Goya Windsurfing - Francisco Goya, l’interview

31/10/2018

(Article sponsorisé)

 

Comment et pourquoi la marque Goya Windsurfing est-elle née ?
J'ai toujours été fasciné par le design et l'ingénierie, j'ai commencé à démonter mon skate dès que je l'ai pu. Ayant grandi en Argentine, je suis tombé amoureux de ce sport mais avec la taxe de 100% sur les produits importés, nous ne pouvions tout simplement pas nous permettre d'acheter une planche, alors un ami a décidé de nous apprendre comment construire nos propres planches sur mesure. En 1994, avec 4 amis et 400 $ en poche, nous avons démarré notre propre usine sur mesure, nous l'avons appelée Quatro, c'était principalement un magasin pour fabriquer nos propres planches, mais avant même de nous en rendre compte, 9 des 10 meilleurs waveriders mondiaux était nos clients qui nous demandaient de peindre ensuite le logo de leur sponsor sur les planches. Dès lors, Quatro est devenu une référence et le magasin sur mesure pour les pros dans différents sports, le stand up paddle, le kitesurf et maintenant le foil. En 2004, nous avons décidé que nous voulions créer une marque mondiale de windsurf, en développant les voiles et les accessoires et pour toutes les disciplines, la vague, le freestyle, le freeride, la freerace, la race, les produits d'entrée de gamme et maintenant ceux pour le foil, c'est-à-dire Goya Windsurfing, et ce, avec notre réseau de distribution et d'écoles.

 

Comment s’effectue la recherche et le développement sur un produit, une collection ?
C’est une succession d’essais et d’erreurs au quotidiens. C’est aussi la synergie de riders, de shapers, de designers, de clients et de revendeurs à travers le monde qui ont pour objectif et culture de fabriquer et de naviguer avec les meilleurs produits. Les voiles sont mises à jour chaque année, les planches fonctionnent généralement en cycle de 2 ans et plus, tandis que les mâts et les composants ont le cycle le plus long avec 3 ans et plus. Ce calendrier nous donne le temps de faire une évolution naturelle des concepts, des évolutions et des constructions. Nous avons une base à Tarifa en Espagne où nous faisons beaucoup de recherche et de développement sur la partie course et performances, et c'est aussi notre base d'opérations pour notre marché européen où mon frère Lalo est situé avec toute l'équipe de vente et de développement. L'autre base est situé à Hood River en Oregon aux Etats-Unis, où Jason Diffin fait beaucoup de développement pour les voiles et les mâts et où nous avons aussi notre entrepôt américain avec Vickey Abbott qui s'occupe des ventes, notre siège et notre usine sont à Maui où Keith Teboul avec son équipe apporte quotidiennement de nouveaux dessins et constructions. Cette diversité de conditions et de cultures nous aide à rester plus connectés et disponibles et à avoir plus de plaisir !

 

Quelles sont tes relations avec Keith Teboul et Marcilio Browne ? Comment travaillez-vous tous ensemble ?
Avec Keith, nous sommes les meilleurs amis et partenaires depuis plus de 25 ans. Nous poussons constamment le développement de la conception et de la construction de planches, de la première machine CNC de l'industrie en 1994, aux premières planches sandwich doubles, aux planches plus courtes, au renouveau des twin fins suivi des premiers quads, des carènes concaves en V simple ou double, et la liste des développements continue quotidiennement. Nous avons signé avec Marcilio Browne il y a environ 7 ans alors qu'il déménageait du Brésil à Maui. L'année suivante, il remportait son 1er titre de champion du monde PWA en vagues sur son nouveau matériel, et aujourd'hui il continue à inspirer toute l'équipe avec son approche et son style unique. Marcilio est aussi très impliqué dans le développement de tous les produits, des planches aux voiles en passant par tous les accessoires, il est en contact quotidien avec le shaper, les designers et les ingénieurs de l'équipe, il se concentre principalement sur son équipement personnel qui influence naturellement le reste de la ligne. Antoine Albert, Yarden Meir et Jay Lee font de même sur le front du freestyle et Alex Guyader et Gabriel Browne développent le programme de course.

 

Pour en savoir plus sur Goya Windsurfing : www.goyawindsurfing.com

 

Source : Goya Windsurfing
Photos : Goya Windsurfing

tags: Goya Windsurfing Francisco Goya

Articles similaires

Goya Windsurfing - Volar vs Carrera

(Article sponsorisé) "Ce n’est pas toujours facile de choisir un...

Goya Windsurfing - Jason Diffin, l'interview

(Article sponsorisé)   Comment ton histoire a-t-elle commencé avec la...

Goya Windsurfing dans la course aux JO 2024

Nous vous en parlions la semaine dernière au travers de l’étonnante...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer