Clap de fin en Namibie

29/11/2021

C’est donc hier dimanche 28 novembre que s’est achevé à Lüderitz en Namibie le Lüderitz Speed Challenge, une édition 2021 qui n’apporte pas, certes, de nouveaux records majeurs en vitesse mais qui aura été riche en sessions et en enseignements !

Tentative privée de vitesse qui avait lieu du 18 octobre au 28 novembre, le Lüderitz Speed Challenge vient donc de tirer le rideau de son édition 2021 avec une confrontation qui tourne finalement à l’avantage du néerlandais Hans Kreisel, vainqueur une vitesse de 52,68 nœuds, devant son compatriote Twan Verseput, Björn Dunkerbeck et Gunnar Asmussen, les 4 garçons ayant clairement mené les débats pendant plus d’un mois en reléguant le 5ème, le néerlandais Harald Claessen, à près de 2 nœuds derrière. Si les tentatives auront été nombreuses cette année, 16 au total, ce sont en particulier lors des journées du 16 puis du 18 novembre que tout s’est joué, le top 4 enchaînant les runs à plus de 50 nœuds dans des conditions soutenues (35 à 40 nœuds) mais jamais violentes (comme en 2015) et avec un angle pas toujours idéal…

Motivé et préparé, Hans Kreisel repart de Lüderitz avec une vitesse de 52,68 nœuds et le nouveau record national néerlandais, lui qui reste le seul à avoir dépassé les 52 nœuds cette année et à avoir tutoyé le record d’Antoine Albeau (53,27 nœuds) sur le même spot. 2ème avec 51,96 nœuds, Twan Verseput confirme pour sa part son statut de cador dans la discipline avec à la clé l’une des chutes les plus spectaculaires de cette édition et un gros potentiel lui qui n’a que 28 ans.

3ème de cette édition avec 51,88 nœuds, et à 52 ans, Björn Dunkerbeck aura été l’un des concurrents les plus en vue lors de cette édition 2021, battant par 2 fois son record personnel sur 500 mètres et en Vmax. Accompagné sur une partie de l’épreuve par son fils Liam, auteur d’une vitesse de 43,38 nœuds du haut de ses 17 ans, le multiple champion du monde a fait preuve d’une impressionnante régularité en navigation avec ses 110 kg sur la balance et une vraie dextérité sur l’eau, le tout accompagné par une équipe de tournage qui prépare un documentaire sur sa vie, documentaire à venir en 2022. D’une motivation sans faille enfin mais handicapé par des soucis intestinaux lors des 2 journées phares, l’allemand Gunnar Asmussen s’en sort avec les honneurs et devance un nom à retenir pour le futur, celui du néerlandais Harald Claessen qui passe proche des 50 nœuds pour sa 1ère participation à cette épreuve (49,71 nœuds) et qui réalise l’une des plus grosses Vmax de cette édition avec 54,80 nœuds.
Parmi les autres faits marquants de ce Lüderitz Speed Challenge version 2021, on retiendra également la belle persévérance mais aussi la blessure au tendon d’Achille de la sud-africaine Karon van Tonder, seule femme engagée sur cette épreuve, les autres blessures (nombreuses) mais heureusement sans gravité pour notamment l’italien Aurelio Verdi ou encore l’irlandais Oisín van Gelderen ainsi que l’enthousiasme d’Erik Beale toujours prompt à tester des nouveautés pour améliorer son aérodynamisme en raison d’un gabarit bien différent des concurrents aux avant-postes.
Pour l’anecdote enfin, à signaler que beaucoup de concurrents sont partis de Lüderitz une semaine avant la fin officielle de l’épreuve, les prévisions n’étant pas optimistes, un coup du sort de la météo namibienne qui a permis à certains de pouvoir rentrer chez eux en Europe in extremis avant que les restrictions aériennes ne touchent l’Afrique australe en raison de la propagation du variant Omicron !

 

Pour en savoir plus sur le Lüderitz Speed Challenge : www.luderitz-speed.com

 

Source : Lüderitz Speed Challenge
Photos : Jaco Wolmarans

tags: Lüderitz Speed Challenge Lüderitz Hans Kreisel Twan Verseput Björn Dunkerbeck Gunnar Asmussen

Articles similaires

3 questions à Gunnar Asmussen

5ème du dernier Lüderitz Speed Challenge en Namibie avec une vitesse de 51,57...

3 questions à Andy Laufer

Figure de la vitesse en windsurf et garçon qui s’est distingué aussi ces...

3 questions à Twan Verseput

A 28 ans "seulement", le néerlandais Twan Verseput est déjà un...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer