Publicité:

3 questions à Pierre Mortefon

28/11/2019

Après Robby Naish, Björn Dunkerbeck, Micah Buzianis, Antoine Albeau et Matteo Iachino, c’est donc au tour de Pierre Mortefon d’inscrire son nom sur le plus prestigieux des trophées en windsurf, celui en slalom sur le PWA World Tour. Fraîchement rentré de Nouvelle-Calédonie, le tout nouveau champion du monde slalom PWA 2019 revient sur cette dernière étape et sur ce titre, à n’en pas douter le 1er d’une longue série !

 

Windsurfjournal.com : Comme cela s'est souvent passé ces dernières années, tout s'est joué sur la dernière épreuve, le dernier jour et sur la dernière course de la saison, vous avez décidément l'art avec Antoine Albeau et Matteo Iachino d'entretenir le suspense…?
Pierre Mortefon : Oui cela montre que le niveau est incroyablement haut et homogène. C’est top de finir en Nouvelle-Calédonie car il y a de grandes chances d’avoir de bonnes conditions de course et de faire plein de manches. Mais c’est vrai que là, on a vraiment poussé le suspens à son maximum et pour être honnête, j’aurais bien préféré avoir un peu de marge avant la dernière course. Mais cela rend la victoire encore plus belle ! Je n’ai pas commencé l’étape de la meilleure des manières suite à certaines décisions pas vraiment justifiées je trouve, c’est peut-être quelque chose qui m’a finalement boosté encore plus. Ma sœur Marion a aussi été monstrueuse tout au long de la compétition, c’était une inspiration supplémentaire.


WJ : On le sait, une saison se joue sur de petits détails, qu'est-ce qui a fait selon toi que la balance a penché de ton côté cette année ?
PM : Des détails… Ce n’est pas grand-chose mais je pense que cette année j’étais vraiment fort dans ma tête. Pas plus fort que les autres, mais grandi, serein et prêt à faire face à toutes les situations et toujours tenir le cap ! Je ne suis pas sûr qu’une saison ait été aussi serrée depuis bien longtemps, d’autant plus que nous avons eu une belle saison, un début en France difficile mais avec une belle finale, Fuerteventura qui restera dans les annales mais aussi le Danemark et cette longue étape calédonienne. C’est vraiment pas grand-chose car ça allait vite en petite, médium et grosse planche pour tout le monde mais à la fin, j’ai réussi à être meilleur.
J’étais aussi été super bien accompagné cette année par certains de mes collègues de team comme William Huppert qui m’a filé un sacré coup de pouce sur certaines épreuves en étant là au moment où il le fallait. J’ai aussi passé énormément de temps avec l’autrichien Marco Lang, un mec efficace, rapide, travailleur et déconneur quand il faut l’être, une belle équipe de pros !


WJ : On le sait, à tes yeux, il était important d'être sacré champion du monde avant que les cadors comme Antoine Albeau ne tirent leur révérence, c'est désormais chose faite... Qu'est-ce que cela t'inspire ?
PM : Je ne faisais pas forcément une fixation la dessus mais c’est vrai que c’est d’autant plus beau. Antoine a dominé la discipline et je sais que la critique aurait été facile s’il n’avait pas été là. Quand tu regardes au final, il n’y a pas eu beaucoup de champion du Monde de slalom alors ajouter mon nom à cette courte liste est top, je suis fier d’y avoir le mien maintenant. Après c’est avant tout un objectif personnel, c’est quelque chose que je voulais vraiment pour moi et moi seul et j’ai bossé pour. Mais ces derniers jours, je réalise quelque chose d’incroyable c’est la joie que cette victoire procure chez beaucoup de gens et ça c’est très touchant. Et je finirai en remerciant toutes les personnes qui m’ont aidé, poussé et qui font que je suis là aujourd’hui !

 

Pour en savoir plus sur Pierre Mortefon : www.pierre-mortefon.com

 

Source : Pierre Mortefon
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Pierre Mortefon PWA World Tour Bureau Vallée Dream Cup Nouméa

Articles similaires

Marin de l'Année 2019

Le rendez-vous est immuable année après année et c’est donc le 7...

Le sourire de Delphine et les larmes de Pierre

Comme le scénario se déroule désormais à chaque fois ou presque en...

Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !!!

Au terme d’une ultime journée de compétition d’une rare...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer