Publicité:

L\'oeil de Pierre Mortefon

15/10/2013

Dans le top 15 mondial en slalom sur le PWA World Tour depuis bientôt 3 ans, le français Pierre Mortefon se rapproche irrésistiblement du top 10 avec une belle 12ème place cette saison sur le circuit mondial et surtout après 2 belles étapes en Corée (8ème) et en Turquie (6ème). Pour Windsurfjournal.com, FRA-14 revient sur sa belle performance entre satisfaction et points à améliorer…

 

"Je suis arrivé à Sylt avec pas mal d’envie, il y avait de bonnes choses à faire mais malheureusement cela n’a pas bien commencé. Les 2 premiers jours, le vent était bien offshore et je n’étais pas bien dans ces conditions. Nous étions la plupart en grosse planche alors qu’il y avait du vent pour la médium et en prime les conditions étaient très changeantes. Rapidement, j’ai grillé mes jokers et ça devenait difficile de bien naviguer. Et puis il y a cette manche pendant laquelle je prends un bon départ, j’étais largement en tête, je colle complètement à la 1ère bouée et je me fais doubler par tout le monde et là je ne comprends pas. A aucun moment la décision n’a été prise d’annuler et ça, ça m’a un peu remis la tête sous l’eau parce que là je rentrais à nouveau un gros plomb alors que je ne le méritais pas ! Je n’ai pas super bien navigué par la suite mais je reviens un peu quand même sur les 2 dernières manches et notamment avec la dernière qui m’a sauvé la mise. J’aurai aimé que l’on coure un peu plus pour revenir dans les 20 et ne pas massacrer mes places de 6 et 8 réalisées dans l’année. Au final, ça fait une 12ème place à l’année, c’est dommage car il y avait la place pour faire beaucoup mieux. Je suis à 2 points du 11ème, 3 ou 4 points du 10ème, avec une 21ème place qui compte à Sylt, ce n’est pas génial…
Mais je suis content car petit à petit ça progresse, je sens que j’ai progressé par rapport à l’an dernier avec plus de finale gagnants à mon actif et 2 beaux top 10 en Corée et en Turquie, donc ça montre que le travail paie. Cependant, il faut encore apprendre et ne pas renouveler les erreurs comme en Costa Brava ou Sylt où je n’ai pas très bien géré. Je reste un peu déçu d’avoir gâché mes places de 6 et 8 mais c’est quand même bien au vue du niveau général.
En gros, pour résumer la saison 2013 en quelques mots, ce serait gros matos, 8.6 et 9.5 m², je n’ai quasiment jamais navigué en dessous de 8.6 et ma 142 litres. C’est dommage car on est sur des spots où l’on est susceptibles de naviguer dans du vent frais et côté météo, il faut admettre que nous n’avons pas été très chanceux. Au final, je ne suis même pas sûr que l’on ait fait 20 manches dans l’année.
A Sylt, avec d’autres français, nous nous sommes amusés à calculer l’année où il y avait eu les épreuves du Vietnam et d’Aruba, nous avions couru 56 manches dans la saison, ça donne une idée de l’année qui vient de s’achever.
Reste à voir pour 2014, après l’assemblée générale à Sylt, de nouveaux évènements et de nouvelles choses ont été annoncés, il faut espérer être plus chanceux par la suite pour lâcher un peu ce gros matos !"

 

Pour en savoir plus sur Pierre Mortefon : www.pierre-mortefon.com

 

Source : Pierre Mortefon
Photos : PWA/John Carter

tags: oeil de Pierre Mortefon PWA World Tour GP Joule PWA World Cup Sylt

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer