Publicité:

L\'oeil de Jean-Baptiste Caste

04/03/2014

Initiateur l’an dernier des retentissantes NP/JP Wave Classic à Carro puis à Wissant, Jean-Baptiste Caste enfonce le clou en 2014 et lance le RipCurl Windsurfing Pro Tour, un circuit de vagues 100% tricolore et réservé aux 30 meilleurs français de la discipline. Avec lui, retour sur la genèse de tour qui devrait faire parler de lui !

 

"L’an dernier, après l’épreuve de Carro où nous étions presque 100 inscrits, et celle de Wissant, avec près de 80 participants, le concept a incontestablement plu. Pour 2014, j’avais la volonté de multiplier les étapes mais avec moins de monde parce que c’est toujours compliqué de faire des compètes de vagues à 100 personnes. Il faut reconnaître que nous avons eu vraiment beaucoup de chance l’an dernier de tout boucler sur 2 jours. Le moindre petit souci et ça peut devenir très compliqué…
Je me suis rendu compte que ce qui intéressait le plus les médias, ce sont les belles vagues et les waveriders qui ont du niveau. Je me suis dit, pour quoi donc ne pas faire un tour complet ? Les gars comme Thomas Traversa, Jules Denel ou même les nouveaux comme Philippe Mesmeur n’attendent que ça. L’idée est partie de là, RipCurl était chaud, DaKine également ainsi que tous les partenaires médias, sans oublier la FFVoile qui nous a aussi bien aidé. Cette dernière sait que derrière il y a du potentiel et surtout du monde qui pratique.
Mon objectif est vraiment de recréer une dynamique comme lorsque je faisais de la Mistral ou de l’Aloha. Il y avait un circuit complet, on s’inscrivait dans un club et on savait où aller… En vagues jusqu’à présent, ce n’était pas vraiment le cas. Cela existe en surf, il y a une vraie dynamique au niveau des clubs avec un tour régional et ensuite plus national.
Par rapport à l’an dernier, en optant pour les 30 meilleurs français en vagues dont les 10 derniers qui sortiront pour laisser la place à 10 nouveaux, c’est clairement un nouveau tournant mais il faut faire des choix, je ne nous voyais pas vraiment à 100 personnes à l’Îles aux Vaches par exemple !
Ce tour à vocation élite, c’est d’abord pour redonner envie aux gens de faire de la compète et d’avoir un objectif. Avec l’AFF aujourd’hui, c’est une seule étape par an et s’il n’y a pas de conditions annoncées, personne n’y va… Le Championnat de France Funboard Promotion à Wimereux en septembre prochain permettra d’accéder au RipCurl Windsurfing Pro Tour, Mathieu Bonno travaille aussi sur des épreuves plus régionales et c’est très bien d’aller dans ce sens.
Mais derrière, il faut que les marques jouent aussi le jeu et proposent un quiver d’une planche et de 2 voiles à un prix intéressant pour que les clubs puissent s’équiper et qu’ainsi la dynamique se crée, c’est comme cela que l’on augmentera le nombre de licenciés.
Aujourd’hui, il y a 2 à 3 jeunes maxi sur chaque spot de vagues, c’est tout l’inverse du surf où c’est gavé de gamins ! C’est un peu ce qui est en train de tuer notre sport, il faut que les jeunes reviennent et ce RipCurl Windsurfing Pro Tour a pour volonté de les faire rêver et de les motiver pour qu’ils y participent un jour !"

 

Pour en savoir plus sur le RipCurl Windsurfing Pro Tour : www.ripcurlwindsurfingprotour.com

 

Source : Jean-Baptiste Caste
Photos : Eric Bellande/AFF - DR

tags: oeil de Jean-Baptiste Caste compétition vagues RipCurl Windsurfing Pro Tour

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer