L'Open Division 2 de retour !

11/03/2015

Depuis 2009, un groupe Facebook 'Open Division II' s’est créé. Petit flashback pour ceux qui ne connaissent pas cette ancienne classe du windsurf, la Division 2 (ou Open) a été une série phare entre 1977 et 1992 et même une classe olympique avec la Lechner A390 jusqu’aux Jeux Olympiques de Barcelone et la médaille d’or de Franck David, période après laquelle l’Open a tiré sa révérence. 27 ans plus tard, ce groupe s’est structuré en réorganisant des rassemblements conviviaux et a atteint presque 900 membres. Parallèlement, d’autres groupes Facebook se sont créés en France et chez nos voisins européens. 2014 a été une année charnière puisque la FFVoile a admis les Open à concourir avec les Raceboard sur les épreuves comptant pour le classement national. Et l’évènement en ce début d’année 2015 est la création de l’International Division II Class Association (ID2CA) par l’International Windsurfing Association (IWA). L’IWA a concrétisé ce renouveau en intégrant un championnat probatoire en juin prochain à Sopot (Pologne) aux cotés des Raceboard qui concourront pour leur titre mondial. Eric Bouillet du groupe "Open Division 2", basé à Montréal, a été l’un des interlocuteurs de l’IWA pour la mise en place de cette nouvelle classe ID2CA. Il revient avec Windsurfjournal.com sur ce retour en grâce.

 

WJ : Comment l’IWA a pu être convaincue d’officialiser cette nouvelle classe ? Comment se structure­-t-elle ?
Eric Bouillet : L'IWA fonctionne en mode "hub" en rassemblant les composantes du windsurf autour d'une même table et en faisant le lien avec les fédérations et l'ISAF. Il ne manquait que les planches open ! En gardant l'IWA informée de ce que nous faisions (régates, articles, vidéos..), celle-ci a pu observer en direct l'émergence du phénomène et se convaincre que quelque chose était en train de se produire. C’est à présent chose faite !

 

WJ : As-­tu une idée de l’accueil de cette nouvelle ère dans les autres pays sachant que la France a été la plus présente sur la scène internationale par le passé sur ce type de planche ?
Eric Bouillet : Le retour des Division 2 sur le devant de la scène génère un enthousiasme planétaire. Évidemment, les français sont les plus visibles parce qu'historiquement plus nombreux dans cette classe mais les Européens ne sont pas en reste et se mobilisent en masse du Nord au Sud (Allemagne, Pays Bas, Belgique, Danemark, Suède, Italie, Grèce, Espagne, Portugal...). En fait, nous rassemblons sur tout le globe, Brésil, Argentine, USA, Canada... Aux antipodes, des ambassadeurs de 1er choix comme Bruce Kendall nous suivent avec beaucoup d'attention depuis le début. L'avènement IWA va chambouler la donne et il nous faut maintenant structurer tout ça.

 

WJ : Puisque les instances internationales ont validé des épreuves 100% planche open, comment la France va­t­elle suivre ce mouvement, en particulier au niveau de la Fédération Française? Des évolutions sont-­elles à attendre ?
Eric Bouillet : Nous créons en ce moment en France un groupe de contact pour discuter avec la Fédération Française de Voile de la réhabilitation de la Division II comme classe à part entière et de la restitution d'un circuit dédié.

 

WJ : D’un point de vue plus pratique, comment développer cette classe sans renouveau du parc matériel existant et maintenant ancien, en particulier les flotteurs? Des marques capables de distribuer à l’échelle mondiale sont-­elles potentiellement intéressées ?
Eric Bouillet : Il s'agit aujourd’hui de matériel ancien restauré, Il reste encore beaucoup d'équipements à retrouver et à remettre en service et nous n'entrevoyons pas manquer de matériel pour l'instant. Ceci dit, le retour de la Division 2 en circuit officiel va générer de la demande. Un retour à la fabrication en grande série telle que vécue dans les années 1980 est peu probable à court voire moyen terme. Nous comptons plutôt sur l'implication des shapers, architectes et des artisans voiliers locaux, tels Team Tregor Production, Aerolite Sails, Voilerie Briand, pour ne citer qu'eux, capables de produire du matériel Division 2 neuf à la "jauge" en utilisant les technologies de fabrication et matériaux actuels. Le retour de la Division 2 sur la scène mondiale va se faire de façon graduelle sous le contrôle de notre association et de ses membres et selon une période de transition de 2 à 3 ans.

 

Pour en savoir plus sur la classe Open Division 2 : www.opendivision2.org

 

Source : Frédéric Becquart/Windsurfjournal.com
Photos : DR

tags: compétition Open Division 2 International Division II Class Association

Articles similaires

Du foil… en Chine !

Roberto Hofmann, speaker sur le PWA World Tour et infatigable passionné qui organise...

L'épreuve AWT au Maroc en images

Du 15 au 21 mai derniers, l’American Windsurfing Tour (AWT) faisait escale à Moulay...

PWA Ulsan : La dernière journée en vidéo

Le résumé en vidéo de la 6ème et dernière journée de...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer