Publicité:

L\'oeil de Julien Bontemps

18/10/2012

Après qu’Antoine Albeau l’ai aidé dans sa préparation olympique le printemps dernier, Julien Bontemps lui rendait la pareille à Sylt fin septembre lors de la PWA Sylt World Cup 2012 en adossant le costume de caddy, un rôle ingrat mais ô combien utile… Pour Windsurfjournal.com, il revient sur cette épreuve et la victoire de FRA-192 vues de l’intérieur…

 

"Tout s’est bien passé pour moi à Sylt, j’étais juste là pour donner un coup de main à Antoine Albeau sur cette épreuve. L’objectif était de lui rendre la tâche facile et qu’il ait le moins de choses à faire quand il était en préparation le matin ou au retour à terre entre les manches. J’étais là pour lui simplifier la vie et pour qu’il ne se prenne pas la tête avec le matos, le préparer et le ranger. Finalement je ne suis pas allé sur l’eau car les choses sont allés très vite, c’était aussi un vent de mer et au fil des séries, Antoine Albeau restait sur l’eau pour ne pas rater son heat suivant, je restais en surveillance sur la plage pour voir s’il ne cassait rien ou s’il n’avait pas besoin de changer quelque chose.
Le premier jour de slalom, juste en partant, il a cassé un mât dans les premières minutes et j’ai été tout de suite dans le bain, il fallait être super rapide, ça a été le cas et cela lui a permis de vite oublier et de se reconcentrer sur la course.
Personnellement, c’était une super expérience, je n’avais jamais vu et vécu de coupe du monde, c’était intéressant de voir comme cela se passait, l’organisation tout ça et puis de vivre en prime d’aussi près la victoire d’Antoine ! Ce qui était intéressant de voir, c’est sa détermination, je le connais depuis un moment maintenant, et malgré une ambiance et un contexte assez tendus, il est allé au bout de lui-même pour aller chercher cette victoire…
Nous sommes passés par de sacrées émotions, Antoine Albeau qui part et qui casse son mât après 100 mètres, là on se dit : "Ça commence bien, OK, on ne s’affole, on se concentre et on repart", en même temps il ne fallait pas lui montrer que l’on s’était un peu affolé et quelques minutes plus tard dans son heat, la catapulte, il repart non qualifié et Chris Pressler qui se trompe sur la ligne d’arrivée et Antoine qui passe de justesse ! Ça c’était cadeau et derrière, il n’a pas laissé passer cette occasion d’en profiter.
Le dernier jour le dimanche matin, nous étions prêts, nous discutions de la voile qu’il allait mettre et nous avons vu et compris que les gars de l’organisation jetaient l’éponge. Antoine a compris aussi et a eu un gros coup d’émotion, c’était un beau moment…"

 

Source : Julien Bontemps
Photos : Eric Bellande/Direct-image.fr - JeeBee’s Prod

tags: oeil de Julien Bontemps PWA Sylt World Cup 2012 PWA World Tour Antoine Albeau caddy

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer