Goya Windsurfing - Jason Diffin, l'interview

06/03/2019

(Article sponsorisé)

 

Comment ton histoire a-t-elle commencé avec la marque Goya Windsurfing ?
J'avais 17 ans quand j'ai déménagé à Maui en 1989, à peu près à la même époque et au même âge que Francisco Goya. Nous avons 30 ans d'histoire commune, nous naviguons ensemble, nous travaillons ensemble et nous vivons ensemble dans cette petite communauté sur le northshore de l’île. Tandis que Francisco s'intéressait au côté compétition du windsurf, j'ai continué à me pencher sur la fabrication des voiles ainsi que des planches. Au fil des ans, nos chemins ont convergé et divergé de nombreuses fois au fil des époques, des partenariats et des sponsorings de marques mais nos destins se croisaient régulièrement sur différents projets et la chimie et la synergie entre nous ne faisaient que s'améliorer. Quand Francisco a lancé sa marque de voile au début, nous avons discuté du projet de design et de la façon dont je pourrais contribuer mais j'étais très impliqué dans la conception de Simmer Style et j'ai connu beaucoup de succès. Ce n'était pas le bon moment. Mais la graine était plantée et je crois que Francisco et moi avions tous les deux l'intention de travailler ensemble dans l'avenir. C'est en 2008 que j'ai officiellement rejoint l'équipe et que j'ai lancé ma première gamme de voiles avec les premiers modèles 2009.

 

Comment s'effectue le développement du produit, quel est le processus avant qu'une voile ne soit produite en série ?
Le processus normal que j'utilise pour faire avancer la conception des voiles est d'apporter des changements réguliers et progressifs aux conceptions existantes, de construire des prototypes et de faire des tests. J'adore les designs que nous avons, mais il y a toujours place à l'amélioration, c’est ce qui guide d’ailleurs mon processus de design. Il faut continuer à construire à partir d'une base solide de design. De plus, j'aime sortir des sentiers battus et expérimenter des concepts pour faire bouger les choses et voir où cela mène. En travaillant de cette façon, je fabrique souvent de "mauvaises" voiles mais j'apprends toujours de précieuses leçons que je peux appliquer aux modèles existants. Je passe beaucoup de temps à recueillir les commentaires des membres de notre équipe et de notre communauté de windsurfers et de clients à travers le monde. Ces informations et cette expérience partagée sont un énorme moteur de l'évolution de la voile. Nos mises à jour de conception sont publiées chaque année, et à la fin de la saison de recherche et de développement, je prends le meilleur de ce que nous avons appris et je le programme pour la prochaine version de l'année suivante.

 

Quelles sont tes relations de travail avec Keith Teboul et les autres membres de l'équipe ?
Keith Teboul a aussi déménagé à Maui à peu près en même temps que Francisco et moi (il était là un an plus tôt en 1988, je crois), et lui et moi nous sommes tout de suite liés d'amitié. De plus, avec Keith, il y a eu de nombreuses années où nous travaillions ou ridions pour les mêmes marques et nous avons collaboré à de nombreux designs de voiles, planches et ailerons au fil des ans. Keith m'a aidé à concevoir mon système de contrôle d'étirement sur les voiles, par exemple. Nous avons toujours eu une relation facile et fluide en ce qui concerne le développement du matériel. Quand Keith a commencé à shaper sous sa marque Quatro, j'ai été le bénéficiaire de certaines de ses premières formes personnalisées (certaines des meilleures planches que je n’ai jamais eues !!!). Ainsi, à ce jour, nous sommes en mesure de faire avancer efficacement les designs ensemble grâce à notre histoire commune, et aussi parce que nous sommes tous les deux des artisans qui construisent ces produits de nos propres mains. Lalo Goya (que je connais aussi depuis l'âge de 14 ans), est une force motrice incroyable derrière l'organisation Goya Windsurfing. Non seulement c'est un surfer et un windsurfer incroyablement talentueux, mais c'est aussi un homme d'affaires féroce qui accorde la priorité au bien-être holistique de la marque et des gens qui y travaillent. Il croit au windsurf comme sport, il a une vision à long terme et accorde la plus grande importance au service à la clientèle. Il n'est pas content tant que le client n'est pas content. C'est un rêve de travailler dans une organisation animée par ces idéaux, que je partage également. Levi Siver a été un windsurfer formidable avec qui travailler. Il vient du cœur et a vraiment une bonne idée des moments où le matériel fonctionne bien et des moments où il ne fonctionne pas bien. Je connais Levi depuis qu'il a environ 14 ans, et ce fut l'un de mes plus grands plaisirs en tant que designer de le voir s’éclater avec mes voiles. Levi et moi avons lancé le projet de voile Banzai en 2012, et ses commentaires et son enthousiasme pour le projet ont été inestimables pour moi. Marcilio Browne est un windsurfer incroyable et un professionnel accompli. C'est un tel plaisir de travailler avec lui. Il donne tellement de retours d'expérience de ses navigations à travers dans le monde entier. Il pousse les voiles à des niveaux de performance dont 99% des gens ne peuvent que rêver, mais nous bénéficions tous des améliorations de conception qu'il préconise. Peut-être que nous ne pouvons pas tous naviguer comme lui mais nous pouvons certainement apprécier les caractéristiques de maniabilité que ses commentaires nous aident à créer. Antoine Albert et Loïck Lesauvage ont grandement contribué au développement des voiles, fournissant toujours un excellent feedback et des perspectives. Parfois, les commentaires sont des commentaires directs sur des détails de voile spécifiques, parfois leur contribution consistera à poster des clips et des vidéos de sessions de navigation à travers le monde. J'apprends beaucoup sur le fonctionnement des voiles en les observant en action en vidéo. Tous ces membres de l'équipe, et tant d'autres contributeurs à travers le monde, me fournissent les informations cruciales dont j'ai besoin pour faire avancer les projets. Créer le meilleur produit possible pour des riders enthousiastes partout dans le monde est vraiment mon rêve devenu réalité.

 

Pour en savoir plus sur Goya Windsurfing : www.goyawindsurfing.com

 

Source : Goya Windsurfing
Photos : Sofia Louca - Goya Windsurfing

tags: Goya Windsurfing Jason Diffin

Articles similaires

Dedication

Garçon à qui nous devons de superbes productions audiovisuelles ces...

Goya Windsurfing Custom 3 Pro 2020

(Article sponsorisé)   "La toute nouvelle Goya Windsurfing Custom 3 Pro...

Goya Windsurfing - Loïck Lesauvage, l'interview

  Quel est ton historique avec la marque Goya Windsurfing ? L’histoire a...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer