L'oeil d'Estelle Barre

29/08/2014

A l’occasion de la Pegasus Airlines Alaçati PWA World Cup en Turquie, c’est la française Estelle Barre qui est cette fois "L’œil de" Windsurfjournal.com durant cette épreuve de slalom avec une rubrique qu’elle animera quotidiennement (en fonction des conditions) afin de nous faire partager les faits marquants de la semaine ainsi que sa vision et son parcours. Avec FRA-675, retour sur la 3ème journée de compétition jeudi !

 

"Nous avons tous été un peu surpris jeudi car le vent s’est levé super tôt, nous nous y attendions un peu mais pas si tôt que ça ! Après la 1ère victoire du jour de Ben van der Steen, il y a celle de Pascal Toselli durant laquelle c’était chaud jusqu’à la fin. Il n’a pas volé sa 1ère place, c’était une belle course !
Ça a été une journée marquée par les faux départs je trouve, le vent était constant mais chacun jouait avec grosse planche, grosse voile, planche médium. C’est encore piège par moment sur le plan d’eau.
Parmi les faits marquants du jour, il y a bien sûr Tristan Algret avec ses 2 finales et sa place de 5ème, il se gave !!! Franchement, il fait de super heats, il est très constant et il passe bien ses qualifications. On se croise de temps à autre au bord de l’eau et il a l’air vraiment serein, ça n’a pas l’air de le perturber plus que ça !
Du côté des filles, Sarah-Quita Offringa est exceptionnelle, on ne peut rien dire de plus ! Il y a juste une qualification durant laquelle elle a eu un peu de mal et encore, il n’y avait plus d’air, c’était vraiment limite, limite… Elle était en 7.9 m² plutôt que sa 8.6 m² mais c’est quand même passé pour elle.
L’autre fait marquant, c’est la collision entre Lena Erdil et Valérie Arrighetti-Ghibaudo. Cette dernière était devant, elle jibe et Lena elle est partie tout droit ! Elle lui rentre dedans mais alors plein fer. Valérie s’est énervée et sous la colère, elle a tenu le wishbone de Lena pour l’empêcher de repartir, c’est ce qui lui vaut cette disqualification sur cette manche-là. Vu de l’intérieur, le niveau des filles est super fort, ça bagarre, le 1er jibe est super chaud. A part la vitesse, on a franchement rien à envier aux mecs, l’intensité et l’engagement sont les mêmes !!!
En ce qui me concerne, toujours pas de finale gagnants même si ça n’est pas passé loin dans la dernière manche du jour. Vendredi il y a du vent, enfin ! J’espère que ce sera ma journée car là la 7.8 m² et la 120 litres, je commence à avoir une overdose ! C’est un entrainement que je n’ai pas le reste de l’année, en revanche quand il y a 25 à 30 nœuds, il n’y a pas de souci, au contraire même !"

 

Pour en savoir plus sur Estelle Barre : www.estellebarre.blogspot.com

 

Source : Estelle Barre
Photos : Eric Bellande/FFV - PWA/John Carter

tags: oeil de Estelle Barre PWA World Tour Pegasus Airlines Alaçati PWA World Cup

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer