3 questions à Thomas Goyard

28/08/2019

Aux avant-postes en foil sur le PWA World Tour, le français Thomas Goyard est également en lice pour une sélection sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, lui qui participait dernièrement au Ready Steady Go sur le futur site olympique. Auteur d’une très belle semaine sur le spot d’Enoshima malgré un départ prématuré lors de la medal race, il revient avec Windsurfjournal.com sur cette semaine riche d’enseignements…

 

Windsurfjournal.com : Comment résumerais-tu ce Ready Steady Go en quelques lignes et quel est ton sentiment général au terme de cette semaine ?
Thomas Goyard : C’était un très bel événement ! Nous avons eu une semaine très intéressante avec beaucoup de conditions différentes et un peu de toutes les forces de vent. Tactiquement, c’est un plan d’eau très changeant et qui réserve des surprises en permanence ! Le niveau de la flotte était très dense et du coup chaque petite erreur se payait cher. J’ai pris beaucoup de plaisir au jeu de la régate, c’était top. En ce qui concerne ma performance, j’ai le sentiment d’avoir fait une belle semaine et d’avoir prouvé que je pouvais jouer devant sans complexes. Néanmoins, j’ai eu pas mal de soucis personnels qui ont affecté ma préparation de l’événement, chose qui n’est pas à mon habitude. Je n’ai pas pu finaliser ma préparation physique comme je le voulais, l’état de forme général était un cran en-dessous. Toute cette tension accumulée s’est traduite par un torticolis à partir du 2ème jour de course, et je peux vous dire que ce n’est pas top pour pomper et regarder autour de soi ! J’ai laissé beaucoup de points sur les jours 2 et 3.  Et j’ai cassé mon tendon sur le jour 4, pour finir ça en beauté. Et je fais un départ prématuré sur la medal race, sûrement par envie de compenser ces différents coups de moins bien. Considérant tout ça, c’est en fait une très belle semaine car j’étais dans le match jusqu’au bout pour jouer une médaille en étant 2ème avant la medal race. Avant de commencer l’événement, je n’aurai pas parié sur moi ! Et au final, je suis le premier surpris, c’est très intéressant.

 

WJ : Quels enseignements tires-tu de cette épreuve ?
TG : Le chinois Mengfan Gao gagne et a fait une superbe semaine, il sera un concurrent à surveiller de près pour la suite ! L’anglais Tom Squires a aussi surpris tout le monde car il était dans le match pour la médaille d’argent ou de bronze.  Personnellement, j’ai appris beaucoup de choses et les nombreuses mésaventures qui me sont arrivées seront une force pour la suite de la saison. Et ce plan d’eau est beaucoup plus venté que ce que j’imaginais. Et très chaud et humide également, ce n'est pas à négliger dans la préparation. 



WJ : La sélection reste ouverte encore à cette heure entre Pierre Le Coq, Louis Giard et toi, comment abordes-tu cette dernière phase ?
TG : Tout à fait. C’est très dur de savoir ce qui va se passer, je sens néanmoins que j’ai toutes les armes pour y arriver, ce qui n’était pas le cas il y a 4 ans. On verra bien ! 

 

Pour en savoir plus sur Thomas Goyard : www.facebook.com/thomasgoyardwindsurfing

 

Source : Thomas Goyard
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Thomas Goyard Jeux Olympiques Tokyo 2020 Ready Steady Go

Articles similaires

Un Goyard peut en cacher un autre

4 nouvelles manches en foil disputées samedi sur la Mercedes-Benz Sylt PWA World Cup...

Thomas Goyard pose ses pions

Dans un vent d’Est plutôt frisquet entre 5 et 13 nœuds vendredi, les foilers...

Un Test Event (très) encourageant pour les français

Après 5 jours d’intense compétition sur le Ready Steady Go, le Test Event de...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer