent moins cette fois et se bagarrent comme de beaux diables avec Antoine Albeau en chef de file qui ne sort jamais du top 5…
Dans la manche n°4, on commence à rêver lorsque ce dernier reste longtemps second derrière Rob Douglas à nouveau avant que le kitesurfer Geoffrey Mascarel ne vienne jouer les trouble-fêtes à quelques secondes de la fin. Entré dans le run une seconde exactement après le drapeau rouge signalant la fin de la course, son run, qui doit être comptabilisé, vient bouleverser le top 5 au tout dernier moment. Sur l’instant, le comité de course doit vérifier l’heure exacte de son entrée dans le run et ne peut pas lancer de prolongation dans la foulée… S’en suit alors de longues discussions sur la plage entre les coureurs à cause du vent qui a sérieusement baissé par moment dans cette manche comme de ce cas d’école au sein du comité de course cette fois… Un temps annoncée comme annulée, cette manche sera finalement comptabilisée le lendemain jeudi, le jury étant obligé d’aller chercher dans les archives de la vitesse à la voile un exemple similaire et très rare à Karpathos en Grèce il y a quelques années avec Finian Maynard à qui il était arrivé la même "mésaventure", la manche ayant été finalement validée mais sans prolongation…
Dans un vent faiblissant mais soufflant toujours entre 20 et 25 nœuds, la manche n°5 voit Rob Douglas l’emporter à nouveau suivi cette fois de son frère Jamie. Et alors que beaucoup sont encore en matériel de vitesse petit temps, les plus malins commencent à opter pour un équipement de slalom dans la 6ème et dernière manche du jour. Parmi eux, Anders Bringdal qui opte pour sa 7.8 m² et surtout une Mistral Screamer 110 et 36 cm d’aileron. Si, sur le papier, la combinaison s’annonce plus idéale en slalom/longue distance qu’en vitesse pure, S-10 commence pourtant à sérieusement brouiller les cartes dans une manche où ceux en "petit matériel", en windsurf comme en kitesurf, commencent à regretter leur option. Anders Bringdal enchaîne les runs, plus de dix quand d’autres peinent à faire les deux "syndicaux", et l’emporte au nez et à la barbe des kitesurfers qui, pour le coup, bombent un peu moins le torse que lors des manches précédentes. Tel un métronome et impressionnant jusqu’au bout, Antoine Albeau vient à nouveau titiller les meilleurs s’assurant une belle 4ème place au classement général après 6 manches. Chez les femmes, la logique est respectée et la kitesurfeuse Charlotte Consorti s'impose de la tête et des épaules devant Sophie Routaboul et Marion Raïsi...
L’Orange Speed Crossing
se termine dimanche, avec des prévisions météo plutôt pessimistes pour la suite de la semaine, mais l’épreuve est déjà très riche de nombreux enseignements. Le premier, à "terrain égal", les windsurfers jouent placés et peuvent bousculer les meilleurs kitesurfers mondiaux, reste ensuite toujours l’incertitude de la course et de la bonne rafale au bon moment. Seconde leçon à retenir, face aux 10 meilleurs mondiaux en kitesurf, Antoine Albeau était parfois bien seul, épaulé trop rarement par Anders Bringdal, Cyril Moussilmani, Cédric Bordes et David Garrel et nous aurions aimé voir une confrontation complète avec d'autres spécialistes tels que Björn Dunkerbeck et Finian Maynard. Dernier enseignement enfin et probablement le plus important, en vitesse, le premier n’est pas toujours le plus rapide mais aussi le plus malin ou le plus intelligent… En optant pour une configuration matos aussi insolite que providentielle dans la dernière manche du jour, Anders Bringdal en fait l’éclatante démonstration prouvant que ses bientôt 30 années d’expérience valent autant que tous les runs à plus de 50 nœuds des kitesurfers !

 

Voir le classement femmes après 6 manches (Pdf)

 

Voir le classement hommes après 6 manches (Pdf)

 

Pour en savoir plus sur le Mondial du Vent/Orange Speed Crossing : www.mondial-du-vent.com

 

Source : Mondial du Vent 2011
Photos : Mondial du Vent

Articles similaires

Le résumé en vidéo de la 6ème et dernière journée de co...
Pas moins de 6 heures pour valider 8 malheureux heats et ne voir au final aucune évolution...
Une très longue journée mardi à Ulsan en Corée du Sud pour la derni&e...
comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+