Impossible n'est pas français !

15/08/2016

Au terme de 2 medal races totalement folles et au suspense entier, les français Charline Picon et Pierre Le Coq décrochent l’or et le bronze lors des Jeux Olympiques de Rio 2016 pour ce qui restera avant tout une journée historique pour le windsurf tricolore olympique !
C’est avec près d’une heure de retard sur le programme officiel que débutent les medal races sur cette dernière journée de windsurf sur les JO de Rio, la faute à un vent qui peine à se lever et dépasser les 5 nœuds. Les hommes entrent en piste les premiers et pendant que Dorian van Rijsselberghe empoche sa 8ème victoire de manche de la semaine, le tout devant la famille royale néerlandaise venue assister au spectacle tout spécialement, c’est en fin de course que se joue le sort de la dernière médaille possible, celle en bronze. Le polonais Piotr Myszka, le grec Byron Kokkalanis et le français Pierre Le Coq sont au coude à coude dans le dernier bord, une bagarre qui voit le français devancer les 2 autres garçons et surtout Kokkalanis s’interposer entre le tricolore et le polonais. Quelques secondes après avoir coupé la ligne d’arrivée, Pierre Le Coq comprend et exulte, il empoche la 3ème médaille en RS:X chez les hommes et fait du même coup un retour incroyable lui pour qui les chances de podium semblaient bien minces il y a quelques jours encore…

La performance de Pierre Le Coq a-t-elle inspirée Charline Picon quelques minutes plus tard, toujours est-il que la française croit en ses chances et mène une bonne partie de la medal race pour prendre finalement la 2ème place derrière la néerlandaise Lilian de Geus et surtout juste devant la chinoise Peina Chen. Derrière, le scénario presque incroyable se dessine, victime d’une pénalité au départ, la russe Stefaniya Elfutina ne termine que 7ème, l’italienne Flavia Tartaglini coupe la ligne d’arrivée 8ème, la française peut laisser exploser sa joie et s’empare donc de la médaille d’or au terme d’une ultime course durant laquelle il fallait avoir des nerfs en acier.
Outre la victoire de Charline Picon, 12 ans après Faustine Merret, et la 3ème place de Pierre Le Coq, c’est le windsurf tricolore qui est également le grand gagnant de cette journée avec un doublé tout simplement historique !!!
Au passage, difficile également de ne pas souligner le courage et l’abnégation de nos 2 windsurfers français, un temps en danger durant cette épreuve olympique et qui auront su y croire et tout donner jusqu’au bout, un bel exemple de ce qu’est le sport de manière générale, l’art de se dépasser…
Sport oublié des grands médias ces derniers jours (et de manière générale le reste de l’année), le windsurf est désormais sous les feux de la rampe pour quelques jours, quelques heures, grâce aux superbes performances de Charline Picon et Pierre Le Coq avec un 14 août 2016 dont nous devrions, à coup sûr, nous souvenir très longtemps !!!

 

Charline Picon : "Ca a été tellement d’émotions et de sensations au moment de couper la ligne d’arrivée ! La semaine a vraiment été très difficile. Samedi, j’ai compté les points que j’avais perdus car les choses ne se sont pas passées comme je le voulais et j’ai vraiment eu des moments compliqués. Gagner la médaille d’or comme cela dans une medal race digne d’un scénario hollywoodien, c’est tout simplement incroyable. Après Londres, ça a été 4 longues années de préparation et nous nous sommes toutes battues pour ces 3 médailles. Je savais que c’était mon moment et ce depuis le début mais dimanche matin, j’étais totalement stressée. J’ai travaillé avec mon psychologue afin que ce stress tourne en ma faveur. C’est un long chemin depuis Londres et gagner l’or lors de la medal race, c’est exceptionnel…"


Peina Chen : "Nous étions 7 femmes à nous battre en medal race mais j’ai essayé de ne pas trop y penser et de faire uniquement ma course. Je ne suis pas déçue de terminer à 2 points seulement de la medal race. J’ai le sentiment d’avoir donné le meilleur et je suis contente avec cette médaille d’argent."


Stefaniya Elfutina : "Avant la medal race, j’ai compris que cette course allait être complètement folle avec 7 femmes en lice pour 3 médailles et puis il y a eu aussi l’attente… Ca a été une bagarre très serrée, très intéressante et qui restera inoubliable. Avant le départ, être sur le podium était déjà exceptionnel mais après le départ et ma pénalité, j’ai cru que j’avais tout perdu. Je me suis dit alors que pour avoir encore une chance de médaille, il fallait pomper et c’est ce que j’ai fait et c’est à quelques mètres de la ligne d’arrivée que j’ai compris que c’était bon. Je ne suis pas déçue, une médaille de bronze est une belle place."


 
Dorian van Rijsselberghe : "C’est vraiment sympa que la famille royale soit venue me voir durant la medal race et qu’il se soit intéressé à la course en me posant des questions à la fin et pas seulement juste pour me serrer la main. Pour revenir à cette dernière course, nous sommes des athlètes et nous attendons tous ces moments très spéciaux. Nous avons eu une super semaine de voile avec des conditions variées et ça a été une très belle compétition."
 

Nick Dempsey : "Il y a 1 an, je ne savais pas du tout où j’en étais. Lors du dernier Test Event l’an dernier, j’étais loin du podium et j’ai dû énormément travailler. Les 12 derniers mois se sont très bien passés et c’est super d’arriver ici et d’avoir eu une vraie chance de l’emporter."
 

Pierre Le Coq : "La sensation lorsque j’ai coupé la ligne d’arrivée et que j’ai remporté cette médaille de bronze est tout simplement incroyable. J’ai eu une semaine difficile et je ne pensais vraiment pas pouvoir revenir ainsi. C’est un sentiment incroyable de terminer 3ème aux Jeux Olympiques, ce sont mes premiers Jeux, ma famille et mes amis sont là et j’ai juste envie de fêter ça avec eux. Je envie aussi de féliciter Dorian van Rijsselberghe et Nick Dempsey qui ont vraiment été impressionnant durant la semaine."

 

Voir le classement femmes après 13 manches

 

Voir le classement hommes après 13 manches

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques Rio 2016 : www.sailing.org/olympics/rio2016/home.php

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Rio 2016 Charline Picon Peina Chen Stefaniya Elfutina Dorian van Rijsselberghe Nick Dempsey Pierre Le Coq

Articles similaires

Thomas Goyard sélectionné pour Tokyo 2020

Sans tambour, ni trompette, c’est donc ce 20 mars que l’information (fortement...

3 questions à Svein Rasmussen

Présent ce week-end au Nautic, le Salon Nautique de Paris, afin de présenter en...

L'iFoil en avant-première au Nautic à Paris

Projet que nous avons suivi de près (cf nos news de ces derniers mois), c’est une...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer