Publicité:

L\'oeil de Valérie Arrighetti-Ghibaudo

26/04/2012

9ème au terme du premier slalom validé dans des conditions plus que limites sur cette PWA Reggio Calabria World Cup 2012, la française Valérie Arrighetti-Ghibaudo revient de très loin, elle qui aurait pu perdre tout espoir de titre dès le début de saison. Retour avec FRA-444 sur cette épreuve italienne durant laquelle elle sauve les meubles et termine 3ème avec panache !

 

"Cette étape a été très longue... Lors de la première journée de course, un vent timide se lève sans trop pousser dans les voiles, le comité de course décide de lancer les filles en premier, je ne voyais pas d'inconvénient particulier, je pars en 8.6 m² car le vent ne me paraissait pas très fort avec la 71 Tabou, nous avons toutes un planing très léger. Première tentative de heat , annulé, deuxième tentative, ils envoient sans décider d'annuler, je n'ai jamais vu cela en 22 ans de compétition. Pas de planing avant le départ, ni sur la ligne de départ et toujours pas de drapeau annulation en vue. J'essaye de persévérer mais en vain, j'arrive à atteindre un planing léger en ayant le pied arrière sorti du footstrap tout le long du parcours. Je n'arrive toujours pas à réaliser qu'ils ont osé envoyer un heat aussi minable. Ils se sont trompés de discipline nous avons effectué un départ de RS:X !
Je prie ensuite pour qu'on ne parvienne pas à faire le second heat des filles pour arrêter ce cauchemar mais le vent se joint de nouveau à nous, toujours tardivement dans la journée.
Je me trouve en finale perdants avec une 9ème et là je prends conscience que ma saison entière peut être finie.
Il ne reste plus à prier de nouveau pour qu'on puisse faire au moins 2 slaloms supplémentaires. Malheureusement, seule une 2ème a pu être courue en fin de journée le dernier jour. Mon matériel était prêt, j'ai de bonnes sensations de vitesse en 7.9 m² Gaastra Vapor et 71 Tabou Manta avec 38 cm d’aileron. Je pars confiante sachant que Karin Jaggi elle aussi a une bonne vitesse. Je me trouve en finale gagnants, je n'ai rien à perdre mais tout à gagner. Je prends un très bon départ et assure sur tout le long du parcours, un parcours avec des bords très serrés d’ailleurs, je passe la ligne en première position et je n'ai aucune idée du résultat final.
Je me dépêche car nous devons prendre la route du retour, je commence à ranger mon matériel car il se fait tard et je vois arriver les gars de la PWA qui m'activent car je suis en 3ème position sur le podium. Ouf le titre peut être encore jouable mais je n'oublie pas notre premier heat inacceptable.
Maintenant je dois me concentrer sur la Corée, j'ai confiance en mon matériel, il n’y plus qu'à…"

 

Source : Valérie Arrighetti-Ghibaudo
Photos : PWA/John Carter

tags: oeil de Valérie Arrighetti-Ghibaudo PWA Reggio Calabria World Cup 2012

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer