Publicité:

L'oeil d'Antoine Martin

16/09/2014

A l’occasion de la Kia Cold Hawaii PWA World Cup à Klitmöller au Danemark, c’est cette fois le français Antoine Martin qui est "L’œil de" Windsurfjournal.com durant cette épreuve de vagues avec une rubrique qu’il animera quotidiennement (en fonction des conditions) afin de nous faire partager les faits marquants de la semaine ainsi que sa vision et son parcours. Avec F-193, retour sur la 1ère journée de compétition lundi !

 

"Pour me rendre à Klitmöller, je suis parti de Paris et j’ai rejoint Jules Denel à Lille dans le Nord et nous sommes ensuite montés au Danemark ensemble en voiture. C’est toujours un périple avec 14 à 15 heures de route sans compter les arrêts, tout ça pour arriver dimanche soir, la veille de l’épreuve. Nous avions regardé les prévisions météo avant de partir et du coup, nous ne nous sommes pas mis la pression en préférant arriver tranquille.
Les inscriptions se sont bien passées lundi matin, petite cérémonie d’ouverture et ça a enchaîné direct derrière avec la super session remportée par Marcilio Browne devant Thomas Traversa et Flo Jung. Plutôt que de ne rien faire à rester les mains dans les poches, mieux valait faire quelque chose, sans mettre la pression aux riders et histoire d’avoir un résultat. C’était la meilleure des décisions à prendre.
Pour la suite, les prévisions météo ne sont pas fameuses, si c’était bon éventuellement pour courir, c’était justement ce lundi et peut-être mardi. Si ça n’évolue pas durant la semaine, en fait c’est un peu fini avant même d’avoir commencé ! On continuera peut-être avec une autre super session mardi.
Le vrai problème, c’est l’orientation, le vent est side, un peu de terre et la houle ne peut pas se créer et franchement, je ne vois pas comment cela peut bouger dans les jours à venir. Il y a en plus ce bateau de pêcheurs qui s’est échoué dans la nuit de dimanche à lundi et qui est en plein milieu du spot. J’ai peur que ce soit une semaine durant laquelle il va falloir s’occuper, ça va être l’occasion de répondre à tous les emails !
Tout reste possible et je reste malgré tout optimiste car je pense être bien parti cette année en étant 13ème mondial actuellement avec des étapes canariennes qui ne sont pas faciles pour nous en général, les windsurfers plutôt orientés vers le surf. 9ème à Pozo, c’est plutôt mal pour commencer la saison, après l’Allemagne, ce sont des conditions bien particulières où on peut faire très bien comme très mal mais en général on peut s’en sortir. Et puis surtout après il y a Maui où je sais que je peux faire quelque chose. Un top 10 mondial en fin d’année, ça me ferait vraiment plaisir !"

 

Source : Antoine Martin
Photos : PWA/John Carter

tags: oeil de Antoine Martin PWA World Tour Kia Cold Hawaii PWA World Cup

Articles similaires

L'oeil de Tristan Algret

Longtemps sur le podium de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, le...

L'oeil de Marion Mortefon

Longtemps en tête de l’Alaçati PWA World Cup en Turquie, Marion Mortefon...

L'oeil de Pierre Mortefon

En remportant 3 des 4 manches disputées sur l’Alaçati PWA World Cup, le...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer