Publicité:

5 questions à Marc-Olivier Leconte

09/10/2019

Les traditionnelles présentations des nouveautés matos ont vécu sur Windsurfjournal.com et il était temps ! Place désormais à des interviews des premiers intéressés, les développeurs et brand managers, afin de nous livrer les grandes lignes et les principales tendances de leurs nouveaux millésimes. Brand Manager NeilPryde, Marc-Olivier Leconte ouvre les hostilités le premier et nous parle de la collection NeilPryde 2020 sortie dernièrement…

 

Windsurfjournal.com : Quelle est la philosophie générale de la collection NeilPryde 2020 ?
Marco-Olivier Leconte : Nous offrons une gamme complète avec une solution pour toutes les disciplines. La collection 2020 est la plus aboutie avec beaucoup de nouveautés et un focus sur la performance et la durabilité. Cela fait presque 50 ans que notre marque existe, nous avons mis toute notre expérience et notre passion dans cette nouvelle collection. Nous continuons à investir une grande partie de notre budget en R&D afin de proposer chaque année des produits plus performants et de la vraie innovation.



WJ : Quelles sont les grandes nouveautés à retenir ?
MOL : La grande nouveauté est l’introduction des Pro-Series. Grâce à l’utilisation de notre nouveau tramé ultra léger et résistant, l’Ultra-Scrim, nous avons désormais les voiles les plus légères et résistantes jamais construites par notre marque. Toutes nos voiles de vagues utilisent désormais les panneaux Powerfuse (au point d’amure et à l’écoute), une exclusivité NeilPryde, pour une parfaite distribution des forces et transfert d’énergie. La combinaison Ultra-Scrim et Powerfuse offre un énorme avantage par rapport aux voiles à membrane, elle permet de garder de la légèreté dans le haut de la voile tout en maintenant une grande stabilité du profil. Nous avons pris la décision de ne pas développer de voiles à membrane car elles présentent trop d’inconvénients. Malgré leur légèreté, elles sont beaucoup trop souples avec une mauvaise distribution des forces, sans compter qu’elles sont pratiquement impossibles à réparer. C’est aussi le grand retour de la Zone, voile iconique de Jason Polakow, spécialisée surf down the line. Elle est désormais développée et adoptée par Antoine Martin. Autre retour dans la gamme de vagues, l’Atlas. Totalement redésignée pour ne plus correspondre uniquement aux gros gabarits, mais à tous les riders qui souhaitent de la stabilité et assez de puissance pour garder le planing et remonter facilement au vent. Après le succès de l’EVO XI, les nouvelles V8 et Speedster suivent désormais le layout des lattes des voiles de course. Ces voiles de freerace sont désormais plus rapides et surtout beaucoup plus stables et faciles à contrôler, c’est le meilleur compromis performance/plaisir.

 

WJ : Apparues l'an dernier, les X Series ne sont plus au catalogue 2020, pour quelles raisons ?
MOL : Les X-Series étaient sensées rester plusieurs saisons, sans aucun changement. Malheureusement, le marché recherchant toujours de la nouveauté, et avec la structure de vente extrêmement dépendante des promos, ces modèles n’ont pas trouvé leur audience. Ce n’est que partie remise.

 

WJ : Qu'en est-il du côté du foil, un univers dans lequel NeilPryde semble d'ailleurs s'investir de plus en plus ?
MOL : Le foil est essentiel à notre business et nous sommes désormais l’un des leaders de ce marché. Une grande partie de notre budget R&D est investi dans le foil et continuera de l’être dans les prochaines années. Notre nouvelle collection est très orientée freeride/freemove, avec les nouveaux Glide. Le marché du foil a évolué. Désormais, la plupart des planchistes veulent des produits plus facile d’accès, plus joueurs et moins accès race. Le gros avantage de notre gamme est la modularité de nos foils Glide, le Mix and Match program. Chaque pièce est interchangeable et permet d’upgrader son modèle. En parallèle, nous continuons bien évidemment de proposer un foil ultra perf avec le F4 Racing, la Ferrari des foils de course.

 

WJ : C'est aussi le grand retour de la marque NeilPryde au niveau néoprène après des années sous le nom de NP, qu'elle est l'approche générale pour cet univers ?
MOL : Nous souhaitons revenir aux basiques. Nous sommes avant tout une marque de windsurf. Ne ne souhaitons pas nous prendre pour une marque de surf. Nos combinaisons et accessoires sont développés par des windsurfers pour des windsurfers. Chaque composant est adapté à la pratique de notre sport, avec de réelles innovations telles que les avant-bras extensibles pour éviter les crampes ainsi que les panneaux de compressions au niveau des mollets.

 

Pour en savoir plus sur NeilPryde : www.neilpryde.com

 

Source : Marc-Olivier Leconte/NeilPryde
Photos : Jérôme Houyvet/NeilPryde - Fish Bowl Diaries/NeilPryde

tags: NeilPryde Marc-Olivier Leconte

Articles similaires

Test NeilPryde X-Ryde 5.7 2019

Présentation du produit "La NeilPryde X-Ryde est inspirée de la Ryde de...

Instant Replay - NeilPryde - 1991

C’est un grand saut dans le passé qu’a décidé de vous proposer...

Hadou Brunner - NeilPryde Flight F4 EVO 2019

Après ses 3 premières productions qui mettaient à l’honneur le foil...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer