C’est chaud à Enoshima !

28/07/2021

Au terme d’une journée très riche en intensité avec 3 courses disputées dans des conditions ventées, les cartes sont rebattues mercredi à 2 jours des medal races sur ces Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec une Charline Picon combattante mais qui ne peut rien contre le retour d’Emma Wilson et de Yunxiu Lu alors que du côté des hommes, Kiran Badloe reprend son bien et Thomas Goyard pointe désormais 3ème !

Le typhon qui passe non loin de là offre des conditions ventées comme annoncé et c’est une quinzaine de nœuds qui balaie le plan d’eau en ce mercredi pour une nouvelle journée de compétition sur ces épreuves olympiques en RS:X après le repos mérité de la veille. Sur des parcours un peu plus techniques que les jours précédents, les hommes partent à l’eau en premier avec un Kiran Badloe qui, après sa disqualification de la dernière manche du jour lundi, entend bien se refaire. 2ème, 4ème et enfin vainqueur de la 9ème et dernière course, la fusée néerlandaise a enfin pris son rythme de croisière et prend la tête de l’épreuve, même si ses adversaires ont décidé de ne pas lui rendre la tâche aussi facile. Le chinois Kun Bi et l’anglais Tom Squires font en effet de la résistance, le 1er faisant d’ailleurs un bon au classement général avec des places de 1er, 3ème et 2ème pour pointer 7ème. S’il ne fait pas sa meilleure journée de la semaine, l’italien Mattia Camboni reste 2ème au classement général pendant que le suisse Mateo Sanz Lanz dévisse (8ème). Auteur d’un beau parcours 2 jours plus tôt, le français Thomas Goyard tient le rythme et joue placé sans faire d’erreur (3ème, 6ème et 7ème), une belle régularité qui lui permet de se faufiler entre les mailles du filet et d’être désormais sur la 3ème marche du podium virtuel ! Avec 8 points d’avance et 4 courses à venir dont la medal race, Kiran Badloe prend le large alors que derrière, tout reste encore possible.

Chez les femmes, la lutte pour les places d’honneur n’en est pas moins intense que chez les hommes et c’est l’anglaise Emma Wilson qui mène la danse et impose le rythme à ses aînés du haut de ses 22 ans ! Victorieuse par 2 fois avec l’art et la manière, c’est un départ prématuré dans la dernière course du jour qui lui empêche de faire le parfait hat-trick, bien qu’elle s’empare logiquement de la tête de l’épreuve. La chinoise Yunxiu Lu continue sur sa lancée de lundi (4ème, 2ème et 1ère) et affirme ses prétentions pour la suite de la compétition. Avec des places de 2ème, 3ème et 6ème, la française Charline Picon est très loin de démériter en ce mercredi mais ses adversaires du jour sont trop fortes sur ce coup-là, un sérieux avertissement et une bonne leçon à retenir pour les 2 jours de course à venir. Les 3 femmes se tiennent en 3 petits points seulement et il est fort à parier qu’aucune d’elle ne lâchera rien jusqu’à la medal race samedi…
Jeudi, 3 nouvelles courses sont au programme avec des conditions toujours ventées annoncés et une journée plus que décisive pour se qualifier dans le top 10 synonyme de place en medal race.

 

Les réactions des français

Charline Picon
"C’était dur ! J’ai les mains défoncées, c’était violent. Emma était vraiment incroyable. Sur les deux premières courses j’étais vraiment contente parce que je suis restée au contact. Le vent est très instable et l’état de mer est violent. Sur la dernière course, il y a eu un gros coup de mou au départ, du coup j’ai pris une option à droite qui était plutôt bonne en termes de vent mais par contre il y avait des déchets dans l’eau de folie. J’en ai pris au moins trois ou quatre et ai fait tout un bord avec l’aileron qui partait. C’est dommage car l’option était bonne mais trop de déchets du coup au second tour je n’ai même pas essayé d’y retourner. Je me suis battue pour revenir 7e et j’apprends qu’Emma est « UFD » (elle compte 28 points pour une faute avant la ligne de départ) ce qui est comptablement une bonne chose pour moi. Tout va se jouer demain et samedi. Cette journée était cruciale et je suis toujours là. Même si je perds le dossard jaune ce n’est pas très grave."

 


Thomas Goyard
"C’est une belle journée car je remonte troisième au général, je suis super content car c’est super serré avec l’Italien et le Polonais. Demain va être une journée capitale. C’est loin d’être fini, je fais le maximum de ce que je peux et pour faire ce que je sais faire. J’ai bien commencé avec une belle course, je suis resté au contact. Je suis dans le match, cette journée était capitale, mais demain le sera aussi. Chaque jour compte. Physiquement tout va bien, je ne suis pas fatigué, je ne souffre pas vraiment de la chaleur car nous avons eu une très bonne préparation. Je ne suis pas surpris par les conditions que l’on rencontre ici. Demain il devrait y avoir encore plus de vent, ça va être sport !"

 

Voir les classements après 9 courses

 

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : www.olympics.com

 

Source : World Sailing - FFVoile
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Jeux Olympiques Tokyo 2020 Emma Wilson Kiran Badloe

Articles similaires

Un nouveau projet olympique pour Charline Picon

A l’honneur ces derniers jours lors de la parade qui était organisée dans le...

6 questions à Thomas Goyard

Outsider sur le papier, c’est pourtant avec une belle médaille d’argent que...

6 questions à Charline Picon

Médaillée d’argent sur les Jeux Olympiques de Tokyo, 5 ans après...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer