Publicité:

L\'oeil de Jaeger Stone

03/07/2012

Interdit de compétition sur le PWA World Tour, son partenaire planche Stone Surf Design (SSD) et son père Mark, le shaper, ne pouvant s’acquitter des droits d’entrée pour devenir "Corporate Membership", c’est donc de l’île Maurice, où il séjourne actuellement, que Jaeger Stone va suivre cette année les épreuves estivales du circuit mondial en vagues. Retour avec KA-120 sur cette décision plus que difficile à avaler, lui qui est certainement l’un des meilleurs waveriders du moment !

 

"C’est vrai, j’aurai vraiment aimé participer à des étapes du PWA World Tour cette année, en particulier celle de Tenerife car c’est mieux orienté pour du waveriding pur. Pourtant, Stone Surf Design (SSD) est une toute petite entreprise avec une seule personne à sa tête, mon père et ce n’était financièrement pas viable pour lui de payer les droits d’entrée, encore plus si je ne participe qu’à une ou 2 étapes en raison de mes obligations à l’université.
Mon père shape des planches de surf depuis maintenant 30 ans et c’est notre point de départ dans tout développement de planches de vagues en windsurf. Il aime essayer beaucoup d’idées différentes et en général, nous testons d’abord nos développements sur des planches de surf et essayons ensuite d’appliquer ces idées aux planches de windsurf. Mon père aime souvent à dire qu’il essaie de développer des surfs qui peuvent naviguer en windsurf qu’une planche de windsurf qui peut surfer… Si j’utilise aujourd’hui des SSD, c’est parce qu’elles me permettent de naviguer comme je le fais et que ces shapes me donnent la meilleure opportunité de faire progresser encore mon style en surf.
Sur l’ASP World Tour en surf, les surfers ne sont pas obligés d’utiliser des marques ou des modèles spécifiques, ils surfent avec ce qu’ils sentent être le meilleur pour eux et qui leur permet de surfer le mieux possible.
Je pense qu’il devrait en être de même sur le PWA World Tour car cela annule automatique tout esprit de création et de nouveauté qui pourrait arriver sur la scène windsurf et amener un peu d’excitation et d’engouement. Et puis, avec cette décision, à supposer que tous les gars ou presque sont équipés par une marque partenaire du tour, cela va encore moins aider à casser ce système !
Je pense que c’est plus intéressant aujourd’hui pour le sport de voir quelqu’un arriver et amener quelque chose de vraiment différent que de continuer ainsi sur le même schéma, saison après saison.
Mais bon, ne pas être autorisé à participer aux épreuves du PWA World Tour n’est pas la fin du monde pour autant, cela me donne l’opportunité d’aller voir ailleurs et de surfer des vagues superbes à l’Ile Maurice avec une poignée de gars à l’eau. Peut-être que je m’orienterai plus tard vers des épreuves comme celles de l’American Windsurfing Tour qui semblent vraiment aller de l’avant…"

 

Source : Jaeger Stone
Photos : Jaeger Stone - Severne Sails

tags: oeil de Jaeger Stone PWA World Tour

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer