Goya Windsurfing - Loïck Lesauvage, l'interview

04/09/2019

 

Quel est ton historique avec la marque Goya Windsurfing ?
L’histoire a commencé quand j’avais 11 ans grâce à l’intermédiaire du shop Chinook Leucate. J’ai rapidement pu avoir un custom shapé par Keith Teboul qui correspondait plus à mon gabarit ce qui m’a permis de bien progresser. J’ai enchaîné avec quelques voyages à Maui où j’ai pu participer au photoshooting et j’ai évolué tranquillement au sein du team.

 

Comment se déroule la recherche et le développement concernant les produits ?
Pour les planches, je navigue essentiellement avec des customs, je travaille avec Keith Teboul, je lui indique ce que je voudrais, le comportement de la planche, et comme maintenant il connaît bien ma façon de naviguer, il me fait vraiment des super boards. Pour les voiles, je fais un compte rendu à Jason Diffin des voiles que j’utilise, il est intéressant pour lui de savoir comment se comportent les petites surfaces dans les conditions que j’ai dans le Sud de la France avec un Mistral violent. Idem pour les mâts, j’utilise depuis 1 an, des prototypes dans toutes mes navigations et je fais des compte rendu au team.

 

Quels sont tes objectifs pour cette saison et celles à venir ?
Avant de commencer la saison, je n’avais aucune idée de comment je me situais par rapport aux autres. Je n’avais pu faire, depuis l’été dernier, que deux sorties en bâbord à Carro et dans des conditions pas terribles, sachant que tous les autres riders ne font que du bâbord toute l’année, ça risquait d’être difficile pour moi. Dans l’ensemble, je suis assez satisfait de ces deux étapes canariennes même si j’ai commis des erreurs durant mes heats. Pour moi la saison est terminée, les étapes de Sylt et Maui étant trop longues sur la durée, je ne peux pas permettre de manquer autant de cours, les premières années en ostéopathie étant assez chargées. Donc chaque année, je dois faire des choix et je pense qu’il faut être sérieux et que vu la conjoncture économique tant dans le windsurf que dans le monde en général, tout miser sur le windsurf n’est pas un projet viable, et puis actuellement vu l’avenir qui se prépare... Il y aurait tellement de choses à dire mais ce serait trop long ni l’endroit. Donc pour cette année à venir, ce sera entraînement le week-end à la maison si les conditions sont là et un petit trip en automne/hiver en Bretagne pendant les vacances pour aller taquiner les grosses vagues en attendant Pozo 2020 et des vidéos bien entendu ! Merci à Goya Windsurfing pour leur soutien et leur confiance durant toutes ces années.

 

Pour en savoir plus sur Goya Windsurfing : www.goyawindsurfing.com

 

Source : Goya Windsurfing
Photos : Fish Bowl Diaries - Bjoern Zedlick

tags: Goya Windsurfing Loïck Lesauvage

Articles similaires

Goya Windsurfing One 3 Pro 2020

(Article sponsorisé)   "La toute nouvelle One 3 Pro a...

Goya Windsurfing - Marcilio Browne, l'interview

(Article sponsorisé)   Quel est ton historique avec la marque Goya...

Goya Windsurfing Custom 4 Pro 2020

(Article sponsorisé)   "Ça y est. Voici la dernière et la...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer