Charline Picon assure, Thomas Goyard se place…

25/07/2021

Dans un vent faiblissant, les premières épreuves olympiques en RS:X à Enoshima au Japon offrent leur lot habituel de surprises (bonnes comme mauvaises) mais aussi de confirmations, 3 courses qui ne sont que le tout début d’une très longue semaine à venir avec une Charline Picon déjà au rendez-vous et un Thomas Goyard placé qui attend son heure…

Pas de place à la galanterie en ce dimanche pour ces premières courses en RS:X dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec les hommes qui partent les premiers à l’eau. Dans un vent aux alentours des 8 nœuds et des conditions plutôt glissantes, la flotte se fait surprendre par Mateo Sanz Lanz, le binational helvético-espagnol qui vit sur l’île de Formentera aux Baléares, qui remporte sans coup férir les 2 premières courses du jour. L’outsider, plutôt habitué du top 15 mondial, entraîne dans son sillage l’espagnol Angel Granda-Roque alors les habitués des places d’honneur subissent sans broncher. Dans la dernière course du jour, le néerlandais Kiran Badloe remet les pendules et sauve l’honneur des favoris, une victoire qui lui permet de poser un pied sur la 3ème marche du podium provisoire. Montant en puissance au fil des courses, le français Thomas Goyard s’accroche et prendre une belle 3ème place dans la dernière course du jour, la preuve qu’il a les moyens de jouer avec les meilleurs cette semaine.

Du côté des femmes, le duel tant attendu entre la française Charline Picon et la néerlandaise Lilian de Geus n’a pas lieu, tout de suite tout du moins. Confiante et championne olympique en titre, la tricolore sait qu’un bon début d’entame est important pour le reste de la semaine et elle frappe fort d’entrée de jeu avec une victoire, de quoi engranger de la confiance et marquer le terrain vis-à-vis de ses adversaires ! Une petite faute dans la 2ème manche la relègue à la 6ème place mais une place de seconde lui permet de clôturer sa journée en beauté et de prendre les rênes du classement provisoire. Derrière Picon, la polonaise Zofia Noceti-Keplacka prouve qu’elle est toujours là lors des grands rendez-vous, suivie comme son ombre par la fougue et la jeunesse de l’italienne Marta Maggetti et l’anglaise Emma Wilson. Malgré sa victoire dans la dernière course du jour, la néerlandaise Lilian de Geus rate sa journée avec des places de 8ème et 11ème pour une modeste 6ème place au général, tout comme l’autre grande favorite, la chinoise Yunxiu Lu, 7ème avec une dernière course de 25ème !
Lundi sera un autre jour sur cette épreuve olympique en RS:X avec un vent annoncé plus modéré cette fois entre 10 et 15 nœuds et toujours une chaleur accablante au programme…

 

Les réactions des français

Charline Picon
"C’est une belle première journée ! Mais c’est dur, il fait chaud, c’est très intense dans ces vents-là. La première manche c’était de la glisse, j’ai bien géré. Le gros point positif de la journée c’est que j’ai fait de beaux départs. Je gagne la première course. La 2ème course, j’étais en passe de faire une 3ème place mais j’ai raté mon passage à la bouée au vent, je pensais que ça allait passer mais il y avait du courant… finalement je fais 6ème, ça reste correct. Pour la dernière manche, je fais encore un bon départ, j’étais bien placée mais au 2ème tour je me retrouve face à la Polonaise qui au lieu d’éviter le contact avec moi m’est montée dessus. J’ai dû réaliser un 360°, voire un peu plus. Je repars à droite en pensant faire une mauvaise manche. Mais j’ai tenté une option avec le vent qui évoluait à droite, j’ai vu juste et remonte 2ème"

 


Thomas Goyard
"Première journée mitigée pour moi avec une première course compliquée qui me coûte une 13ème place malgré un bon départ mais j’ai joué de malchance tactique. Les 2ème et 3ème courses étaient beaucoup mieux avec une belle montée en puissance et de bonnes sensations physiques. Sur la dernière course, je me suis fait un peu peur sur le dernier portant : j’étais en train de rattraper l’Israélien et en pompant mon wish me tombe des mains. Je me retrouve à nager derrière ma planche une bonne quinzaine de secondes. C’est vraiment l’horreur mais heureusement j’avais de l’avance donc je garde ma place. Les Jeux Olympiques on y est, ça y est… on est là pour tout donner. Demain sera une journée plus compliquée et importante avec du vent irrégulier. On n’est qu’au début des Jeux, la concurrence est bien présente."

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : www.olympics.com

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Tokyo 2020 Charline Picon Mateo Sanz Lanz

Articles similaires

Un nouveau projet olympique pour Charline Picon

A l’honneur ces derniers jours lors de la parade qui était organisée dans le...

6 questions à Thomas Goyard

Outsider sur le papier, c’est pourtant avec une belle médaille d’argent que...

6 questions à Charline Picon

Médaillée d’argent sur les Jeux Olympiques de Tokyo, 5 ans après...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer