Publicité:

L'oeil de Tristan Algret

04/09/2014

8ème au classement général de l’épreuve au sortir de la Pegasus Airlines Alaçati PWA World Cup qui s’est achevée la semaine dernière en Turquie, le français Tristan Algret est incontestablement LA révélation de cette épreuve lui qui du haut de ses 20 ans, et de ses 193 cm de haut, rentre pour la 1ère fois de sa carrière dans le top 10 mondial en slalom. Fraîchement rentré en France, GPE-44 revient pour Windsurfjournal.com sur cette performance qui, logiquement, en appelle d’autres…

 

"Cette année, je fais l’intégralité du circuit mondial mais j’ai eu un début de saison difficile en me blessant juste après l’épreuve AFF de La Ciotat. J’ai eu beaucoup de rééducation et de préparation physique jusqu’à la 1ère épreuve PWA en Costa Brava où je n’ai pas très bien marché. Le Turkménistan, c’était aussi particulier avec un nouveau format de poules par 12 car les prévisions météo n’étaient pas bonnes pour la semaine. A Fuerteventura, j’ai réussi à faire ma 1ère finale perdants en coupe du monde mais au final je termine 33ème.
Avant d’aller en Turquie, toute l’équipe de Loft Sails a eu une semaine d’entrainement à Bodrum au centre de Lena Erdil. J’y étais pour prendre tout ce qu’il y avait à prendre sur l’eau au niveau des départs, des jibes et écouter les autres membres du team. Je suis arrivé à Alaçati détendu et prêt, c’est un spot qui me plait beaucoup et où je pensais pouvoir marcher, c’est un endroit qui ressemble aux conditions que l’on peut retrouver en Guadeloupe.
J’ai fait ma 1ère finale gagnants dès la 1ère manche du 1er jour et à vrai dire, déjà impressionné par ce que j’avais pu faire avant pour me qualifier. Je n’avais pas l’impression d’avoir navigué mieux que les autres jours, j’ai peut-être eu un déclic à Bodrum. Au total sur 9 manches courues, je participe à 4 finales gagnants et 2 finales perdants, c’est vraiment cool. Je pense que c’est surtout d’arriver dans le groupe de tête lors de la toute 1ère finale qui m’a motivé par la suite !
Paradoxalement, je n’avais pas de pression car je n’avais pas l’impression d’être plus fort que d’autres jours, pas mal de gens m’ont félicité, d’autres m’ont regardé différemment sur l’eau mais moi, je faisais ma course comme d’habitude et ça a marché. 4ème au tout début, j’ai perdu une place chaque jour pour terminer 8ème car il y a eu une grosse bataille, les discards et je n’ai pas super bien navigué sur la fin.
Ça reste un super résultat, ça me réconforte par rapport au début de saison qui a été difficile et on va voir si je peux faire d’autres belles étapes. Mon objectif désormais, c’est d’accéder aux finales gagnants et perdants car ça permet de rester en haut du classement.
Ce que je retiens de la semaine, c’est que tout est possible, qu’il ne faut pas se mettre de pression et faire la course heat après heat. En tout cas, ça a marché pour moi et j’espère que ça continuera sur les autres étapes."

 

Pour en savoir plus sur Tristan Algret : www.tristanalgret.blogspot.com

 

Source : Tristan Algret
Photos : PWA/John Carter

tags: oeil de Tristan Algret PWA World Tour Pegasus Airlines Alaçati PWA World Cup

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer