Publicité:

L\'oeil de Valérie Arrighetti

28/08/2013

Championne du monde en 2012, la française Valérie Arrighetti cède sa couronne cette année à une autre française, Delphine Cousin, au terme d’une dernière étape à Alaçati en Turquie riche en rebondissements. Pour Windsurfjournal.com, FRA-444 revient sur cette 2ème et dernière étape de la saison…

 

"Je suis partie en Turquie avec l’espoir de remporter un titre mondial après ma 3ème place en Corée car avec 2 étapes seulement, tout était possible. Dans mon esprit c’était claire, il fallait gérer Delphine Cousin et Karin Jaggi.
1ère manche, malheureusement c’est souvent comme ça que je commence les épreuves, c’est une manière de me mettre la pression, je fais un départ prématuré… OK, ce n’est pas grave, c’est la 1ère journée, il faut avoir la foi. 2ème, à 2 secondes du départ, Delphine Cousin lofe et me fait remonter au vent, je ne vois pas arriver Sarah-Quita Offringa au-dessus qui m’est carrément rentrée dedans. J’ai eu un impact à l’épaule droite et toujours un œdème à cette heure pour dire que le choc était assez violent quand même. OK, ce n’est toujours pas très grave, il n’y a pas de règlement, c’est comme ça, jusqu’au jour où il y aura un gros accident !
Je reste positive mais les catastrophes s’enchaînent même si je fais une manche de 2ème ensuite. Je me dis que c’est encore jouable pour faire 2ème ou 3ème car Sarah-Quita Offringa est vraiment intouchable dans ces conditions. Le dernier jour, j’y crois encore et là, la série noire, dans la manche n°4, à quelques secondes du départ, une concurrente turque me touche au niveau du wishbone et je pars en catapulte.
Au final, je ne m’en sors pas trop mal en terminant 2ème mondiale avec tous les soucis que j’ai pu avoir durant cette épreuve. Je suis une battante et je veux toujours mieux et cela me motive pour récupérer mon titre l’an prochain qui n’est pas loin. Après sur le plat comme en Turquie, c’est difficile, tout le monde va bien et c’est plus difficile de faire la différence.
Je suis contente pour l’Equipe de France de Funboard car avec 2 françaises aux 2 premières places, ça reste très positif pour le collectif. C’est surtout ce que je veux retenir de cette saison, Delphine Cousin est jeune et c’est super pour elle et ça montre que le slalom français féminin est aussi aux avant-postes."

 

Source : Valérie Arrighetti
Photos : PWA/John Carter

tags: oeil de Valérie Arrighetti PWA World Tour PWA Alaçati World Cup

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer